Le français transpire

il y a
3 min
12
lectures
6

Ancien professeur de physique à l'université, je m'intéresse désormais à l'écriture d'essais hors champ scientifique sur le sens notre vie et à la pratique du piano classique  [+]

C’était l’entrée en sixième semaine de confinement. Il y a bien des années que l’entrée en sixième est quasi automatique songea, Sidonie. Avant, il y avait la dictée. A partir de cinq fautes, on avait zéro et on ne pouvait accéder au collège. Il y avait des établissements séparés pour les filles et les garçons. Pis encore, bien avant, Napoléon 1er avait interdit toute présence féminine dans les lycées ! Il avait fallu attendre la fin de la grande guerre et 1924 pour que les baccalauréats féminin et masculin soient identiques. Les années 60 et mai 68 pour que s’impose progressivement la mixité scolaire dans tous les établissements publics. Puis toute la période 1989-2006, pour que s’instaure l’égalité homme-femme au sein du système éducatif. Et maintenant, dans les écoles et lycées, comme dans les hôpitaux, une majorité de femmes y travaillent avec des salaires très moyens. Des soignantes de l’esprit et du corps somme toute, mal payées. Les hommes se sont définitivement enfuis pour de meilleurs salaires.

Sidonie en avait oublié le début de son télé-cours !

Solarius, inquiet devant l’écran noir, eut la présence d’esprit de contacter le petit ange par télépathie.

« Oui Solarius, elle est préoccupée par cette histoire d’égalité des genres. Elle n’en finit pas, et ce sujet n’est pas comme celui de discuter du sexe des anges. Nous, on n’a pas tous ces problèmes. Nous sommes les messagers de Dieu. Nous sommes de petits amours doués de toutes les perfections. Bref, nous sommes transgenres et transcendants. Bon écoute ! Je vais essayer, par télépathie de stimuler un de ses élèves »

Bernadette, s’impatientait aussi, 10 minutes de retard, que fait la prof ? Elle est peut- être malade ? Une alerte, sans qu’elle sut pourquoi, clignota sur son écran : ‘’conversation’’. Elle prit le clavier, et déclencha sa caméra pour être visible par tous.

« Madame, le bruit court que nous allons être déconfinés d’ici quelques semaines. Est-ce que l’on va pouvoir finir le programme ?»

Sidonie, alertée en même temps par ce signal sonore se ressaisit, cliqua, et apparut à la grande satisfaction de Bernadette.

« Excusez moi les enfants, j’avais en ligne le directeur pour des questions de logistique vous concernant, je lui ai rappelé votre assiduité, j’ai négocié pour que les conditions de transfert de données s’améliorent avec un plus haut débit. Oui, on finira le programme Bernadette. Rassure-toi je ne disparaîtrai pas. Ne perdons plus de temps, voici la phrase à étudier aujourd’hui. »

Pieux mensonges ! Pensa le petit ange. Elle retombe bien sur ses pieds, elle est fine, un vrai prof ne doit jamais être pris en défaut, se dit Solarius.

VI. « Pourquoi dit-on qu’un bruit transpire avant d’avoir couru ? »

Jacques pris le clavier :

« Madame, je pense que pour faire beaucoup de bruit, il faut transpirer »

Sidonie expliqua :

« Non Jacques junior. Un bruit qui transpire, c’est plutôt comme un secret qui a été divulgué alors qu’il n’aurait pas dû l’être. »

Elle était bien obligée de l’appeler junior, car il y avait deux jacques dans la classe Et il était le plus jeune. Et toi Geneviève tu en penses quoi ?

« Madame, normalement on transpire pendant et après avoir couru. Mais si l’on transpire avant, c'est par angoisse de ne pas atteindre son but, de perdre la course. »

Et Jude, de surenchérir :

« Madame c’est logique ! Le bruit transpire doucement avant de se répandre à toute vitesse, on dit qu’il court alors, forcément. » 

Sidonie :

« Bien bien... Un bruit qui court c’est une rumeur qui diffuse, mais cela n’implique pas une notion de vitesse. S’il se répand de bouche-à-oreilles, de proche en proche cela va prendre un certain temps. On dit aussi parfois que c’est le téléphone arabe justement parce qu’ils n’en avaient pas ! »

Solarius, ne pût s’empêcher d’intervenir :

« On peut parler de vitesse de diffusion d’une onde d’un site à un autre site et ainsi de suite, donc de proche en proche par opposition à une transmission directe dans le vide. Mais avec internet le bruit va bien plus vite qu’à la vitesse du son, c’est à dire aussi vite que la lumière, le vrai comme le faux. Par contre, le bruit de fond qui court, on ne peut pas l’entendre parce que ce bruit de fond est un parasite, comme un brouhaha. Il faut l’éliminer pour faire ressortir un signal audible. En ce qui concerne la transmission de pensée, ou télépathie, elle est instantanée mais la nature des ondes émises par les cerveaux dans l’espace n’est pas encore connue. »

Alors Sidonie reprit la parole pour éclaircir ces propos discutables car mélangeant physique et métaphysique.

« Ne compliquons pas. Pour résumer un bruit qui court, qu’il ait transpiré ou non avant est le plus souvent associé à une fausse nouvelle, on dit maintenant ‘’fake news’’ pour avoir l’air branché plutôt que déconnecté. Par exemple, le bruit court que l’on va doubler le salaire des professeurs. Mais une rumeur peut parfois correspondre à une quasi-certitude : le bruit court que l’on va augmenter les impôts. »

« À la semaine prochaine les enfants. »

Et le petit ange de conclure une fois de plus :

« Laisse courir tes ondes Solarius, tu es incorrigible, parfois le silence est d’or, ou bien il te suffisait de dire aux enfants et à Sidonie : le bruit court que nous avons tous un ange gardien pour les rassurer. Et ça c’est vrai puisque je suis là avec ma trompette ! »
6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
J'ai aimé votre texte.
Bravo et bonne continuité.
Je vous invite à lire mon texte en compétition pour le prix des jeunes écritures 2020. Veuillez cliquer sur mon nom tout en haut de ce commentaire pour y accéder. Merci d'avance.

Image de Cristo
Cristo · il y a
merci beaucoup, je vais lire votre texte.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Le sens commun et le sens figuré d'un mot , je me souviens que cette leçon des différents sens que prend un mot selon son contexte m'avait définitivement marquée à la pointe noire de ma plume !
Image de Cristo
Cristo · il y a
Merci beaucoup, scientifique de formation je découvre sur le tard le talent de mes semblables ( encore un mot discutable de la langue française, Car au fond nous sommes tous différents et c'est ce qui fait notre richesse commune) . Vos textes sont impressionnants pour moi et cela et partagé par de nombreux lecteurs quand je lis leur commentaires.
Image de Cristo
Cristo · il y a
no comments

Vous aimerez aussi !