3
min

Le Méticuleux

Image de RichardTri

RichardTri

811 lectures

143

FINALISTE
Sélection Jury

Victor ouvre grand les yeux dans l’obscurité. Il se tourne vers la fenêtre d’où aucun rayon lumineux ne filtre. Une scène de sa journée de travail accapare tout son être. Il porte la main vers sa table de nuit et, sans allumer son chevet, consulte son téléphone. Il marque presque trois heures. Des gouttes de sueur perlent le long de ses tempes : cette fois, il en est persuadé, il a oublié de faire quelque chose en quittant son poste, qui causera la perte de son emploi.
L’angoisse vient de mettre un terme à sa nuit. À l’idée d’avoir commis cette faute s’ajoute la crainte d’arriver le lendemain matin, la mine défaite par le manque de sommeil. À coup sûr, Georges, ce jeune arriviste embauché depuis peu, exploitera cette faiblesse en la faisant remarquer.
Victor a de son travail, une très haute idée. C’est là que s’exprime tout son sérieux. Il a, durant toutes ces années, élaboré une méthode qu’il s’applique à faire évoluer avec le temps. Quelquefois le dimanche seul sur le lit de son studio meublé, il ferme les yeux, et s’évertue à se remémorer chacun des gestes qu’il a minutieusement choisi et enchaîné, pour conduire à la perfection, la tâche qui lui incombe. Seul, il prend plaisir à se rappeler les différentes étapes d’élaboration de sa méthode, jusqu’à la sophistication actuelle.
Chaque matin, il prend son service de la même manière, effectuant tel un danseur étoile un véritable ballet qui élève ce travail, qu’il investit comme une mission, au rang d’œuvre d’art. Artiste ou athlète de haut niveau, Victor ne sait plus très bien où il en est. Toutefois, il sent qu’il ne s’abaisse pas comme Georges, ce jaloux sans envergure, à pratiquer la délation, en dégoisant sur les autres pour évoluer dans le métier. C’est bien ça, Victor est un artiste. Dans ses rêves les plus fous, il s’imagine tenant conférence sur la technique mise au point après vingt ans d’élaboration. Ses supérieurs, ne voient pas l’efficace progression de l’œuvre, quoique encore perfectible, qui a grandi sous leurs yeux.
Victor en est persuadé, Georges effectue les mêmes tâches machinalement sans la moindre parcelle d’art. Certes ils font le même travail, chacun à son poste ; mais lui, l’artiste, compose chaque jour une véritable chorégraphie, empreinte d’une réflexion toujours plus épuisante, qui l’amène chaque soir à finir très tard, mais qui le rend tellement heureux quand, dans un éclair, il trouve l’idée qui va encore perfectionner le geste. Et voilà qu’un oubli, une faute d’inattention allait tout gâcher parce qu’un incapable, un être sans imagination et envieux, allait le vendre à la hiérarchie pour prendre sa place.
Il se lève pour boire, et s’éponge le visage ruisselant de sueur. Il fait quelques pas sur le balcon et observe la lune gibbeuse dans le ciel étoilé. Apaisé, il se recouche. Après tout, ce qu’il pense avoir oublié, n’est peut-être pas aussi grave. Il suffirait qu’il se présente au bureau le lendemain, un peu en avance pour réparer son erreur, et personne ne s’apercevrait de rien. Sa respiration ralentie embrume son cerveau, ses paupières alourdies se ferment quand d’un bond, son cœur accélère. Dressé sur les coudes, le corps trempé, il pense que si un collègue est parti après lui, quelqu’un sait déjà ! Il allume la lumière, s’assoit sur le bord du lit le visage dans les mains : l’idée est insupportable, il faut prendre une décision, et tout de suite ! Pourquoi ne pas se rendre au travail maintenant ? Ainsi quoiqu’il arrive, il serait rassuré et rentrerait la conscience tranquille. Avec les rues libres de circulation il lui resterait deux bonnes heures de sommeil avant de repartir. Puis Victor se convainc que d’arriver une demi-heure plus tôt, suffira à tout régler avant que les autres employés et la direction, ne s’aperçoivent de quelque chose.
Car en réalité personne ne le voit vraiment. Chaque salarié est concentré sur sa tâche. Victor aurait voulu progresser dans l’entreprise. C’eut été une satisfaction que d’arriver à un poste à responsabilité, pour celui qui partit du bas de l’échelle. A son embauche, il s’était promis qu’après quelques années, il demanderait une formation pour s’élever dans l’institution, jusqu’à obtenir un poste honorable. Là, il gagnerait l’estime des autres employés en partageant un peu de leur intimité à la machine à café, ou même au restaurant le midi. Mais avant, il s’est imposé d’être le plus perfectionné possible à chaque poste qu’il occuperait, avant de pouvoir prétendre à la formation qui le conduirait au stade supérieur.
Victor ne parle pas de ses ambitions, évoquer ses sentiments n’est pas dans sa nature. Enfant il a appris à se taire. Adulte, cette attitude ancrée au plus profond de lui, représente une telle valeur, qu’il juge inappropriées les familiarités de certains collègues avec les cadres. Victor garde son rang, montre ce qu’il sait faire, en y mettant toute cette énergie décuplée par l’absence de parole, convaincu qu’un jour son talent se remarquera.
Il est presque cinq heures, Victor ne dort toujours pas, les yeux grand ouverts il s’angoisse à l’idée d’attendre l’heure habituelle de son réveil. C’est décidé, il part sur le champ ; tant pis si demain il a la tête des mauvais jours. Ainsi personne ne s’apercevra que lui, le portier chargé de la distribution du courrier, avait oublié de remplir d’eau le réservoir de la machine à café.

PRIX

Image de Printemps 2017
143

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Le méticuleux ou comment se torturer le cerveau pour rien. Je trouve touchant le zèle des employés modestes à bien accomplir leurs taches quotidiennes. Victor et Georges, deux prénoms de vainqueurs. j'espère quand même qu'ils finiront par s'élever dans leur hiérarchie.
·
Image de RichardTri
RichardTri · il y a
Merci de votre passage
·
Image de Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
Mon vote pour l'implication et la conscience professionnelle :-)
Je vous invite à venir rencontrer mes personnages cherchant toutes deux à sortir de l'anonymat :-)
Votre visite leur ouvrira la porte de l'espoir :-)
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/jeanne-et-le-prete-plume

·
Image de RichardTri
RichardTri · il y a
Merci
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Pour une chute, c'en est une et des plus amusante, heureusement. Merci pour cette "farce" littéraire.
Je vous invite, si le coeur vous en dit, à lire et à soutenir mon "un jeune tueur en série", en compétition. (Si vous le texte vous plait bien évidemment)

·
Image de RichardTri
RichardTri · il y a
Merci, j"irai vous lire ce soir
·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Merci et j'espère que mon texte vous plaira.
·
Image de Samuel Lhâa
Samuel Lhâa · il y a
Bravo, je ne m'attendais pas à cette chute, mon vote. Si vous n'avez pas le vertige, je vous propose Vertigo
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/vertigo

·
Image de RichardTri
RichardTri · il y a
Merci beaucoup
·
Image de Fergus
Fergus · il y a
Bonjour, richardtri
Bravo pour ce suspense qui montre que vous n'êtes pas resté à sec d'inspiration.

·
Image de RichardTri
RichardTri · il y a
Merci
·
Image de Pat
Pat · il y a
Quelle chute ! Mon vote.
·
Image de RichardTri
RichardTri · il y a
Merci
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
D'une plume exquise, un récit tragique et implacable qui ne peut que toucher. Bravo de captiver le lecteur jusqu'à la chute !
·
Image de RichardTri
RichardTri · il y a
Merci beaucoup
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Oooooooooooh ! Ça fait tout mal.
·
Image de Zazinette ...
Zazinette ... · il y a
Le pauvre
·
Image de Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
Réussir à trouver de l intérêt assoit le travail effectué. ......
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le logeur claque la porte derrière lui et je me retrouve seule dans cet appartement inconnu, au cœur d’une ville maintes fois parcourue mais que j’ai à peine reconnue en y débarquant deux ...

Du même thème