Le grimoire des temps parallèles

il y a
3 min
71
lectures
28
Qualifié
Image de 2020
Image de 15-19 ans
La bibliothèque était son endroit préféré de la ville. Son village était petit, mais n'avait rien à envier au capharnaüm des grandes villes. Chaque fois qu'elle le pouvait, elle s'évadait dans le large choix que proposaient les massives étagères.
Comme à son habitude, Charlyne divaguait entre les rayonnages jusqu'à rencontrer LE livre qui lui conviendrai. Penchée sur le dos des livres, elle examinait soigneusement chaque titre et auteur afin de décider lequel lui conviendrai jusqu'à ce qu'elle tomba sur un vieux livre poussiéreux intitulé « Le grimoire qui change tout ».
Intriguée, elle le prit délicatement entre ses doigts fins et le posa sur la table la plus proche. Quand elle l'ouvrit, il n'y avait rien. Que des pages blanches ou jaunies par le temps. Elle décida de l'emmener avec elle, peut-être ce livre était-il écrit à l'encre invisible ? Elle quitta la bibliothèque et traversa le village pour étudier cet étrange grimoire.

Arrivée chez elle, elle monta l'escalier en courant et s'enferma dans sa chambre. Elle l'ouvrit et comme par enchantement, des images déferlèrent sur les pages du grimoire. On aurait dit le monde actuel, mais certains détails changeaient. Sur d'autres pages, on pouvait observer un monde totalement différent. Elle s'arrêta sur les pages où figurait une baleine dans le ciel. Elle avait des ailes et ses écailles étaient des plumes. Elle volait ! Elle toucha délicatement l'image de la baleine et elle fut comme aspirée par le grimoire, se retrouvant dans une sorte d'ascenseur. Celui-ci n'avait aucun bouton et démarra d'un coup.
Quand les portes s'ouvrirent, le monde qu'elle avait vu dans les pages du grimoire se révélèrent devant ses yeux ébahis. Ce paysage étrange la rendait anxieuse, mais elle voulait voir un peu plus de ce nouveau monde. Elle s'avança de quelques pas, curieuse. La chose qui l'avait conduite jusqu'ici s'évapora. La panique l'a saisi. Comment allait-elle faire pour retourner dans son monde ?!
Elle décida d'observer ce monde-ci avant d'essayer de trouver comment rentrer chez elle. Le monde marin avait pris possession des cieux et les oiseaux qui peuplaient les airs se retrouvaient dans les eaux profondes de la surface terrestre. L'envie d'explorer ce monde la saisissait tout autant que l'angoisse.
Le bruit des vagues se fracassant sur les rochers en contre-bas lui parvenait aisément. Le calme régnait autour d'elle et il n'y avait pas l'ombre d'une âme qui vive. Il n'y avait que verdure et animaux. Aucun moyen d'avoir le quelconque renseignement. Une légère brise souffla et une jeune fille apparut à l'orée de la forêt. Charlyne la laissa s'approcher d'elle tout en restant sur ses gardes. Mais ce qu'elle lui dit la surpris.
« Que fais-tu ici ? Ce n'est pas ton monde. Tu devrais vite rentrer chez toi avant qu'il ne soit trop tard. Viens, je vais te montrer où se trouve le grimoire des temps parallèles ».
Charlyne tiqua. Comment cette jeune fille pouvait-elle savoir qu'elle n'était pas de ce monde et connaître l'existence du grimoire qui l'avait engloutit dans ce monde ? Après tout, peu importait, le principal était qu'elle puisse rentrer chez elle et que tout rentre dans l'ordre. Elle se jura de rendre le grimoire à la bibliothèque le lendemain et de signaler qu'il devrait être placé dans un endroit sûr et protégé.
Charlyne suivit la jeune fille et ne put s'empêcher de lui poser une question.
« Comment sais-tu ?
- C'est simple, lui répondit-elle. Je suis la déesse gardienne du grimoire. Un de mes frères à eu l'excellente idée de me dérober le grimoire et de le laisser à porter de main des Hommes. Heureusement que je t'ai trouvé, cela aurait pu virer à la catastrophe ».

Elles s'engagèrent dans une petite cabane perdue au fond de la forêt. Le grimoire se trouvait sur une table en bois massif.
« Laisse-moi te toucher pour savoir de quel monde tu viens ».
La jeune fille qui n'était autre qu'une déesse, lui saisit les mains et une douce chaleur se propagea dans son corps.
« Trouvé ! Page cinq cent quarante-six ! », s'exclama la déesse gardienne.
Les pages du grimoire s'ouvrirent en rafales jusqu'à s’arrêter sur la bonne page, celle que la déesse venait de dire. Charlyne s'approcha et reconnu le monde d'où elle venait. Comme la première fois, elle toucha délicatement la page du bout des doigts et fut transportée dans les pages du grimoire.

Charlyne ouvrit les yeux et remarqua qu'elle était de nouveau chez elle, confortablement installée sur son lit. Elle regarda l'endroit où aurait dû se trouver le grimoire mais un simple livre de conte s'y trouvait. Charlyne pensa qu'elle avait rêvé, mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que tout ce qu'elle avait vécu était bien réel.
28

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,