2
min

Le grand sommeil

Image de Loodmer

Loodmer

213 lectures

213

Une virgule de brume s’accrochait encore aux plus hauts sommets. Le soleil triomphant dans un air limpide comme jamais, ourlait ses contours d’une touche de sang et or. En short et marcel malgré le froid vif, j’aspirais à plein poumons un air vivifiant, pur, exempt de ces odeurs caractéristiques de la vallée, asphyxiée par les zones industrielles depuis des années.

J’avais dormi comme un loir, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps et je me sentais dans une forme olympique, prêt pour une journée efficace.
Un coup d’œil à ma montre me surpris. La date qui s’affichait en avance de sept jours ne correspondait pas à mon agenda,.


* * *

Le lundi précédent un phénomène étrange passa inaperçu. Une brume épaisse comme un smog Londonien envahit la vallée. L’air irrespirable de cette décennie, marquée par un réchauffement sans précédent, une fonte accélérée des glaces et une élévation des eaux, noyant de nombreuses terres de par le monde, plongea les populations de notre planète dans une léthargie proche du coma.
La terre avait atteint son point de non retour, comme l’avaient prédit les chercheurs et les climatologues, dont les voix étaient restées inaudibles.


* * *

Ce lundi, les infos confirmèrent la date s’affichant au cadran de ma montre, soit sept jours de différence. Mais bien plus encore. On signalait partout dans le monde la disparition pure et simple de toutes les industries, transports et sites d’extraction, basés sur les énergies polluantes. Tout ce qui avait été préconisé par les associations les plus éclairées, pour sauver notre planète, s’était réalisé pendant les sept jours qui venaient de s’écouler.
Les champs d’éoliennes, tant terrestres que off-shore, les fermes de panneaux solaires, les usines marémotrices s’étaient multipliés.
Mais ce qui intrigua le plus les chercheurs du monde entier, fut le maintien de nos ressources énergétiques garanti par des sites de captation de l’énergie solaire dont la technologie restait un mystère. Et il allait en falloir des ressources pour faire fonctionner toutes nos industries, non polluantes s’entend et nos véhicules, tous remplacés à l’identique, mais équipés de moteurs électriques. Il allait falloir s’adapter à ces nouveaux modèles de consommation.

Les supputations allèrent bon train. Sept jours avaient suffit pour chambouler notre planète et réaliser ce que nous n’avions pas été capables de mettre en œuvre depuis cinquante ans. Pour les églises le constat était évident, le délai correspondait à la création du monde dans la genèse. Dieu avait révisé sa copie. Les chercheurs penchaient bien sur pour une intervention extra terrestre. Une intelligence supérieure s’alarmant d’une possible disparition de la terre, engendrant un cataclysme dont les conséquences pouvaient être préjudiciables pour d’autres mondes. Tous se félicitèrent de la nouvelle donne qui allait mettre fin aux conflits pour la possession des ressources, aux famines, aux migrations, pour peu que les hommes retiennent la leçon.


* * *

Moi, j’attends, pépère sur mon balcon, ma future affectation. La centrale qui m’employait en tant qu’ingénieur s’étant évaporée dans la brume, sans laisser de trace.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
213

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Un récit plaisant, que j'aimerais bien voir se réaliser, même si ça prend un peu plus de temps que 7 jours ! Signé : un chercheur dans le domaine des batteries lithium-ion. :)
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
On en aura bien besoin si ça arrive
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Là encore, j'arrive trop tard ! Dommage.. N'auriez pas pu m'interpeller avant ?
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Désolé pour le retard, j'ai du tomber moi aussi dans une faille temporelle...
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Vu le nb de textes à se farcir, ce n'est plus une faille, c'est un abysse
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Comme d'autres, je n'ai pas vu votre texte dans les temps ! Dommage... Cette semaine miraculeuse pour résoudre les problèmes du monde... Enfin quelque chose de positif, on peut rêver !
Et si vous avez le temps, ma dernière production : http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/je-ne-veux-plus-regarder-passer-les-trains

·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Zut!! J'ai moi aussi raté votre participation... je me rattrape maintenant et rien que la chute vaut son pesant de... brume!! J'ai bcq aimé...
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un passage tardif ..., avec un vote symbolique et solidaire.
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Trop de textes à lire. Je n'ai pas moi non plus, lu à temps. De toute façon, je suis tj dans les limbes aux concours, encore que cette fois j'ai eu une honorable 50 ème place environ.
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Le développement durable solutionné en une semaine...beau texte.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Une virgule, une parenthèse, un voyage dans le temps empli de poésie, un changement radical, un nouveau mode de vie, un nouveau monde qui surgit à l’horizon. Énergies propres, renouvelables seules autorisées, molécules chimiques, toxiques interdites, rayées, éradiquées. Mais qui a modifié, purifié, assaini l’ancien monde, quelle main verte, quel malin génie a littéralement aspiré, abducté, subtilisé la centrale, je penche non pas pour un signe divin, bien trop affairé au quotidien, aux affaires courantes mais en faveur des E.T qui ont une sainte horreur de tout ce qui a trait de près ou de loin aux molécules atomiques, la fission nucléaire, missiles et autres engins tactiques, des êtres Xtras qui connaissent l’énergie libre depuis belle lurette et Tesla après eux.
Une brume vivifiante, une brume de jouvence, une brume régénérescence. Un scénario hautement probable dans le champ des possibles, des probabilités d’aujourd’hui, de demain, après-demain ou quand la réalité rejoint et dépasse la fiction. Il y a urgence vitale, létale sur la planète bleue… comme une orange. ;-)

·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Je ne pensais pas qu'il y avait tout ça dans un si petit Ttc
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Petit TTC, Grand sommeil. ;-)... tout comme Brume de lune n'ont pas eu l'heur de plaire au grand Comité. Ainsi soit-il ! Une autre fois... peut-être.
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Y a longtemps que je n'y croit plus
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Il faut toujours y croire, la force de pensée est prodigieuse. Dans le cas qui nous (pré)occupe, Il semblerait que l'on n'ait pas pensé assez fort :-)... la faute aux lendemains de fêtes, aux bulles de champagne qui montent à la tête et nous embrument l'esprit.
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Je reviens vous lire et j'aime vraiment bien ce texte avec ce narrateur "à la cool" observateur en "short et marcel", lucide mais décontracté, qui regarde le monde depuis son balcon en se grattouillant le ventre après une bonne nuit de sommeil... ça me fait penser au Big Lebowski des frères Cohen ;)
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Un film culte qui fait mes délices à chaque reprogrammation.
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Pareil ;)
·