2
min

le garçon d'en face

Image de Juliette Kuhn

Juliette Kuhn

20 lectures

7

Orane regarde la nuit étoilée
à sa fenêtre.
C'est une nuit plongée
dans la pénombre,
mais quelques lueurs lointaines de lampadaires
éclairent la ruelle en pente.
Orane regarde les astres
et les planètes,
qui la plongent dans de
jolis songes.
Un garçon apparaît, à la vitre éclairée d'en face,
et l'observe droit dans les yeux.
Elle ne l'a jamais vu avant,
mais,
c'est comme si elle le connaissait.
Ils passent un long moment là,
ancrés dans leur position,
se scrutent,
malgré cette rue et ces deux double-vitrages
qui les séparent.
Orane s'assied sur le rebord
de sa fenêtre,
préalablement ouverte.
Elle balance ses jambes,
d'un rythme régulier et
fluide,
le vide froid en dessous d'elle.
Il en fait de même.
Elle sourit au garçon,
la chaleur sombre se fait ressentir
elle le trouve beau
avec ses cheveux décoiffés
qui donnent l'impression qu'il est négligé.
mais pourtant, il a un air spécial.
timide mais
extraverti en même temps.
et puis elle aime son regard
pudique et respectueux,
et réchauffant,
tout ça à la fois.
il embrasse son visage et ses yeux
il allume son esprit
avec ses sourcils qui se haussent
parfois
Orane le trouve rigolo
et sérieux aussi.
Elle aimerait sentir son odeur
savoir si elle est légère
ou encore si elle flotte autour de lui.
Entendre sa voix, qu'elle soit fluette
ou
caverneuse.
Mais elle apprécie qu'il ne bouge pas
elle savoure cet instant gelé,
mais brûlant aussi.
elle aime ces pupilles pleines d'arbres et de forêts,
d'une nature ensoleillée
qui restent bloquées là
à l'observer,
sans la jauger de haut ou de bas,
juste
en face d'elle.
Des personnes passent dans la rue en dessous d'eux.
elle les entend parler d'une voix grave
et
lointaine.
elle ne les voit pas,
elle ne voit que lui
et son visage aux traits fins
son nez aquilin
et joli
elle le trouve beau avec sa fossette qui ne bouge plus, comme une statue
et ses jambes croisées
désormais c'est à celui qui détachera son regard en premier.
ils sont immobiles,
figés dans cet instant captivant.
une chouette hulule au loin
et les nuages se baladent
les pas du chat noir d'Orane résonnent sur la gouttière,
elle le sent s'asseoir avec grâce à ses côtés
(comme à son habitude).
mais elle n'a d'yeux que pour le garçon d'en face
il lui sourit d'abord tout doucement,
les pans de sa bouche s'entrouvrent,
calmement,
et d'un coup !
elle ne sait plus comment il en est arrivé là, mais
il sourit
ses lèvres grandes ouvertes
comme s'il s'apprêtait à dire quelque chose
d'important ou d'insignifiant,
peu lui importe
et, oh mon dieu, ce qu'Orane le trouve beau, et simplement,
sans se prendre la tête.
soudainement, ses pensées se bousculent,
c'est vrai,
mais ce rire là
la bouleverse !
qu'il est joli son rire,
résonnant comme un soleil
alors que les gens dorment.
elle se met à rigoler à son tour,
ajoutant son rire fluet au sien
ensemble ils illuminent cette nuit,
d'apparence si noire
ils explosent tous les deux, synchronisés,
coordonnés comme deux étoiles qui fileraient côte à côte.
elle le voit maintenant, il tourne sa tête petit à petit
quitte lentement son regard.
elle sent qu'elle a gagné cette partie,
et elle sent aussi le rire de ce jeune garçon
gagner son coeur.
puis il tend sa main droite,
aux doigts élancés et légers,
d'ailleurs elle imagine ces doigts là
courants le long des touches d'un piano
ou
grattant les cordes d'une guitare,
à toute vitesse.
donc elle voit cette main,
grattant ses cheveux,
les secouant dans tous les sens.
Puis il tourne ses yeux,
ouvre ses cils sur le monde d'Orane.
et celle-ci se rend compte,
à cet instant,
que ce garçon là rougit
dans la nuit qui a regagné
son silence.
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Regards croisés ! Seuls au Monde !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est un joli poème en prose. J'ai lu et apprécié.
Sur ma page, je vous invite pour un cours de tango Ttc : " Milonga"
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/milonga

·
Image de Gerard du Vingt-quatre
Gerard du Vingt-quatre · il y a
Belle prose Juliette ! + 1
·
Image de Juliette Kuhn
Juliette Kuhn · il y a
merci beaucoup !
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Un peu Pierrot en rayon de lune, un poème en prose qui dit les instants d'éternité. C'est une impression rare que j'ai moi aussi ressentie un jour en échangeant un lent sourire. Ces moments où le temps se fige.
·
Image de Juliette Kuhn
Juliette Kuhn · il y a
c'est cette impression là que j'ai voulu faire ressentir, et je vous remercie de votre commentaire
·
Image de Vrac
Vrac · il y a
Jolie adolescence de l'amour
·
Image de Florence Deleurence
Florence Deleurence · il y a
Un joli regard , instant unique .. Je vous invite à lire "La quête" de Dany Guyot .. Merci , belle soirée ..
·
Image de Juliette Kuhn
Juliette Kuhn · il y a
J'ai déjà lu "la quête" et aimé, et je vous remercie beaucoup
·
Image de Florence Deleurence
Florence Deleurence · il y a
Merci . Belle soirée ..
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le jour où tu me l’as dit, j’ai eu peine à le croire. À te croire, aussi…Je me souviens de l’endroit où nous étions, et de ce que nous faisions, précisément. Comme tous les ...