1
min

Le jour où il ne se passa rien...

Image de Don Quichotte

Don Quichotte

306 lectures

181

Qualifié

Les yeux mi-clos et la bouche pâteuse, Jean se leva, puis comme tous les matins il enfonça machinalement le bouton de la radio.
Elle diffusait de la musique, ce qui acheva de le réveiller car c'était inhabituel à cette heure.
C'est alors que la voix de Patrick Cohen prononça la phrase suivante :
— Aujourd'hui l'information se réduit à celle-ci : il ne s'est rien passé. C'est pourquoi nous consacrerons cette journée à diffuser des reportages, des conseils et de la musique.
Et il poursuivit...
— Je passe la parole à la directrice de l'information. Bonjour Hélène Jouan !
Pour le coup, Jean était alors complètement réveillé.
Mais que se passe-t-il donc ? Ou plutôt, que ne se passe-t-il donc pas ?
Son attente fut de courte durée...

— Cher auditeurs, une récente enquête a démontré que chaque jour environ quatre vingt informations absolument identiques sont diffusées et reprises par tous les médias. Il s'agit la plupart du temps de dépêches d'agences diffusées ensuite sans réelle vérification. Des copier/coller en quelque sorte.
On constate que dès qu'une information sort, elle est rediffusée partout en moins de trois heures. Et seul le média ayant été à l'origine de l'information perçoit alors des droits d'auteur. Donc aucun retour sur investissement pour les rediffuseurs qui sont alors obligés de recourir à des innombrables spots publicitaires pour survivre et pour acheter l'information à la source. C'est pourquoi la rédaction de France Inter a décidé de ne diffuser à présent que les informations provenant de nos équipes de journalistes, après enquête, recoupages, vérifications, comme la déontologie de notre métier nous l'impose en réalité. C'est pourquoi dès que nous aurons du nouveau... Et je dis bien « du nouveau », nous nous ferons un plaisir de vous en informer.

En ce lundi matin du 26 juin 2017, Jean venait d'assister en direct au début d'une nouvelle révolution audiovisuelle.
Et, à la réflexion, il lui sembla soudain que l'air qu'il respirait était beaucoup plus pur...

PRIX

Image de Automne 2017
181

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Excellent TTC fort bien construit et très agréable à sa lecture. Mon vote avec plaisir.
Aujourd'hui mon haïku "le grand noir du Berry" est en finale du prix haïkus. Je vous invite à le découvrir. En vous souhaitant une bonne soirée. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/grand-noir-du-berry

·
Image de Pieuvre à plumes
Pieuvre à plumes · il y a
Malheureusement c'est pas encore ça...
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
L'utopie, c'est la vie, mes voix. A l'occasion, et sans obligation, n'hésitez pas à pousser les portes de mon univers.
·
Image de Laureline Maumelat
Laureline Maumelat · il y a
Ah, ça serait bien! bravo
si ça vous dit http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/vengeance-13

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Un petit goût d'utopie agréable ! Très sympa l'idée que tu as développée !
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Puisse ce jour arriver!!!
L'information est plus du lavage de cerveau,
de l'éducation des peuples.
Heureusement, on la discerne en la lisant à travers les lignes

·
Image de Klelia
Klelia · il y a
Excellent ! Intelligente diffusion de l'information...
·
Image de Sam
Sam · il y a
J'ai aimé, j'ai voté.
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Waouw et quelle révolution! J'aime beaucoup, mes votes assortis d'une invitation pour 'Ruines du passé' si cela vous tente.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
rien plus rien plus rien égal trois fois rien, c'est déjà quelque chose.
·
Image de Don Quichotte
Don Quichotte · il y a
C'est vrai que trois fois rien, ça n'est pas rien...
Le vent fait bien tourner les éoliennes !

·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

— Mais puisque je vous dis que vous êtes heureuse, madame !Un silence buté répond à l'affirmation de l'analyste. La petite bonne femme, assise en face de lui, le fusille du regard, ...