Le grand défilé

il y a
2 min
12
lectures
0

Je suis un fana de lecture, mais ma plus grande passion est sans nul doute l'écriture, je me suis donc inscrit sur ce site pour pouvoir exercer ma passion! Bonne lecture  [+]

Le grand défilé
Nous sommes en Chine.
C’est le nouvel an chinois, et le pays entier est en fête. Dans les rues, ça grouille de tous coté. Les tenues ancestrales, les lampes de papier renfermant des bougies, les déguisements de samouraï, les tigres en papier, ainsi que les répliques de dragon, tout y est ! Même les montagnes sont décorées.
Dans un petit village de la province du Sichuan, où la culture d’antan est quasiment sortie indemne du passage du long fleuve du temps, la fête n’est pas négligée non plus, mais, ici, les costumes ne sont pas des déguisements, mais des tenues de tous les jours !(en plus soigné, bien sur)
Sakura, une petite fille d’environ 12 ans venant du Japon avec sa famille met beaucoup d’énergie dans le maquillage de sa mère, car elle veut assurément que celle qui l’a mise au monde puisse se vanter d’être la plus belle.
- Votre coiffe sera bientôt terminée, ma mère. Dit Sakura
- Tu es bien bonne, ma petite de t’occuper ainsi de ta mère. Mais cela fait plus de trois heures que tu me maquilles et me pouponne, et tu ne t’ais pas reposée depuis que tu as commencée ! Cela touche à la folie ! Vas donc te coucher pendant que je fini. Ordonna sa mère dans une voie pleine d’amour et de tendresse.
- Je me permes de ne pas obéir à cet ordre que vous me donnez là, car je tiens à ce que vous soyez parfaite en ce jour. Répondit, têtue la petite.
La parure terminée, Sakura apporta à la costumée un miroir pour voir son reflet et juger de l’œuvre.
- Tant de talent et d’amour réunit en une personne donne donc cela... C’est merveilleux que de constater que sa fille, à 12 ans, réussit mieux que soi-même son maquillage et coiffe ! Son verdict rendu, elle se tourna vers sa fille chérie et l’embrassa tendrement.
- Bien, il ne faudrait pas rater le défilé. Dit la petite en s’extirpant des bras de sa mère au bout d’un court moment.
Pendant que sa mère commence à se rendre au départ du défilé, la fille s’y rend aussi, mais par un chemin qui lui permet de rencontrer son amie Kucha. Ce qu’elle prédit se fit, et elle croisa son amie. Et elles partirent toutes deux vers la grande parade tant attendue.
Il y avait de tout, des hommes, des enfants, et les personnes importantes comme le chef du village prononcèrent de longs discours qui ennuyèrent à mourir les deux inséparables.
Mais elles attendirent, et le cortège arriva. Comme chaque année, c’était somptueux. Mais Sakura ne regardait pas, elle attendait de voir arriver sa mère. Le défilé était presque terminé, et la petite japonaise commençait à s’inquiéter de ne pas voir sa mère. Mais celle-ci ne tarda plus, et arriva en dansant avec des éventails de plumes à la main. Tout autour d’elle tournait des dragons fait de divers matériaux et de divers couleurs. Ce spectacle était charmant, mais ce qui faisait son charme était que la danseuse se rapprocha de sa fille et l’attrapa pour venir danser avec elle. L’intéressée, ravie, ne se fit pas prier et dansa aux cotés de sa mère.
Cette journée, Sakura s’en souvient encore à 62 ans, et chaque nouvel an, des larmes de joie coulent sur ses joues.
Fin
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Il faisait nuit

M. Iraje

« Il faisait nuit, les rues étaient vides. Un peu frais aussi. Il avait plu des trombes. Je n’aime pas la pluie... » L’homme se tasse sur sa chaise. Il ne regarde pas son... [+]


Très très courts

Noah et Nuit

Francis Boquel

On a donc enfin l’explication de ces reniflements continuels, de ces mains sanglantes à force d’être grattées. Noah, six ans, est allergique aux chats.
Retour lugubre à la maison, dans la... [+]