Le homard est dans l'assiette

il y a
2 min
30
lectures
0

Maître cervoteur Colporteur d'idées Aspirant scénariste Trifouilleur d'images  [+]

Richarles est assis à sa table comme chaque lundi , scrutant par défi la carte des plats à la recherche d'un nouveau candidat au nirvana gustatif , mais en l'absence de prétendants , il prendra le homard comme à son habitude , persillé à point , ce plat a fait la réputation de l'établissement ,le faisant passer de gourmet porno chic au point d'attraction des rendez vous mondain . Il fut comme tout autres entraîné par la vague d'enthousiasme, ce homard était définitivement parfait , la chair tendre , la surface légèrement grillé et cette sauce qui relevait l'ensemble , cette sauce ,source de toutes les convoitises , était condamné au secret .
Richard releva sa cravate et effectua un regard panoramique afin de scanné l'assistance , dans les assiettes rien d'autres que du homard , à perte de vue , sur les rideaux , des motifs de homards , des homards dessinés sur les couverts , deux statues de homards dressés à l'entrée ,dans l'aquarium des homards , du mobilier jusqu'au bec verseur de la carafe qui reproduisait la pince du crustacé, des homards .
Décidément le homard devait être un animal des plus passionnant pour qu'on l'aime ainsi ,il n'avait jusqu'à lors jamais remarqué l'omniprésence du décapode et sur cette constatation il étouffa un rire au creux de son mouchoir .
Le garçon prit sa commande avec la professionnalité coutumière de l'établissement , il revint quelques minutes plus tard , portant fièrement l'assiette du mets tant désiré , le parfum parvint jusqu'à l'odorat de Richarles , comme éloigné de la réalité , lésté dans de cotonneuses rêveries . Le serveur , tel Héraclès exposant ses trophées au peuple , déposa l'assiette avec posture devant le visage impatient de l'hôte affamé . sans davantage de formalité , Richarles vint déposé une bouchée de l'animal sacré jusqu'à sa bouche , bon dieu ! Chaque semaine une révélation , chaque semaine une renaissance , les lèvres en ventouse sur le sein du christ , Richarles ferma les yeux en dégustant , il se voyait retourner à la matrice originelle , d'hypothèse à embryon , les pieds dans la chaleur de l'eau maternelle , chaque mouvement de mâchoire , chaque caresse de la langue sur l’épiderme du crustacé venait couronné l'homme de doux baisers , dans une sensualité presque déplacé il poursuivait les va viens entre sa bouche et l'assiette jusqu'à déclarer forfait , rassasié , béat , devant tant de générosité . Autour de lui l'expérience fût similaire , des larmes au coin des yeux , la bouche tremblante , les lèvres soudés par l'émotion , l'écume marine s'échappant des lèvres , le silence vint sacralisé l'expérience collective . Les clients sortent encore hagard , l'esprit ailleurs , les sens marqués par un événement sur lesquels ils ne parviendront jamais à poser les mots adéquats .
Depuis la cuisine , le chef observe la scène avec satisfaction .
- Jules ! Prépare moi la liste métro , tu reprendra des batonnets findus et du ketchup .
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !