1
min

Le marionnettiste.

Image de Etaine Eire

Etaine Eire

14 lectures

1

Un marionnettiste qui avait passé sa vie à faire bouger ses pantins au gré de ses envies se trouva un soir sur une scène de théâtre devant le refus de ceux-ci de s’animer. Le pauvre bougre ne comprenait rien à ce qui se passait. Il ne saisissait pas pourquoi ses marionnettes refusaient de bouger. Pourtant, lui, il aimait, à sa manière, ses poupées de bois. Il les avait sculptés dans un très beau tronc qui provenait du plus bel arbre de la région. Chaque jour, l’homme mettait en scène ses créatures devant les yeux ébahis des spectateurs. Il lui plaisait de raconter des histoires, mais ce qui lui plaisait plus encore, c’étaient les compliments que lui faisaient les spectateurs après chaque représentation. Les pantins n’étaient pas heureux, car, hélas, le marionnettiste manquait d’attention envers ses êtres d’apparence sans vie, il ne voyait pas la tristesse qui s’abattait sur eux. Les automates regardaient les ficelles qui permettaient au marionnettiste de les articuler. Ils espéraient en secret que quelque chose viendrait couper leurs cordelettes. Ils en avaient marre d’être enchaînés, mais ce qu’ils détestaient le plus c’était de jouer sans cesse la même pièce de théâtre. En réfléchissant, on pourrait se dire que les marionnettes n’avaient pas à se plaindre. Elles dormaient dans une très jolie boite que bien sûr le joueur de ficelles avait fabriquer à son goût à lui. Il avait aussi réalisé avec soin de magnifiques décors où elles pouvaient évoluer aisément. Tout ce petit monde donnait l’impression d’être heureux. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Alors, pourquoi les pantins ont pris la décision de ne plus s’animer ?
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,