Le me-Phone

il y a
2 min
2659
lectures
228
Qualifié

Ecrire pour moi est une activité spirituelle du plus haut degré. L'écriture me donne accès à un monde inaccessible par tout autre moyen, un monde peuplé de Vérités éternelles, de Questions  [+]

Image de Été 2018
Un jour, un nouveau genre de téléphone que l'on pouvait utiliser pour s'appeler, sortit sur le marché. Il suffisait de composer un certain numéro et on se retrouvait directement en communication avec soi-même. La qualité de la réception était si bonne que la voix à l'autre bout du fil semblait provenir de la même pièce.

Il va sans dire qu'il y eut une certaine appréhension à l'idée d'utiliser ce téléphone pour la première fois car personne n'imaginait vraiment le genre de réaction que l'on pouvait obtenir quand on se téléphonait inopinément, pour la première fois. Et si ce coup de fil inattendu allait être interprété comme une intrusion impertinente dans sa propre vie privée?

En fin de compte, ces peurs se dissipèrent quand la plupart des gens découvrirent qu'ils étaient accueillis avec chaleur et enthousiasme et que leurs appels étaient considérés comme une agréable surprise. Se parler équivalait à parler à un ami très cher que l'on n'aurait pas vu depuis longtemps, et la conversation se déroulait facilement.

Les gens se précipitèrent pour acquérir cette nouvelle invention qui était sortie sur le marché sous la marque de « me-Phone ».Comme l'offre n'était pas à la hauteur de la demande, il y eut des scènes horribles au cours desquelles les consommateurs se battirent pour obtenir le dernier me-Phone disponible.

Pour qu'un me-Phone fonctionne correctement, il fallait respecter certaines règles qui étaient rédigées dans le manuel de l'utilisateur. Premièrement, pour recevoir l'appel, il fallait se trouver dans des endroits spécifiques dont l'accès nécessitait un supplément. Deuxièmement, il y avait une limite de temps imposée quant à la durée de la conversation que l'on pouvait passer à s'entretenir avec soi-même. Et troisièmement, lorsqu'on utilisait le me-Phone, il fallait porter un équipement spécial plutôt encombrant, vendu en plus du me-Phone. Aussi, en raison de la technologie complexe liée à l'établissement d'une connexion, le coût d'un appel était exorbitant, même si certaines compagnies téléphoniques, espérant s'enrichir sur la popularité du me-Phone, se contentèrent pendant un certain temps de le maintenir au prix d'un appel local.

Cependant, ces inconvénients étaient plus que compensés par les avantages que l'on gagnait à avoir une bonne conversation avec soi-même car personne n'avait jamais eu le temps de s'attarder pour jeter un regard franc et honnête sur sa propre vie. Tout le monde était toujours pressé, préoccupé par les petits soucis de l'existence et essayait de faire taire la question obsédante de savoir s'ils étaient heureux de leur vie et s'ils étaient sincères avec eux-mêmes.

Et avoir une conversation profonde et sensée avec soi était donc une expérience enrichissante. Les utilisateurs du me-Phone pouvaient désormais s'intéresser aux événements de leur vie sur lesquels ils n'avaient jamais eu le temps de s'attarder et découvrir les faits essentiels qui étaient tombés dans l'ornière alors qu'ils avançaient à toute allure sur la route de la vie.

Les gens découvraient que se parler avait le même effet que parler à un confident de longue date, avec lequel on pouvait aborder les sujets les plus intimes. Il n'était pas rare que des larmes soient versées quand des vérités que l'on s'était cachées pendant des années, remontaient à la surface exprimées en termes clairs et nets. Les conversations prenaient la tournure d'une confession quand les secrets les plus obscurs qui n'étaient connus que de soi-même étaient dévoilés ouvertement sur les lignes téléphoniques. Bien souvent, les gens découvraient que ce qu'ils ressentaient au plus profond d'eux-mêmes leur réservait bien des surprises. À d'autres moments, la voix à l'autre bout du fil vous remémorait vos rêves, désirs et besoins, longtemps négligés et oubliés pour de bon.

Bien des gens se rendaient compte qu'ils n'étaient pas heureux sur leur lieu de travail. Certains réalisaient qu'ils n'étaient plus amoureux depuis longtemps. D'autres découvraient pour la première fois qu'ils s'étaient raconté des histoires, à eux-mêmes et aux autres en s'imaginant qu'ils avaient atteint leur but, sans se soucier de ce qu'ils éprouvaient réellement. Un bon nombre reconnurent qu'ils se complaisaient tellement dans le malheur et les désillusions qu'ils prenaient peur et se repliaient sur eux mêmes quand le bonheur semblait être à portée de main.

Le monde devint un endroit meilleur et plus heureux grâce au me-Phone quand enfin les gens commencèrent à être sincères avec eux-mêmes car ils savaient qu'ils ne pourraient plus jamais s'en sortir en se racontant des mensonges. Ce que la vie avait été avant le me-Phone n'était qu'un souvenir flou et lointain et personne ne pouvait s'imaginer vivre sans en posséder un.

228
228

Un petit mot pour l'auteur ? 157 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
a very beautiful tribute to what we should all be, honest with ourselves, more at peace, happier.
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Mon Dieu, comme ce texte est d'actualité ! https://www.youtube.com/watch?v=A1VUfpMV-IE
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Amazing ! Such a good idea ! Many years ago I wrote a story about a man talking to himself in front of a mirror, and celebrate his birthday and new years eve always in front of his mirror. He also had dinner that way ! ;-)
Image de Isadora90 V
Isadora90 V · il y a
Quelle bonne idée ! et ça doit fonctionner en plus, y a plus qu'à ...
Image de Dranem
Dranem · il y a
La vraie communication avec les autres passe par sois-même;" Connais toi toi même et tu connaîtras l'univers et les Dieux " , bravo pour ce texte que je découvre un peu tardivement !
Image de Line Chatau
Line Chatau · il y a
Très bonne idée Bozlich! C'est une drôle d'histoire et une histoire drôle! Mais que vont dire tous les psy ?
Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
Votre nouvelle me rappelle un commandement divin : "Tu dois aimer ton prochain comme toi-même."
Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
Votre nouvelle me rappelle un commandement divin : "tu dois aimer ton prochain comme toi-même" !
Image de Ocean damour
Ocean damour · il y a
Très bonne idée de départ. J'aurais peut être développer un chapitre sur le mécontentent de la profession de psy qui perdent leurs expertises. Mais pour moi la fin est bien trop optimiste car se mentir à soi-même c'est de la légitime défense ... qui sauve beaucoup de vie.
Image de Bozlich
Bozlich · il y a
Oceandamour, merci beaucoup d'avoir lu cette histoire et de vos commentaires.
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
encore bravo, fallait y penser !
Image de Bozlich
Bozlich · il y a
Gali, merci d'avoir lu mon histoire et vos commentaires!

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Psychedelia

Donald Ghautier

Monsieur Li resta stoïque quand je lui expliquai mes vacances de rêve ; il semblait avoir l'habitude des exigences excentriques des gars comme moi, les fondus du bulbe en quête d'absolu.
... [+]