Le goût du bonheur.

il y a
4 min
194
lectures
18

Nouvelles, poésies, chansons : textes et musiques... tels sont mes loisirs :) VOUS POUVEZ RETROUVER MES CHANSONS ICI : YouTube : https://youtube.com/user/Conan25036890 J'en ai posté ici aussi  [+]

- Mais... Qu'est-ce que ça veut dire ??!!
Marc sortait à peine de sa léthargie et n'avait aucune idée de ce qu'il faisait là.
- Eh! Vous ! C'est quoi ce cirque ? Qu'est-ce que je fais là ?
Marc s'adressait à une silhouette qui se tenait dans un coin sombre de la pièce, à l'orée du halo dispensée par une faible lumière. La silhouette était à cheval sur une chaise, bras posés sur le dossier. On ne distinguait pas ses trait. Seul apparaissait la fumée de cigarette qu'elle soufflait à intervalle régulier dans le rai lumineux.
- Répondez-moi bon Dieu !! C'est quoi ce bordel ? Pourquoi m'avez-vous attaché sur cette table ?
La silhouette posa les main sur le dossier de la chaise et se pencha dans la lumière.
- Karine ? C'est quoi ce merdier qu'est-ce que tu fais là ?
Marc ne comprenait plus rien. Que venait donc faire sa petite amie dans tout ça ? Plus les minutes passaient, plus il sentait sa belle assurance disparaître. De toute sa vie, il ne s'était jamais senti aussi bien que ce dernier mois. Tout lui souriait. Lui, si timide, si peu sûr de lui, s'était transformé peu a peu. Et aujourd'hui, tout semblait lui être repris...

Pourtant oui, quand il était arrivé à son bureau ce matin là, il y avait un mois, il se sentait en pleine forme, près à dévorer tout le monde, à surmonter toutes les épreuves. D’ailleurs, son horoscope ne lui avait-il pas prédit une journée faste, annonçant un tournant radical dans son travail, sa carrière, ses amours ; et tout ça mené avec un train d’enfer et une main de maître. Oui, vraiment, il se sentait un nouvel homme en ce jour nouveau.
" Tiens ! regarde cette annonce, dit-il à son collègue, je crois que c'est ce qu'il me faut ".

ENTREPRISE DE POINTE
Ch. personne dynamique et intrépide, aimant le goût de l'aventure et du risque. Salaire très intéressant.
Aucune qualification spécifique nécessaire. Simplement un bon contact humain.


" Aucune qualification, une personne intrépide, bon salaire, c'est pour, moi qu'en penses-tu ?
- Je crois que tu t'emballes un peu vite mon petit Marc, ça sent l'arnaque. Probablement qu'on demande aux pigeons qui se présentent d'investir une part de leur argent personnel en échange d'hypothétiques bénéfices à venir. C'est là qu'intervient le " goût du risque " qui semblent tant t'attirer.
- Tu as peut-être raison, mais qui ne tente rien n'a rien. Et puis, là où je ne risque pas grand chose en définitif, c'est en répondant à cette annonce ; personne ne pourra m'obliger d'aller plus loin si je ne suis pas intéressé. "
Il appela donc, et rendez-vous fut pris pour dans un mois. Il se sentait si bien, si en vaine, qu'il décida d'acheter pour la première fois de sa vie, un billet de loterie. Billet qui bien entendu se révéla gagnant. Pas millionnaire, mais une petite somme sympas qui lui permis d'inviter tous ces amis en boîte pour fêter la chose. C'était d'ailleurs durant cette même nuit qu'il avait fait la connaissance de Karine. Et depuis, ils filaient le parfait amour. Tout s'était enchaîné à la perfection, un vrai conte de fée.
Enfin, jusqu'à ce qu'il se retrouve ici...

Un rire éclata soudain derrière la dénommée Karine. Une autre silhouette qu'il n'avait pas remarqué jusque-là, se tenait debout derrière la chaise. Elle s'approcha et posa une main sur l'épaule de la jeune femme, ne laissant aucun doute quant à leurs relations.
- Mais qu'est-ce qui se passe ici, vous allez me répondre ? Pourquoi ma petite amie se....
L'homme éclata à nouveau de rire.
- Votre amie ? En êtes-vous sûr mon vieux ? Regardez mieux...
Marc, incrédule, posa un regard interrogateur sur la jeune femme. C'est alors que sous ses yeux horrifiés, une horrible transformation se produisit dans des gargouillis écœurants pour se figer sur un visage monstrueux. Puis la transformation repris à l'envers, pour se stabiliser sur les traits impassibles de la jeune femme. L'homme n'avait pas cessé de rire, son visage toujours dans l'ombre.
- Et oui mon cher, c'était une idée de notre camarade... Karine puisque vous l'appelez ainsi. Tout comme ce stupide billet de loterie.
Marc ouvrit la bouche, mais choqué, ne trouva rien à dire et la referma sans un mot. Devant la mine déconfite de Marc, l'homme poursuivit.
- Vous commencez à comprendre ? Tout était faux : la fiancée, le boulot, la loterie... Tout ça n'avait qu'un seul objectif. Vous rendre toujours plus heureux.
- Heureux ??? Mais pour quoi faire bon sang, hurla marc dans un accès de colère. Pourquoi heureux si c'est pour m'enlever aujourd'hui ou je ne sais quoi ! Quelles sont vos intentions a mon sujet d'ailleurs ? À quoi rime tout ce cirque ?
- Vous aimez la mayonnaise ?
- La ma.... Non mais vous vous foutez de ma gueule ? Que vient faire la mayonnaise ici ! Vous êtes fou !
- Aimez vous la mayonnaise ? Répéta l'homme imperturbable.
- Non... oui... peut-être... mais...
- La moutarde alors ?
- Oui oui la moutarde voila, la moutarde, vous êtes content ? J'ADOOORRREE la moutarde. Vous allez encore me les casser longtemps avec mes goûts culinaires ? Vous allez me demander pour le ketchup ? La tartare ? Le...
- C'est fou ce que la viande est meilleure, reprit l'homme suivant une logique qui échappait à Marc. Un peu de sel, de poivre, de moutarde...
- Non mais c'est le délire ici ! Karine c'est quoi ce bordel à la fin ? C'est l'entreprise de la fumette s'exclama Marc, mal à l'aise, tirant sur ses liens pour tenter de se libérer. Ça suffit comme ça hein ! Je ne suis plus intéressé par ce job ! Je démissionne tiens ! Laissez-moi partir maintenant !
- Et bien nous c'est le bonheur...
- Le bonheur ? Quoi le bonheur ? Marc s'agitait de plus en plus.
- Notre condiment.
- Votre...
- Vous les humains, lorsque vous êtes heureux, vous sécrétez une substance particulière. C'est fou ce que votre chaire est tendre et goûteuse après quelques jours d'exposition à une allégresse soutenue. Mais je dois faire vite maintenant que vous savez, avant que les effets ne s'inversent.
L'homme sortit de la pénombre, un couteau de boucher à la main, révélant un visage monstrueux. Marc crut devenir fou. Il ouvrit la bouche horrifié, les yeux exorbités mais ne parvint à émettre aucun son. Sous l'effet de l'émotion soudaine, il ne devint pas fou, mais s'évanouit simplement.
Il s'évanouit tellement, que personne ne le revit jamais...
18

Un petit mot pour l'auteur ? 19 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Faute de frappe: "Tes" extra- sont... (mais tu as dû comprendre !)
Image de Emmanuel Grison
Emmanuel Grison · il y a
Oui t inquiète 😉
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Quel déli(c?)(r?)e ! Mes extra- sont plus agités que les miens !
Image de Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Touchant de beau...Merci. Si vos pas vous y perdent je vous invite à visiter mon Atelier, en finale d'automne. Belle journée
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
C'est juste formidable, même si je vous découvre seulement maintenant. A l'occasion, si le cœur vous en dit, mon "Gamin" est en finale et mon univers vous est grand ouvert Amicalement http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gamin-le-pont
Image de Iméar
Iméar · il y a
Bravo ! joliment écrit. Si vous avez un peu de temps passez lire mon haïku http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-chant-de-l-eau-claire ou ma nouvelle http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/crever-sur-un-lit-de-barracudas ou encore mon très très court faites sourire ! http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-cinq-font-la-paire
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
le goût du bonheur à déguster tout cru
Image de MystèRieuse
MystèRieuse · il y a
Bien écrit. J'aime bien.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Monde cannibale extraterrestre. Dans le prochain épisode, il faut un sauveur de l'humanité. Le soleil après l'horreur. Mon vote
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Un récit prenant , bravo ! Mes haïkus en lice souhaitent votre soutien et bonne journée
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
Juste fantastique , comme j'aime , merci pour ce texte
Je vous donne rendez-vous sur "Lettre à Sacha" si cela vous dit, bon week-end