2
min
Image de Clément Paquis

Clément Paquis

1060 lectures

616

FINALISTE
Sélection Public

Pourquoi on a aimé ?

Du pouvoir de la méditation… au voyage spatial. On ressent l’apaisement du personnage, l’envie nous prend presque d’essayer la méditation, ...

LIRE +

Je m'appelle Quentin et je suis le premier homme à avoir jamais visité Mars. L'ennui, c'est que strictement personne n'est au courant, et le monde ne saura probablement jamais rien de mon histoire et de mes voyages.

C'est arrivé presque par hasard. Je dis bien presque, parce qu'il y a toujours quelque chose de l'ordre du destin ou de la providence lorsque votre vie prend un tournant si particulier. La mienne, d'existence, était plutôt ordinaire. J'étais comptable pour une boîte de fournitures scolaires, un travail ennuyeux mais un salaire régulier et relativement confortable. Le soir, pour décompresser et me sortir de la tête tous ces chiffres qui avaient défilé sous mes yeux toute la journée, je me rendais à mon cours de yoga. Le yoga avait été pour moi comme une révélation. Être capable, par la maîtrise de son mental et de sa respiration, de sublimer les problèmes du quotidien, le stress, les craintes et la tristesse, de ne faire qu'un avec son ki. C'était ça la clef de la sérénité.

Rapidement, les cours m'ont semblé inutiles. J'étais une sorte de surdoué. Je savais comment entrer en transe, comment voir loin, par delà les frontières physiques, et la présence des autres élèves et du maître yogi avait tendance à parasiter ma concentration. C'est donc chez moi que j'avais choisi de continuer mes séances de méditation.

J'ai réussi mon premier voyage astral un jour que je ne travaillais pas. J'étais en position du lotus, sur le parquet de mon salon, et l'instant d'après, je planais au-dessus de mon jardin. Il ne m'a fallu que quelques « sorties » supplémentaires pour comprendre que ce que je percevais comme une distance entre les choses n'était que l'influence que mon corps physique exerçait sur mon mental. Dans le monde astral, la distance n'existe pas, tout est connecté. Il fallait le savoir pour réussir à plier l'espace afin de le parcourir librement, et lorsque j'y suis enfin parvenu, ma première destination a été la planète rouge.

Mars. En un instant mon ki m'y avait mené et je survolais ses montagnes et ses vallées avec l'exaltation de l'explorateur en terra incognita. J'y passais de longs moments, et finalement y consacrais tout mon temps de méditation. Comme j'aurais aimé pouvoir raconter tout cela à un ami, un frère ou un voisin. Mais qui m'aurait cru ? Au sein de notre civilisation très matérialiste, ce genre de témoignages n'a qu'un pouvoir, celui de vous envoyer en unité psychiatrique. La science devait vaincre les ténèbres, elle en a créé de nouvelles.

La solitude a du bon. Elle vous permet de méditer dans le calme, vous rend libre de vos décisions, vous permet de vous recentrer sur vous-même, sans parler des avantages plus triviaux, comme le choix de la nourriture ou du lieu des prochaines vacances. Mais lorsque vous faites une crise cardiaque, la solitude ne vous sert strictement à rien. J'étais en train de survoler les montagnes et les cratères de Terra Sirenum, dans l'hémisphère sud de Mars, lorsque mon cœur s'est arrêté de battre. Je ne m'en suis même pas rendu compte tant j'étais absorbé par la beauté du paysage. C'est lorsque j'ai voulu réintégrer mon corps que j'ai compris. Le chemin du retour n'existait plus, et j'avais beau me concentrer, je ne faisais que pédaler sur un vélo d'appartement. Je n'allais nulle part.

Où vont les âmes lorsque le corps meurt ? Je n'en sais foutre rien. Ce que je sais en revanche, c'est que la mienne est piégée sur la quatrième planète du système solaire, et que j'ai l'éternité pour réfléchir à un moyen de m'en échapper.

PRIX

Image de Automne 2018
616

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Evaprud
Evaprud · il y a
Etonnant et passionant
·
Image de Jeanne Couaillier
Jeanne Couaillier · il y a
Merci, ça sort vraiment du lot.
·
Image de Jeanne Couaillier
Jeanne Couaillier · il y a
Merci, ça sort vraiment du lot.
·
Image de BonnyBanana
BonnyBanana · il y a
Juste magnifique
·
Image de Pascale Martin
Pascale Martin · il y a
Je crois au voyage astral (même si j'en suis loin !) Bravo pour ces lignes,vous avez une très belle écriture et une belle imagination. Merci pour ce voyage
·
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Merci Clément pour ce voyage sans fin, une légèreté qui va finir par lui peser ....
·
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Toutes mes voix, quelle imagination ! Je vais intensifier mes séances de méditation, sait-on jamais si elles m'emmenaient sur Mars... Promis, je ferai attention à la crise cardiaque histoire de le partager avec les copains.
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
attends je vais me mettre en medi mais je n'oublierais pas le cordon d'argent. Elle devrait être assez solide pour te ramener avec moi .. mes voix
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Magnifique!! original et tout !!!
En plus, j'y crois; on apprendra à l'école comment voyager par l'esprit
et ainsi on explorera où l'on voudra l'espace: Proxima, la Voie Lactée ou Andromède ou...
La Terre sera belle car l'Humanité sera que des cerveaux en bocaux, hi hi...
Moi, ya longtemps que je suis dans la Lune...

·