Le lac

il y a
2 min
91
lectures
28

Peintre (https://anna-mindszenti-calisch.blogspot.com/), je raconte des histoires en mots et en images  [+]

-Te souviens-tu du lac?

- Vaguement... tout autour la nature était sauvage, un endroit semblable à celui-ci... Nous étions sœurs, alors. Tu t'appelais Flore et moi Mélie.

L'autre approuve d'un mouvement de tête.

La barque dérive sur l'eau calme, ridant à peine la surface. Paupières closes, Flore offre son visage au soleil tandis que sa sœur scrute le rivage où poussent des saules en rangs serrés.

- Oui! Semblable à s'y méprendre! continue Mélie. Les détails me reviennent peu à peu : La berge, les carpes et les gardons, les reflets turquoises par jour de beau temps...

Elle se penche par dessus-bord, trempe le bout de ses doigts. Une ombre effilée ondule dans les profondeurs et passe sous l'embarcation.

- Que faisons-nous ici? demande Mélie en se redressant.

Flore  saisit ses deux mains, les  presse entre les siennes.

- Flore...  Tu parais bien grave, tout à coup...

- Nous avions fait une promesse au bord de ce lac...

Mélie dévisage sa sœur avant de détourner légèrement la tête. Elle considère les arbres au loin. Le vent s'est levé, brutalement, et rabat ses longs cheveux contre sa figure. Quand elle revient, son regard brille comme si une fièvre subite s'était emparée d'elle.

- Ne jamais pardonner.

Puis elle empoigne les avirons. Un éclair vient de zébrer le ciel qui a pris la couleur du plomb. Cinq secondes plus tard, un coup de tonnerre éclate.

- Le temps se gâte! Il faut rentrer!

- Non, pas maintenant! proteste Flore. J'ai une dernière question...

- Tu la poseras pendant que je rame!

Les pales fendent le remous, repoussent l'eau vers l'arrière, se dégagent, s'abattent à nouveau...

- Où en sommes-nous, aujourd'hui?

- Je ne sais pas toi... - la rameuse reprend son souffle - mais moi, je me sens en colère. Constamment en colère."

À ces mots, le nuage d'orage se densifie en une masse compacte et noire. Le jour devient nuit, une nuit si totale qu'on ne distingue plus l'horizon. Les eaux du lac s'assombrissent, virent à l'encre et se fondent dans l'obscurité.

Un soupir.

- Nous en sommes donc au même point. Moi aussi, je cherche la lumière. Siècles après siècles répéterons-nous toujours la même erreur? Ne trouverons-nous jamais la paix?

Elles se taisent, chacune repliée dans son coin de silence et d'ombre, jusqu'au moment où Mélie pousse un cri :

- Là-haut, regarde!

- Quoi là-haut?

- Et bien, lève le nez... la-haut... une étoile!

- Attends une minute... oui... je... je la vois! Si lointaine...

Les sœurs accueillent le scintillement comme d'autres respireraient une grande bouffée d'air pur. Leurs poitrines se soulèvent, traversées par une sensation de fraîcheur. Elles restent là à contempler l'étoile, à savourer sa faible lueur.

Parfois, en songe, les âmes se parlent. Elles discutent de leurs incarnations présentes et passées. Heureuses qui parmi elles trouvent enfin la lumière.

28
28

Un petit mot pour l'auteur ? 25 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
Je ne sais si cette belle histoire est portée par des croyances, les votres, mais en tous cas elle vient faire écho aux miennes... Bravo pour cette petite perle.
Image de SEKOUBA DOUKOURE
SEKOUBA DOUKOURE · il y a
... Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mes voix. ET merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps. 🙏🙏
*Le lien du vote*
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-village-doukourela

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un instant d'éternité sur ces images fantômes.
Image de SEKOUBA DOUKOURE
SEKOUBA DOUKOURE · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mes 3 voix.
ET merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps.' 🙏🙏
*Le lien du vote*
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-village-doukourela

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Très belle scène, emplie de mystère. On se laisse emporter.
Image de Sidonie Larue
Sidonie Larue · il y a
Du mystère, un secret... Et à la fin une ouverture lumineuse ! J'aime beaucoup.
Image de Nicole Loth
Nicole Loth · il y a
La lumière, nous la cherchons tous, elle nous guide au-delà des mots...
Image de Brigitte G.
Brigitte G. · il y a
Un mystère plane sur ce texte et laisse à l’imagination du lecteur le soin de tout imaginer.
Je m’abonne.

Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
une fin de l’éternité de l'errance, un début de solution du pourquoi, on ne saura jamais...
et c'est cela que j'adôôôre une ouverture polysémique que je pratique très souvent aussi dans mes propres textes et que le lecteur pétri de certitudes et de raies Ponce Pilate mâchées aille lire les merdrres de Muzo et autres faiseurs de bête sait l'heure, na et re nana!

Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
J'adore me faire promener ainsi, j'échafaude une hypothèse, non ce n'est pas ça... jusqu'à la chute, inattendue mais qui colle parfaitement avec le style et le contenu de l'échange. J'aime beaucoup !

Vous aimerez aussi !