2
min

Le jardin de mon enfance

Image de Poupie31

Poupie31

248 lectures

21

Qualifié

Il y avait au creux de ce jardin des senteurs d'été, des notes sucrées mêlées à des fragrances de vert, celles des haricots, aubergines, courgettes, salades et artichauts.
Le nectar des fruits très mûrs si prisé par les guêpes (merveilleux abricots lourds de sucre et prunes reine-claude dorées), la douceur veloutée des fraises bien rouges et des cerises juteuses qui laissaient des traces sur les vêtements du dimanche, l'acidité des groseilles qui piquaient doucement la langue...
Ce n'était pas un simple jardin, il invitait au voyage, à la découverte de saveurs toujours renouvelées : tout un monde odorant !
Le soir, il faisait particulièrement bon s'y promener pour s'enivrer de mille parfums délicieux. Au petit matin, quand la rosée perlait aux pétales des roses, on y trouvait une fraîcheur bienvenue en cette saison de canicule. Même les heures les plus chaudes, où il délivrait les riches exhalaisons de tous ses fruits, nourris sans retenue par le soleil, j'aimais y pénétrer, me fondre dans les travées délimitant ses plates-bandes, observer sans bouger le manège des lézards qui se doraient sur les marches de la terrasse en ciment.
C'était mon univers, un espace protégé des regards à l'arrière de la maison. Je profitais également de son étendue sur les côtés, des espaces engazonnés qui m'emmenaient plus loin, vers des contrées où le vent s'engouffrait, donnant à mes après-midi de juillet des airs d'aventure. Je pouvais y rester des heures à lire ou à rêver, bercée par une douce brise qui caressait mes joues.
Dans ce paradis terrestre, se dressaient deux arbres magiques. L'un était un splendide tilleul à l'ombre duquel je m'asseyais lorsque je dessinais ou brodais un canevas : une petite table, au plateau de marbre, m'invitait à la création ou à mes devoirs d'écolière. J'aimais surtout que ma mère vienne s'y reposer, bien que cela fût rare, tant sa tâche de femme au foyer l'accaparait. Cet arbre distillait dans l'air ses effluves chaleureuses surtout à la tombée du jour.
L'autre arbre était un sapin, qui me protégeait des regards des passants, grâce à ses branches majestueuses qui dissimulaient ma présence. Au pied de son tronc se trouvait un banc sur lequel je m'allongeais en fermant à demi les yeux pour ne pas me laisser aveugler par les rayons de soleil que les épines ne filtraient qu'à moitié. Je ne me laissais pas vraiment éblouir mais tous ces scintillements me grisaient au point de me faire perdre le Nord. Je me relevais alors ivre de lumière, totalement en harmonie avec la nature environnante.
À ce tableau idyllique, je ne dois pas oublier d'ajouter la balançoire installée au milieu de la pelouse, sur le devant de la maison. Je m'y amusais comme une folle, rejetant la tête en arrière au moment où je me trouvais le plus haut. J'avais l'impression de m'envoler littéralement et parfois, j'arrivais à voir par-dessus les haies qui délimitaient le jardin. Je me sentais invincible, reine en ce lieu. Personne ne pouvait y pénétrer sans ma permission ! Nul besoin d'aller autre part pour vibrer de cette manière. Je défiais même tous les champions de vitesse en glissant le long des allées sur mes patins à roulettes supersoniques !

Je n'ai jamais retrouvé ailleurs qu'en ce lieu cette atmosphère de paix, de sérénité, de plénitude. Tout au long de mon enfance, je l'ai parcouru sans me lasser, suis restée en son sein pour humer tous ses parfums, m'en imprégnant avec délectation. C'était mon refuge dans les moments de doute et de tristesse. J'y puisais toute ma force et m'y sentais invincible.
Je donnerais cher pour y retourner au moins une fois. Peut-être alors parviendrais-je à y revoir en pensée mon père si fier de me faire goûter les fruits d'été de son jardin d'Eden...

PRIX

Image de Eté 2016
21

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de MajaPyokki
MajaPyokki · il y a
Je voudrais y être, à l'abri dans ce jardin :)
·
Image de Lambda
Lambda · il y a
Parallèlement au "Silence de la mer", un autre aspect de votre enfance: deux expériences et ambiances opposées, mais toujours une très grande sensibilité et l'art d'écrire vos émotions et souvenirs !
·
Image de Poupie31
Poupie31 · il y a
merci beaucoup !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une subtile évocation de l'enfance, de ces lieux magiques -ordinaires pour les autres - où l'on se sent en harmonie avec soi, même avec des regrets bien sûr, comme nulle part ailleurs. Je vous ai suivi dans ce jardin qui est également le mien. Bravo!
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
J'avais aimé le silence de la mer, j'aime autant ce texte magique. Bravo le vote deTilee auteur de" transparence" en poésie.
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Mieux vaut garder la magie de l'endroit.
Y revenir: plus rien.

·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Un jardin enchanteur, et un grand moment de paix avec cette lecture.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Des souvenirs délicatement exprimés qui ressemblent aux miens : je vote. Merci pour ce bon moment de lecture.
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-coq-et-l-oie (le coq et l'oie) si le cœur vous en dit.

·
Image de Cajocle
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Une douceur de vivre qui fait envie... La nature est si paisible, si sereine... Votre texte fait du bien. Merci ! Si vous le souhaitez, mon dernier texte est par ici http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/portrait-d-un-prince-a-la-tete-baissee Bon dimanche !
·
Image de Poupie31
Poupie31 · il y a
Merci je vais aller lire votre texte tout de suite !
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Ce texte a fait renaître mes souvenirs d'enfance. C'est très beau.
·
Image de Poupie31
Poupie31 · il y a
Merci !
·