Image de Beryl Dey Hemm

Beryl Dey Hemm

2964 lectures

18

Qualifié

C'est Noël.
Et comme tout le monde ce matin-là, le Diable, qui, d'impatience, n'a pas dormi de la nuit, remonte sur la pointe de ses pieds griffus le long escalier conduisant à la pièce où trône son sapin de noël.
Drôle de sapin que celui du Diable ! Cet arbre à feuillage persistant est ici pelé, roussi, victime impuissante des flammèches que des diablotins s’obstinent à rallumer sans cesse sur ses pauvres branches devenues cassantes.
Ce matin là donc, le Diable se sent d'une impatience du « feu de Dieu » (oui ! Pour le Diable, c'est jour de jurons) à l'idée de découvrir ce que le vieux bonhomme a laissé au pied de son sapin.
Mais pourquoi le Père Noël prend-il la peine de passer chez le diable ? La réponse est simple : fatigué de son Pôle Nord et du froid de l'hiver chez les humains, il ne voudrait pour rien au monde manquer une si belle occasion de se réchauffer !
Donc, oui, il est bel et bien passé, et le Diable découvre au pied de l'arbre trois paquets, de taille très différente, chacun soigneusement enveloppé d'un papier noir brillant à reflets moirés. Père Noël, soucieux de diplomatie, soigne le personnage et se montre aux petits soins pour lui.
Le Diable s'approche des paquets, sans précipitation, et défait soigneusement le papier du premier en veillant à ne pas le déchirer. Car évidemment, il a fait vœu de sagesse, dans sa lettre au Père Noël, une promesse qu'il oubliera dès le lendemain. Mais aujourd'hui il respecte son contrat.
Et il a d'autant plus de mérite qu'il le sait par avance : il ne trouvera aucun des « joujoux » très amusants qu'il a sélectionnés avec soin dans un catalogue spécialisé, sur internet. Internet, le Diable, il trouve ça très bien : on y déniche tout ce qu'on veut ! C'est parfois écrit en langue étrangère mais les photos sont éloquentes, et chaque année le nombre de sites intéressants augmente. Aussi, il a passé un certain temps à comparer les mérites de plusieurs gadgets rigolos, bombes diverses, armes de tout calibre, gaz toxiques, nouveaux virus et bacilles, pollutions possibles... Et le choix est considérable.
Mais, cette fois encore, il s'attend à tout, ce diable de Père Noël (oui, diable ! d'autant plus redoutable que lui n'en a pas l'apparence) n'hésite jamais à contrarier ses attentes pour des raisons de pacifisme benêt !
Donc, le premier paquet laisse apparaître... un livre ! Et là, le Diable grogne : que va-t-il faire d'un livre, lui qui ne sait pas lire, tout juste déchiffrer en ânonnant, car bien entendu, attentif aux conseils de son grand-père, il s'est fait une gloire pendant toute sa jeunesse de coiffer chaque jour le « bonnet d'âne », certificat de son pedigree. Un bonnet très seyant, ma foi, dont les deux longues oreilles chaussaient parfaitement ses cornes naissantes. Un livre ! Au moins, a-t-il des images ? Oui ! Bon c'est déjà ça. Voyons : sur la troisième page, une grosse boule de feu. Pas mal ! Plus loin, une ville en flammes. Mouais... Et puis, un monde sous les eaux. Le Diable feuillette, mais vers la fin ça se gâte : la naissance d'un marmot. Un type qui parle dans une assemblée. Bof, pas drôle... Le Diable ferme le bouquin et déchiffre le titre sur la couverture :
« La... bi... bleu... poure... lé... nul ».
Et il fait une vilaine grimace de dégoût.
Voyons plutôt le second paquet : volumineux, celui-là ! Même manœuvre, mais cette fois, défaire soigneusement le papier d'emballage prend plus de temps. Apparaissent peu à peu des parties en métal chromé, d'autres rouge vif. Quand enfin il trouve un tuyau (à eau, quelle horreur !) le Diable entre dans une colère noire, déchire ce qui reste d'enveloppe et découvre... un camion de pompier ! Lui qui rêvait d'un lance flammes... Mais il s'en fout ! Puisque c'est comme ça, il en fera un camion bélier qu'il enverra à toute berzingue dans la première vitrine de magasin de jouets qu'il trouvera ! Na !
Et le Diable tire une longue langue fourchue vers le camion.
Le troisième cadeau est : lui, tout petit. Quelques centimètres de haut, la largeur d'un gros crayon. Et il le prend prudemment, essayant d'imaginer ce que ce satané Père Noël a encore pu inventer pour le tourmenter : un stylo ? Et il s'amusera de ses tentatives pour le tenir entre ses longues griffes sans pouce préhenseur ? Suffisamment sadique pour ça ! Ou un bijou ? des boutons de manchette par exemple. Ou un gadget à mettre dans la poche, lui qui ne porte jamais d'habits ? Le Diable s'attend à tout, et il s'en prend sans ménagement au papier d'emballage, saucissonné autour de l'objet comme les langes d'un nouveau-né, et galbé de bandelettes de scotch dont un rouleau complet semble être passé dans l'entreprise. Il s'énerve, y met les dents, les griffes. S'ensuit un combat titanesque entre le scotch et lui, dont des débris lui collent aux pattes, au nez, et jusqu'aux cornes ! Le Diable fulmine, finit par s'enflammer, et achève ainsi de consumer le malheureux sapin qui s'écroule, en cendres, faisant fuir les derniers diablotins acharnés à l'illuminer. Et quand il parvient enfin à atteindre l'objet, il a en main un joli flacon de vernis à ongles... rose.
Alors le diable rappelle les diablotins, leur administre à chacun une énorme fessée, comme ça, pour se défouler, et se jure que la prochaine fois il ne boira plus autant au réveillon, parce que le lendemain il a la gueule de bois.
Et il retourne se coucher.
Encore un jour de noël que les humains passeront tranquilles, pendant que le Diable cuve sa mauvaise humeur.
Mais gare au réveil !

PRIX

Image de Eté 2016
18

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Magique et diabolique. Excellent texte. Une plume du diable...!
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci Sylviane! Le diable dépité, ça fait toujours plaisir à écrire!
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Imagination démoniaque. Très amusant à lire "la bible pour les nuls" génial. +1 le vote de Tilee auteur de "transparence" catégorie poésie
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
une histoire "pour rire " que je me suis beaucoup amusée à écrire! Merci Tilee!
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Diablement bien écrite cette histoire ! On y découvre un Père Noël coquin et un Diable un peu benêt !
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci Patricia! Heureuse de vous avoir amusée!
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Le diable n'a pas d'humour, Dieu oui :-) Très drôle ce petit TTC!
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci MissFree! Bonne soirée!
·
Image de Barbara V.
Barbara V. · il y a
Les griffes vernies du Diable, en rose x) ! J'adore ! C'était drôle et une belle idée, car on imagine mal que le Diable ait été sage toute l'année bien sûr... Le Père Noël trouve un bon moyen de le punir en se moquant de lui ! Mon vote :)
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
L'occasion de rigoler de ce si vilain personnage, on ne peut pas manquer ça! Merci pour ton soutien Barbara!
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci Pierre-Eric! C'est très sympa à vous! Ah! le plaisir de rire de ce vilain diable!!
·
Image de Pierre-Eric Grossi
Pierre-Eric Grossi · il y a
Il va être chou ce diable ... je m'enflamme déjà pour ses griffes vernies ;-) ... C'est bien écrit et amusant ... mon vote.
·
Image de Alain de La Roche
Alain de La Roche · il y a
Ouais… Et dans sa liste au Père Noël le Diable n’a pas commandé de sex-toys en fer ?
Il manque de génie, ce n’est pas malin. :-)

·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Amusant et original. J'ai bien aimé. On ne Satan pas à ça ;-)
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Merci pour le compliment, Bruno!
·
Image de PatDeb
PatDeb · il y a
Un conte très malin...
·
Image de Beryl Dey Hemm
Beryl Dey Hemm · il y a
Pour un Malin bien déconfit!
·