2
min

Le huit mars journée des femmes

Image de Hamza DIB

Hamza DIB

126 lectures

49

L’impact des gouttes sur le métal s’est déployée et s’est étendue sur plusieurs endroits des rails du chemin de fer. La présence du sang ça et là occupe les lieux. Cela s’est produit dans la campagne. Seuls, les Gendarmes étaient à pieds d’œuvre, occupés aux constatations d’usage. Les uns prenaient des prises de vues photographiques, d’autres établissent un croquis de l’ état des lieux et d’autres encore s’affairaient à rechercher le moindre indice pour permettre de retracer avec exactitude le fil des événements.

Il s’agit d’une triste et sombre histoire de femmes, dont les journaux avaient fait l’écho. Elles étaient un groupe. Elles étaient trois ou peut être cinq ou peut être sept ou plus. Enfin, il s’agissait d’un nombre indéterminé. L’une d’entre –elles , Fatoum semblait être désavantagée car elle trainait un enfant en bas âge qu’elle s’essayait de surveiller et de maintenir à ses côtés. C’était probablement son fils.

C’était le 8 Mars 2017 fête de la femme. Il faisait un temps maussade, Un ciel gris et couvert. Les apparitions du soleil sont rares et malgré cela, elles s’étaient données rendez-vous au domicile de MOUA, une vieille dame de 75 ans, qui leur a préparé un copieux repas et a programmé une sortie à la campagne. Plus précisément au Mausolée de Sidi X... un Saint vénéré par les femmes influencées qui aiment se rendre en ce lieu surtout pour respirer l’air frais et une relaxation naturelle. Ces femmes étaient toutes parentes ou avaient un lien de mariage.
Voulant donner un cachet particulier à cette rencontre , elles étaient venues séparément revêtues de leurs abaya traditionnelles noires et un châle de la même couleur . Elles étaient discrètement maquillées et coiffées. Elles étaient jeunes, charmantes et élégantes. Dès leur arrivée, elles se sont données volontiers à des bavardages, des confidences effectuées à voix basse, ainsi qu’à des chuchotis et des rires étouffés. Zohra très bavarde se fait passer pour une pratiquante de la chiromancie. Elle s’adresse à sa cousine Fatoum assise à ses côtés. ‘’ Donne moi ta main pour te dévoiler ta ligne de vie ! ‘’ Elle s’empare vivement de la main de sa cousine. Elle l’a tient au niveau de la poitrine durant un moment, laissant planer un silence. Fatoum était étonnée et embarrassée. Zohra retire la main qu’elle observe longuement en récitant des mots confus et incompréhensibles à voix basse . Elle dévoile enfin. ‘’ Ah mon Dieu ! Non, ce n’est pas possible. Ta durée de vie est courte. Je vois ta ligne de vie qui est très brève. Je suppose qu’il ne te reste plus que quelques temps à vivre. Tu vas bientôt mourir. Fatoum a été très troublée par cette déclaration. Puis se ressaisit quand toutes les femmes très gênées avaient mis fin à ce spectacle dépravé en quittant le domicile .
Elles étaient partie au Mausolée où elles se sont recueillies quelques instants. Puis sur le chemin du retour, elles avaient adopté la marche à pied le long des rails de chemin de fer. Fatoum avec son enfant et Zohra s’étaient détachées du groupe et s’étaient éloignées. Elles étaient confiantes, joyeuses et aidées par la musique de leurs portables qui émettaient des airs de Raî et autres chansons d’amour. Ce qui les empêchait de voir ou d’entendre. Quand tout à coup des tremblements parcourent leurs corps. Elles avaient pris le train pour la dernière fois. Il a été mis fin à leur courte existence et c’était horrible.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très très court
49

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Artvic
Artvic · il y a
Ce texte est très beau ! Bravo 🌟💚
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Un TTC rempli de belles ligne surtout empreintes de finesse et de délicatesse. Franchement j'admire. J'aime.
Si cela vous dit, je suis en finale avec "ACHOU l'amour empoisonné ".
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/achou-lamour-empoisonne

·
Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Très belle plume.
Continuez ainsi car c'est un réel plaisir de vous lire...

·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Un dernier voyage porté par une plume captivante.
Sans vouloir vous obliger je vous propose une nouvelle en finale du GP automne
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-chacun-sa-justice
Merci.

·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Une histoire très prenante bien construite et très vivante également bravo.

Mon poème "je tresse l'odeur" est en finale merci de soutenir merci.

·
Image de Laurence Germain
Laurence Germain · il y a
C'est un terrible drame qui touche ces femmes le jour de leur fête. Merci pour ce partage.
·
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
Merci d'être passée par là. E merci pour votre lecture - Oui cela s'est réellement passé
·
Image de Petit soleil
Petit soleil · il y a
Brrrrr. Pas très joyeux ce dernier voyage. J'ai aimé votre façon d'écrire. Vous avez ma voix même si il est un peu tard.
J'ai un texte parlant du vol d'un aigle. Je vous y invite ?
Belle journée
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/sous-le-vol-du-grand-aigle

·
Image de Dany Guyot
Dany Guyot · il y a
Un bel écrit, captivant et agréable à lire
·
Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Très beau texte, une belle écriture . Je vous invite à découvrir Au fait qui est en finale et si le cœur vous en dit de visiter ma page. Belle journée
·