Le journal

il y a
5 min
143
lectures
75
Image de 2020

Thème

Image de Très très court

EXTRAIT DU JOURNAL DE DANY
« Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. Rien n’est plus évident. Rien n’a de sens. Quand est-ce que ma vie à prix un détour aussi sombre ? Je... je regrette tellement, amèrement ce que j’ai fait. Je sais que tout ça c’est entièrement ma faute. Qu’est ce qui ne va pas chez moi bon Dieu ? Mais je sais... je sais pertinemment que si c’était à refaire, je le referais.
Maman... »

21 mars 2018
- Allo... allo... Dany ?
- Chris .
- Dany... ? Dany comment tu vas, qu’est ce qui se passe ?
- Je... J’ai fait une bêtise.
- Qu’elle bêtise ? De quoi est-ce que tu parles ?
- Je suis en train de partir.
- Comment ça partir, tu t’en vas où ?
- ...
- Dany... ? Qu’est ce qui se passe ? Qu’est-ce que tu as fait ?
‘Bip’
- Dany... Dany...

24 février 2005
- EBODE... EBODE... l’enfant ci est encore parti où ? Madame... !
- Oui maman.
- Tu n’entends pas comment on cogne depuis ? Va ouvrir la porte.
...
- Qui est-ce ?
- Dany... ouvre c’est tonton Jérôme.
...
- Bonjour ma petite femme, comment tu vas ?
- Bien tonton.
- Ta mère est où ?
- Elle est dans sa chambre, elle se repose.
Sans poser d’autres question, il entra dans le salon et s’installa sur l’unique canapé qui l’occupait et posa ses pieds, croisés, sur la petite table en rotin devant lui.
- Va dire à ta mère que je suis là, grommela-t-il.
La petite fille s’en alla et traversa le rideau qui séparait le salon et le minuscule couloir où se trouvaient à gauche la chambre de sa mère, à droite la chambre qu’elle partageait avec son petit frère il y a tout juste deux ans. Les toilettes eux, se trouvaient sur la cour commune, en dehors. La chambre de sa mère étant entre-ouverte, elle cogna légèrement fort avant de faire entrer sa tête.
- Maman, tonton Jérôme t’appelle.
Sa mère se leva d’un bond. Détacha ses cheveux et les peigna à la va-vite. Elle sortit de sa chambre avec un démembré blanc, attachant un pagne autour de sa taille et traversa le rideau. Lorsqu’elle s’assit près de tonton Jérôme, Dany était déjà dans sa chambre à finir ses devoirs. C’était un dimanche après-midi. Sa mère qui était commerçante et couturière avait décidé de se reposer pour cette journée.
Elle avait perdu son fils il y’a deux ans, de suite de paludisme. Il n’avait pu être pris en charge de façon correcte par manque de moyen. La jeune femme se sentit brisée. Quelque chose en elle se noua à jamais. Mais il lui fallait survivre et subvenir à l’éducation de sa fille ainée. C’était une mère célibataire de trente un ans. Elle avait eu ses deux enfants de père différent, et aucun d’eux n’avaient voulu prendre ses responsabilités. Elle rencontra Jérôme, lorsqu’il s’arrêta devant son atelier pour faire un transfert de crédit six mois auparavant.
C’était un homme très soigné, toujours d’une hygiène impeccable. Corps opulent, légèrement brun et rides légères d’une proche quarantaine, c’était le chauffeur privé d’un homme d’affaire depuis dix ans. Il venait désormais rendre visite à Nadège deux fois par mois. D’ailleurs elle obligeait sa fille à l’appeler tonton, alors que Dany, elle, était certaine qu’ils n’avaient aucun traitre lien de parenté.
Huit mois plus tard, sa mère et elle allèrent s’installer à logbessou, un des quartiers résidentiels de la ville de douala, dans l’appartement qu’occupait « tonton ».

EXTRAIT DU JOURNAL DE DANY
« Christelle m’a dit quelque chose qui m’a laissé sans voix aujourd’hui. Elle me disait qu’on est tous sur terre pour une raison. Une mission spécifique. Elle croit au karma et tout ça. Je ne vois pas pourquoi ça la dérange que je passe la nuit avec Gaëtan. Il est gentil. Les autres eux ont de l’argent mais, lui il est gentil avec moi. Tu crois qu’elle est jalouse ? Peut-être bien mais, en ce bas monde elle est la seule sur qui je me pourrais poser ma tête sans peur d’être poignardé.
Maman... »


Septembre 2017
- Allo.
- Dany...
- Chris pourquoi tu sanglote ? qu’est ce qui se passe ?
- Je me suis disputée avec Jules.

Dany resta silencieuse un moment. Elle savait très bien ce que ça voulait dire.

- Il dit que je suis tout le temps à ses pieds, que je n’ai aucune personnalité et que je devrais arrêter de le surveiller comme mon chien.
- Il t’a encore frappé c’est ça? demanda Dany.
Chris ne répondit rien.
- Oh Dany comme j’aimerai être comme toi, dit-elle. Tu ne cours derrière personne. Tu n’as jamais connu de peine de cœur, jamais un homme ne t’a fait du mal.
- Viens me trouver à Nkoleton.
- Tu fais quoi en Nkoleton ?
- Viens je te dis.
Elle se dirigea vers la fenêtre, ouvrit un paquet de cigarette et en alluma une. Si seulement son amie savait, pensa-t-elle.

Juillet 2008
C’était les vacances scolaires. La mère de Dany était à cinq mois de grossesse et devait se rendre à Ebolowa rencontrer une tante pour des rites de protection disait-elle. Elle devait rentrer dans cinq jours et avait confié à sa fille la responsabilité de prendre soin de la maison. Un soir, alors qu’elle était couchée, elle entendit la porte centrale s’ouvrir. C’était tonton qui rentrait. Il était saoul, elle le savait car il marchait en titubant. Soudain elle entendit la porte de sa chambre s’ouvrir. Elle leva la tête et le vit. Il était placé là, à la regarder.
- Bonsoir tonton dit-elle. Tu es déjà rentré ? Tu veux manger ?
Soudain, et sans dire un mot il ferma la porte derrière lui. S’avança. Se jeta sur le lit en poussant la petite fille tout en lui couvrant la bouche de sa main gauche. Il baissa son slip. Détacha sa ceinture et baissant son pantalon
- Tonton non, tonton non je ne veux pas, réussi elle à crier.
- Tu me fermes la bouche là ou tu vas me sentir. Après tout ce que j’ai fait pour vous.
Il commença sa sale besogne, tout en couvrant la bouche de Dany qui n’avait que ses yeux pour pleurer. Puis il descendit du lit et sorti sans dire un mot, pendant que elle était recroquevillé sur elle-même, les genoux pliés et les larmes ruisselant sur le visage. Le lendemain matin en se levant, il était déjà partit. Elle se leva, lava ses habits, ses draps et rangea la maison. Sa mère devait rentrer dans deux jours. Elle décida de ne rien lui dire. Elle était enceinte et fragile, Dany le savait. Et c’est comme ça qu’elle subit des attouchements de la part de son beau-père jusqu’à ses treize ans, année où elle s’enfuit et vécu une vie de débauche. Christelle était sa meilleure amie quand elle était enfant. Perdue de vue pendant des années elles se sont retrouvées à leurs dix-sept ans un jour de marché.

21 mars 2018
Sa mère la regarda avec dégout, assise en face d’elle, son petit frère et ses deux petites sœurs à sa gauche
- Maman je te jure que c’est la vérit...
- Allez, ferme ça. Tu te crois où pour me parler comme ça ? Tu te prends pour qui pour parler de mon mari comme ça ? Hein ? Tu disparais pendant des années et reviens me raconter des inepties comme quoi mon mari a abusé de toi. Tu veux que je fasse quoi avec ? Tu étais où depuis ?
- Maman.
- Ferme ça. On t’a dit que je suis encore ta mère ? J’ai trois enfants et tu n’en fais pas partie. Dès que tu as franchi cette porte et disparue pendant neuf ans tu as décidé que tu n’étais plus ma fille. Comment... ! ‘Tonton a abusé de moi, tonton a abusé de moi’ ! Tu veux souiller ma famille ? Pardon je ne veux pas la malchance. Prends tes effets et repars d’où tu viens
- Maman...
- Prends tes effets tu repars d’où tu viens dion...
Dany se leva, les larmes ruisselant. Elle se dirigea vers la porte et tomba nez à nez avec tonton. Il eut une mine étonné. Regarda Dany avant de regarder sa femme qui elle détourna les yeux.
Dany s’en alla et retourna dans son appartement.

EXTRAIT DU JOURNAL DE HUIT HEURE
Dans votre rubrique fait divers ce matin, Danielle EBODE une jeune fille de 22 ans a mis fin à ses jours dans la nuit du 21 au 22 mars. Cause du décès, elle a ingurgité de nombreux cachets et fit une overdose. L’affaire s’est déroulé à Nkoleton, l’un des quartiers prisés de Yaoundé. La police a retrouvé plusieurs bouteilles de whisky vide près de son corps.

75
75

Un petit mot pour l'auteur ? 32 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
Vous avez les voix
Bonne chance pour la suite

Image de Josiane Belibi
Josiane Belibi · il y a
Dona tu as les voies .mes encouragements
Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Très beau texte, Dona!
j'adhère par mes voix et je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Dona, je vous soutiens avec mes 5 voix :).
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne continuation :).

Image de Jair-Claude Boucka
Jair-Claude Boucka · il y a
Merveilleux ! Cliquez sur mon nom et faites un tour chez moi !
Image de Schebna Sincère
Schebna Sincère · il y a
Très belle plume. Tu as ma voix. Je t'invite à voir aussi mon texte. Clique sur mon nom
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Un beau texte, mais quelques fautes qui troublent la lecture. Bravo et bon courage à vous. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de RAC
RAC · il y a
De bonnes idées mais attention aux longueurs & aux temps. Bonne continuation.
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Dona ! J'ai adoré vous lire. Vous avez mes 5 voix.
Je vous invite à faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Boubacar Diallo
Boubacar Diallo · il y a
Un beau texte. Votre histoire est captivant et votre plume épatante.
Mes voix...
Je vous invite aussi à lire mon histoire https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-l-amour-au-trepas-une-mere-morte-1
Et à voter pour me soutenir!!