1
min

Le fantôme sous les toits

Image de Caroline Kipik

Caroline Kipik

9 lectures

1

Alors puisque qu’il fallait oublier mais qu’elle ne le voulait pas, puisqu’il avait pris la décision sans même en parler, lui qui pourtant prônait jadis la prise de décision commune, elle décida elle de prendre des risques.

La décision germa...
Elle élaborait un plan.
Elle ne souffrirait pas longtemps.

«  J’aimerai que tu prenne des décisions, et que tu les assumes » disait t’il autrefois...

Nous y voilà...

Elle arrêta un jour de mettre du sucre dans son café, elle reprit la cigarette.
Elle n’écouterait plus de musique, elle arrêta de se faire « zolie » elle, si coquette pourtant.
Elle arrêta de sourire...
De manger,
Elle laissait couler ses larmes qu’elle avait si longtemps stockée.
Le vin lui donnait mal à la tête, alors elle ne buvait plus non, du coup la souffrance elle l’a vivait lucidement, patiemment...

Un jeudi elle alla chez son médecin qui refusa catégoriquement qu’elle reprenne le travail en période de pandémie...alors elle se confina et respecta la promesse mutuelle «  Ne prends pas de risques et prends soin de toi, fais attention »... «  oui toi aussi », elle empocha l’arrêt maladie qu’elle n’envoya pas.

Elle irai travailler.
Pas dans un endroit désert.
Non.
Dans un endroit peuplé de gens, de microbes et de virus.
Elle reprendrait le contrôle de sa vie, peu importe comment.
S’en était assez de ramasser des fragments de son âme.

Je te la laisse.
Elle te tiendra compagnie.
Qui sait peut-être être qu’elle deviendra ce que nous appelions autrefois «  le fantôme sous les toits ».
Il ne te restera alors qu’un bout d’étoile,
Faudra faire avec.

Tu m’as laissée seule.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Voici une personnalité bien téméraire… Prise de risque, ok, mais mesurée, réfléchie… ;)