Le marcheur des sables

il y a
1 min
14
lectures
0

Ici, l'humour est une qualité ėcrite dans tous les textes. L'émotion est sa concubine et la dérision, son amante! L'humour des mots autrement  [+]

Je mobilise mon histoire de marmouset, le temps où m'Eden encore enfouies sous la sagesse des Molière, à vous retracer les grandes lignes poétiques de ma gourmandise. En effet, j'étais dévoué quand à ce que ma langue suçote la générosité des petits biscuits LU. Ah oui, elle arquepinçait un plaisir à tournoyer sept fois un Pathé salivaire, jusqu'à l'obtention d'un godiveau de LU, qui en délecterait mon deuxième cerveau, et surtout un microbiote des plus mystérieux. Combien de coïncidence expérimentale ai-je vécu ainsi? Une abondance, sans aucun doute.
Et me voilà un anthopoïde qui ma foi, a réalisé un tour de soie m'aime. Pas toujours tendre, mais la vie est une gratitude. Me voici sur les Terres d'Islandes, où mes douze pieds de longs en larges, arpentent les sables noirs des volcans. Parfois c'est chaud comme l'Hertz, parfois c'est froid comme le quartz: quartz que l'Hertz, quoi. Je suis coi, en m'embaumant des brumes chaudes d'un geyser? Je suis qi, en gambergeant sur les empyreumes des tourbières sèches, sur les pentes de l'Eyjafjallajökull?
Finalement, mes pieds ont la langue bien pendue. Merci pour ces alexandrins LU.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,