3
min
Image de Aubry Françon

Aubry Françon

559 lectures

384 voix

En compétition

18 h 07. Place Matefin. Plus que trois minutes à patienter dans le froid polaire de ce mois de février. À demi-protégé de la bise par les trois pans de plexiglas de l’abribus, emmitouflé dans ma parka, ma serviette en cuir râpé contre mes genoux, je m’imprègne de l’activité qui m’entoure. Les marmots qui chahutent sur l’aire de jeux, les ados boutonneux qui, comme autant de clones de la chenille d’Alice au pays des merveilles, exhalent de nébuleuses bouffées blanchâtres en s’initiant au vapotage, les salariés pressés de regagner leurs pénates, ... Digne du Metropolis de Fritz Lang, un gigantesque ballet de biorobots affairés et monomaniaques s’offre à mes pupilles fatiguées.

Face à l’entêtant spectacle de cette mécanique universelle, en apparence déphasée et pourtant impeccablement huilée, une certaine torpeur s’insinue en moi. Une bulle invisible se constitue doucement autour de mon être. Je m’isole du monde extérieur, perd pied avec la réalité et c’est sans réaction de ma part que le bus, dans lequel j’aurais prestement dû m’engouffrer, me file sous le nez.

Pas grave. Il me reste une chance avec l’ultime passage de 18 h 36 avant d’être contraint à la marche à pied pour rallier mon foyer.

Mon foyer. Le bruit et la fureur. Celle de trois bambins déchaînés, couvés du regard par leur maman, fourbue mais heureuse. Heureuse et fière. De sa famille. De son chez soi. De son mari ? Il faudra que je songe à lui demander. « Es-tu heureuse ? Es-tu fière de moi, de nous, de notre existence ? » Mes pensées m’égarent, me transportent, me chavirent, m’embarquent dans un maelström d’interrogations sans réponses. Lorsque les contours fantomatiques du dernier bus se précisent, je reste stoïquement vissé à mon banc. Par défi ? Par jeu ? Par lassitude ? Je ne sais pas trop.

La nuit est tombée. Les ombres furtives des zonards et dealers de shit surgissent des buissons pour disparaître, en un éclair, entre les grands érables de la place. La circulation automobile s’estompe. Le silence s’installe. La fraîcheur commence à me pénétrer à l’instar d’un venin paralysant et insidieux. Je tâte mon vieux cartable bouffé aux mites pour sentir la trentaine de copies que j’aurai à corriger ce soir. Éternel recommencement, vain supplice de Sisyphe, eu égard à l’appétence de mes élèves, qui, pour la plupart, confondent Thalès avec un avant-centre de football brésilien, croient que Pythagore est un rappeur à la mode et pensent que la tangente a surtout été inventée pour être prise fissa.

Prendre la tangente. Combien de fois l’idée m’a-t-elle effleuré l’esprit ?

Une somnolence s’empare de moi. Mes paupières se ferment doucement. La température largement négative m’anesthésie, m’enveloppe d’un boréal cocon. Une bourrade sur mon épaule m’extrait soudain de ma léthargie. Un pauvre bougre en guenilles me sourit. Sa bouche aux lèvres crevassées, et parsemée de chicots orphelins, libère une haleine innommable. J’esquisse un mouvement de recul que le clochard, sans doute habitué à susciter répulsion et mépris, ne relève pas. Prenant ses aises à mes côtés, il me tend une bouteille de vin en plastique. « Bois un coup de jaja ! Faut se réchauffer par une caillante pareille ! » éructe-t-il avec force postillons. Le goulot se rapproche de ma lippe déformée par le dégoût. J’avale néanmoins une gorgée. L’aigreur et l’acidité de la vinasse me transpercent. Mon compagnon se lance alors dans le récit de sa jeunesse. Jeunesse au soleil certes, mais pas franchement dorée. Engagé dans la légion pendant l’opération Manta en 1983 au Sahara pour « botter le cul de ce gougnafier de Kadhafi », mon nouvel ami se lance dans une description imagée du conflit tchado-libyen, abondamment entrecoupée de rots et de pets sonores. L’alcool commence à me monter au cerveau, à parasiter mes idées. Je n’entends plus que l’écho lointain du soliloque de mon camarade qui, chose surprenante, m’appelle maintenant par mon surnom. Est-ce une pure coïncidence ? Un don de prescience ? Dans l’ivresse, lui ai-je livré en pâture mon sobriquet  ? Ce diminutif latinisant et affectueux seulement connu de mes proches ? Au milieu d’un brouillard ouaté, je perçois l’ex-légionnaire se lever avec la pesanteur du soûlard puis m’asséner : « Allez, salut mon Petrus ! À la prochaine ! » Je m’allonge sur le banc. Le sang bat à tout rompre dans mes tempes. Avant de sombrer dans le néant, je murmure : « Rentrer à la maison. Il faut que je... »

***

Pour la énième fois, je vomis. Je suis dans un espace exigu, en mouvement. Un blondinet au visage imberbe, nageant dans une blouse trop grande, se penche sur moi et, pour couvrir un tintamarre de hurlements de sirène et de bruits de moteur, me crie dans les oreilles : « On arrive bientôt à l’hôpital. » Au second plan, dans un halo de flashs bleutés, je distingue vaguement une silhouette massive qui, accrochée aux parois, tente de résister au tangage du brinquebalant véhicule dans lequel je suis allongé. J’entends le jeune homme, celui qui s’est déjà adressé à moi, poser une question à voix haute, laquelle ne m’est manifestement pas destinée : « Tu le crois ça ? Tout à l’heure, entre deux dégueulis, il m’a dit qu’il était prof de maths. » Une voix rauque et railleuse lui rétorque : « Si un jour il l’a été, je peux te garantir que c’était bien avant ta naissance. Le père Lamatrue, c’est un habitué, un client régulier. Il fait partie du décor de la place Matefin depuis au moins quinze ans. La rue, ça t’esquinte sacrément les neurones. » Puis, me toisant avec un sourire de pitié et de condescendance mêlées, il s’esclaffe : « Hein, mon Petrus, qu’on se connaît bien toi et moi ! »

PRIX

Image de Printemps 2019

En compétition

384 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Excellent ! Une chute terrible qui nous met face à la réalité des SDF. Des hommes et des femmes qui ont tout perdu et qui tentent, tant bien que mal, de se raccrocher à ce qu'ils peuvent. Mes voix.
·
Image de Aubry Françon
Image de Christopher GIL
Christopher GIL · il y a
On s'y croirait presque! Pour commencer par la fin : la chute est bonne! L'histoire bien racontée nous plonge au coeur de la vie de cet homme.. je vous relirai avc plaisir, toutes mes voix!
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Christopher Petrus est heureux d'avoir pu croiser votre chemin ;-)
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Un naufrage avec de temps en temps, le retour du vaisseau fantôme d'une vie antérieure. Bravo.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Marsile pour cette visite et cette métaphore maritime.
·
Image de JACB
JACB · il y a
Petrus ? Un bon cru pourtant! se serait -il éventé, qui l'eut cru ? Un peu flippant ce destin narré dans un style riche qui tout en douceur nous enveloppe aussi dans l'à-côté de la vie, ce recul où se dédouble le vrai du joué ce qui parfois vous fait perdre la boussole. L'analyse est fine, la vie est dans vos mots. Je suis venue vous lire suite au coup de coeur de Zutalor, ravie de poser *****au bout de vos lignes Aubry!
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci JACB pour ce retour de lecture poétique et qui me fait sincèrement plaisir. Je suis content également de faire partie des coups de cœur de Zutalor.
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
De nombreux ingrédients formant ici un bon travail de compo : l'argument, le langage "faussement street" mais street quand même, la description des atmosphères , et la chute ! Bref , voici mes voix, accompagnées d'un bristol d'invitation ...ici..https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reve-64
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Dominique pour ce retour de lecture fouillé. Au plaisir.
·
Image de Mathieu Kissa
Mathieu Kissa · il y a
Le dernier bus fait pimpon... Un texte bien écrit, déroutant. Je vote.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Mathieu, heureux que ce récit vous ait plu.
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
J'avais lu, j'ai relu avec plaisir. C'est "du bon", "du très bon", du créateur d'images et d'ambiances, bref, on est loin du "Jaja"... Félicitations !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci pour cette deuxième visite !
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Aubry, je vous admire car je ne suis pas vraiment bon en récit pourtant, c'est pas faute de lire des TTC et nouvelles qui me permettent de trouver ma poésie par les images que vous vehiculez .😉 Pour ce texte , il est tout simplement magnifique avec une chute .. hic.. inattendu ! 😊 Bravo et bonne chance. Vous avez de bonnes références pour écrire de la sorte...
Si vous avez un instant pour vous perdre dans les sillons de mon poème en compétition. 🍀🌹

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Artvic, que de compliments !
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
magnifique tranche de vie avec une chute des plus réussie, bel ouvrage, bravo!
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Patrick, heureux que ma nouvelle vous ait plu.
·
Image de Laurent Martin
Laurent Martin · il y a
Très sympa la chute 😉
Mes 4 voix

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Laurent !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une histoire lue jusqu'à la lie ...
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Miraje d'avoir fini la bouteille ;-)
·
Image de Flopi
Flopi · il y a
Un histoire triste qui pourtant ne partait pas si mal que ça ! J'ai de la peine pour ce pauvre Petrus. Bravo pour la qualité indéniable de votre plume qui nous fait survoler ce TTC avec beaucoup de facilité. La chute est inatendue. Toutes mes voix pour vous !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Flopi pour ces beaux compliments.
·
Image de SLEMO
SLEMO · il y a
Chapeau Petrus !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Petrus vous remercie, SLEMO !
·
Image de Gino
Gino · il y a
Toutes mes voix ! Bravo, très émouvant
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Gino, heureux que ma nouvelle vous ait plu.
·
Image de Usus
Usus · il y a
Passant au dessus de l'analyse social sans concession, ce texte me rappelle mes premières amours en littérature fantastique où l'auteur bascule de la normalité la plus navrante à un univers improbable (voir Richard Matheson) J'adore, je vote !!!
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Usus. Matheson ! Quelle comparaison ! Grand fan de Je suis une légende, que ce soit le livre ou le film avec Charlton Heston.
·
Image de Roserimes
Roserimes · il y a
Bonsoir Aubry,

Vous commencez votre récit en introduisant dans celui-ci, deux comparaisons de deux mondes si différents l'un de l'autre, celui du rêve d'Alice au Pays des Merveilles et Métropolis, (film culte) où la lutte des classes (qui est toujours aussi présente dans notre société), dans sa lutte, son combat pour survivre face à l'inégalité de cette société dans laquelle nous vivons et qui ne nous fait point de cadeaux, et ce côté métaphysique, qui caractérise votre récit, donne l'ambiance à votre histoire dès le départ...
Ne vivons nous pas dans un monde où sont exclus les laisser-pour-compte ? Vous nous tenez en haleine du début jusqu'à votre chute finale, où comme toujours, vous nous amenez à une réflexion sur le sens de la vie, de ce qu'elle nous donne et peut nous reprendre à n'importe quel moment de notre vie... une fiction toujours présente, mais qui dénonce la réalité si cruelle, d'une chute, par le biais de l'alcoolisme...et puis se surnom "Pétrus", qui renvoit à un bon cru, un très grand vin.
Un récit superbe, bien écrit. Vous savez, il n'y a qu'un pas, dans notre société d'aujourd'hui, pour se retrouver du jour au lendemain, démuni de tout mais surtout invisible de tous ! Notre société porte trop de jugements hâtifs, porte trop un regard cruel sur l'apparence des êtres, sans être au plus près de notre HUMANITE, en toute humilité... (c'est juste mon point de vue personnel). Je connais cette frontière entre ces deux mondes, où certains et certaines qui se croyaient bien à l'abri, avec une vie bien tranquille, un travail, une petite famille, se sont vus réduis à n'être plus rien, suite à un divorce, suite à un licenciement, suite à un manque de chance tout simplement....oui, cette frontière est si présente et si proche, en notre société !
Vous nous exposez la descente aux enfers d'un fonctionnaire, puisque professeur de mathématique, et qui s'accroche à se souvenir, pour SURVIVRE face à la réalité cruelle de cette descente....
Bravo, pour ce récit, marquée d'humanité, d'humour, de réalité concrète, d'une vision cinglante mais si juste Aubry.
Combien de personnes, au coeur de cette société, robotisée, connectée, vont vraiment au contact des autres, ceux et celles dont la vie à basculé ?
Il y en a heureusement qui font preuve d'humanité, d'un geste, de compassion, sans jugement, et pour cela je n'ai point peur de dire et d'écrire, que j'en ai fais mon engagement.
Merci Aubry, Bravo.
Je vous souhaite une très belle soirée et ma rose d'amitié. Prenez soin de vous. Mon vote bien sûr.
Roserimes

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Chère Roserimes, une fois encore vous me gâtez avec ce commentaire ciselé et nanti d'une belle analyse. Je ne sais si ma nouvelle a toutes les vertus que vous lui prêtez, en tous cas, votre commentaire me fait extrêmement plaisir. A très bientôt sur votre blog, oasis d'émotions vraies dans un monde de faux-semblants.
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Mes voix pour ce texte qui démarre comme un doux rêve éveillé et nous emmène vers une fin moins glorieuse. Ah la dive bouteille !
Merci pour ce texte agréable à découvrir.

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Chantal !
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Super texte, on pourrait croire que les deux personnages se sont mélangés. De bonnes pointes d'humour aussi avec une tangente qui fout le camp et un texte parfait. Mes voix.
Si vous avez un instant pour découvrir mon poème Seul dans la foule (prix hiver 2019), bienvenue!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/seul-dans-la-foule

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Haïtam, je suis content que ma nouvelle vous ait plu.
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Mes voix pour ce texte chargé d'humanité et prenant. ***** avec plaisir Aubry.
Julien.

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Julien pour votre visite et votre soutien.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un texte émouvant où un ancien prof de math surnommé Pétrus partage une bouteille de Kiravi avec un ex- légionnaire dans un arrêt de bus... en attendant que se dissipent les vapeurs d'alcool pour oublier le froid... le décor est planté comme au théâtre... du dernier bus au dernier voyage... il n'y a que quelques pas à faire :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-dernier-voyage-4

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Dranem ! Pétrus aurait pu faire sien votre joli poème.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Pétrus est un joli sobriquet... et un grand cru bordelais !
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Je partage l'analyse de Cathy. Bonne chance.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Jarrié, heureux que ce texte vous ait plu.
·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Mes votes. Bien que concurrents, il faut être bonne joueuse. Ce récit est parfait en tous points. J’adore
Bravo

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Cathy, votre texte est très touchant.
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Tres beau texte touchant où les enfants confondent footbaleurs et ancien grecs.
En plus c'est bien écrit.
Et une chute magistrale
Bravo et merci

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci à vous Samia pour votre lecture et ces encouragements.
·
Image de JO Royon
JO Royon · il y a
Aubry, tes chutes sont toujours aussi surprenantes. Tes nouvelles sont excellentes.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Josiane pour ton soutien et ta fidélité.
·
Image de PierreYves
PierreYves · il y a
Excellent. Et le footballeur brésilien, c'est Socrate, pas Thalès ;)
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci. En effet, monsieur est connaisseur, grand footballeur, Socrates et grand frère de Rai, excellent joueur également.
·
Image de coquelicot
coquelicot · il y a
mes voix pour ce clochard ancien prof, qui sait encore rêver. Grâce à la bouteille ?
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Sans doute coquelicot, ça peut aider ! Merci
·
Image de Flore
Flore · il y a
Un TTC bien construit, bien écrit et une pirouette à la fin qui nous surprend Bravo....
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Flore.
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Un récit au scénario implacable... des personnages émouvants et une chute inattendue...
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Alice !
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Belle histoire de rêveur somnolent. Situation qui peut nous arriver demain! Qui sait? G.A. As-tu été flâner dans mon "Jardin"? Merci d'y aller! G.A.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Gérard !
·
Image de Ipuse
Ipuse · il y a
A l'aise dans tous les genres
·
Image de Jipe
Jipe · il y a
Une belle écriture au service d'un retournement inattendu pour le lecteur.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Jipe, heureux d'avoir pu vous surprendre.
·
Image de KAMEL
KAMEL · il y a
Que de sensibilité et d'humanisme aussi émouvant que réel.
Combien de fois on a tous, de près ou de loin, frôlé cette situation… ?

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Kam. Vous avez raison, cela fait hélas partie de notre quotidien.
·
Image de KAMEL
KAMEL · il y a
Merci. A 'l'occasion je souhaite vous inviter à prendre connaissance de mon dernier écrit : https://short-edition.com/fr/auteur/kam-5
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
+5... comme quoi l'enseignement mène à tout...
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
En effet... Merci Elisabeth.
·
Image de Romane González
Romane González · il y a
Je ne savais pas où nous allions! J'avais imaginé pas mal de chutes et de directions au texte, mais vous n'y alliez pas...ça m'a déroutée, mais agréablement, d'autant plus que la fin permet de relier tous les éléments épars dans le reste du texte...bref, tout s'assemble, avec habileté, pour faire un très beau TTC qui nous émeut. Merci à vous!
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Romane, heureux de lire un tel retour de lecture. C'est un bel encouragement. J'ai fait la connaissance de votre peintre, un sacré artiste celui-là.
·
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonjour Aubry. Texte bien construit avec une chute excellente et particulièrement bien masquée. Bravo et merci.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci à vous Hermann !
·
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
La chute m'a cueillie ! Quel beau récit plein de vérités, je l'aime beaucoup ce Petrus. Toujours très heureuse de vous lire.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Diamantina, vous êtes toujours la bienvenue.
·
Image de JiJinou
JiJinou · il y a
Un texte qui interpelle. Effectivement les SDF ont eu une vie avant. Les maraudes m'ont aidé à comprendre et je vous remercie d'avoir écrit ce texte cru mais si proche de la réalité. Toutes mes voix Aubry.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Jijinou pour votre appréciation et votre témoignage.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
On anticipe souvent les chutes, mais celle-ci m'a "cueillie" - et touchée - d'autant plus que j'étais en empathie totale avec le personnage. Tant sur le fond (un message qui nous interpelle tous) que sur la forme (une construction au cordeau), votre nouvelle/TTC est, cette fois encore, une franche réussite. Bravo, Aubry. +5
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Emsie. Très touché par ce retour de lecture.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Après le début doux amer de votre récit, j'ai à peine eu le temps de sourire devant l'évocation des élèves qui "confondent Thalès avec un avant-centre de football brésilien, croient que Pythagore est un rappeur à la mode et pensent que la tangente a surtout été inventée pour être prise fissa" que vous m'avez plongée dans la dramatique situation de la déchéance de ce malheureux prof de math…
:( :( :(

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Joëlle, c'est toujours un plaisir de vous accueillir sur ma page.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Puis-je t'inviter à retourner soutenir mon Etranger, Françon… Si bien sûr tu l'apprécie toujours :)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/letranger-3/votes
Bonne journée et… à bientôt j'espère :)

·
Image de Flore
Flore · il y a
La compassion pour cet homme qu'il pourrait être...la vie bascule si vite. La chute est réussie après avoir emmené le lecteur dans la description d'une vie courante, avec ses questions. L'empathie est là, j'aime beaucoup ce texte...réflexions et transfert d'un vécu sur une personne que l'on pourrait être. Bravo.*****d'espoir pour Pétrus.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci pour ce commentaire très personnel et encourageant pour moi. Au plaisir de vous croiser dans les travées virtuelles de Short.
·
Image de Nectoux Marc
Nectoux Marc · il y a
C'est si vite arrivé de se retrouver à la rue. C'est bien écrit . On s'y croirait. J'ai ressenti la désespérance de Petrus. Je vote.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Marc pour votre lecture et votre soutien.
·
Image de Marie-Noelle Parade
Marie-Noelle Parade · il y a
Je suis très surprise par la fin. Excellent. C'est très dur et en même temps tendre avec la fraternité entre ces deux hommes déchus. Mes voix et je m'abonne. . Je vous invite à découvrir ma nouvelle en compétition grand prix Hiver 2019 intitulée "photomaton" https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/photomaton-3
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Marie-Noelle, je suis content que ce récit vous ait plu. Je reviens de votre photomaton et ai passé un bon moment de lecture.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Comment tomber dans la déchéance. Un récit émouvant.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci pour votre soutien et ce commentaire.
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Magnifique Aubry ... j'ai suivi Petrus à entendre son coeur ... c'était superbement touchant !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Brocėliande ! Content que tu sois passé faire un petit coucou au Petrus. Il en a bien besoin, le pauvre.
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Je l'aime ton Petrus, il décalque une vie dans une solitude plus qu'emouvante ...
·
Image de comète
comète · il y a
Mes quatre voix pour votre texte si bien écrit, chaque ligne est un régal. La chute aux urgences est impitoyable, hélas.

Je vous invite à lire une très courte en publication libre. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/attention-race-exogene

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Comète ! J'ai bien aimé votre texte, merci pour la suggestion de lecture.
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Génialement écrit, et très touchant...
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Marie !
·
Image de Le Vrai Monde NC
Le Vrai Monde NC · il y a
Tout peut aller très vite... jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien... l'important c'est la chute ! Beaucoup d'émotions en vous lisant... C'est clair que ça fait froid dans le dos... Merci pour ce texte, je vous donne 5 voix et je m'abonne ! Si ça vous dit, je vous invite sur Armistice, ma chanson en compétition : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/armistice-2
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci ! Content que ma nouvelle vous ait ému à ce point.
·
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
Personnellement j'ai apprécié cette transition très rapide entre les deux aspects de la vie de ce pauvre homme et j'en ai été très touchée... Quelle chute, à tous les sens du terme... ça fait vraiment froid dans le dos (et sans jeu de mots) Merci pour ce très beau texte... mes 5 voix sans hésiter !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Ghislaine, heureux d'avoir pu vous toucher avec cette nouvelle.
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Passé de l'autre côté sans qu'on s'en aperçoive. La transition entre les deux conditions est un peu abrupte.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Loodmer. Je prends bonne note de votre remarque.
·
Image de Thierry Zaman
Thierry Zaman · il y a
Whouaa! Fin surprenante! Style creshendo. 👍👍👍
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Thierry !
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Moi non plus, je n'avais pas vu venir la chute (dans tous les sens du terme), j'ai été cueillie. Bravo à vous :)
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Chloé. Heureux d'avoir pu vous surprendre.
·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
Si vous saviez, la vitesse à la laquelle on se retrouve dans ce genre d'aventure et qu'on n'en sort plus... terrible justesse de votre oeuvre.*****
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Max ! Vous avez raison. La bascule peut vite arriver et la descente vertigineuse...
·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
Je l'ai vécu...merci
·
Image de Pierre Leseigneur
Pierre Leseigneur · il y a
Une écriture riche d'un vocabulaire fleuri...
J'aime beaucoup les personnages, et la chute est mesurée avec une précision d'orfêvre.
Merci, et bravo!

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci à vous Pierre d'avoir pris le temps de me lire. Bon dimanche !
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Prise dans ma lecture, je n'ai pas vu venir la chute. Un bel écrit sur un personnage au destin brisé.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Dolotarasse, j'espère voir votre "adversaire" en finale :-)
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Ah merci, c'est gentil ! Bon dimanche à vous :-)
·
Image de Jean-Michel Philibert
Jean-Michel Philibert · il y a
Fouilla ! bien sûr...
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Ben mon belet !
·
Image de Cudillero
Cudillero · il y a
Une jolie histoire touchante à l'écriture soignée. Merci.
Si le cœur vous en dit, je vous
propose un pantoum en lice sur le prix hiver :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-vent-d-automne-a-susurre
Bonne soirée

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci pour votre visite Cudillero.
·
Image de Plumette
Plumette · il y a
Mes voix pour ce beau texte émouvant et bien écrit.
Je vous invite à soutenir mon texte "dans la peau d'une autre":
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dans-la-peau-dune-autre

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Plumette !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Je me suis laissée prendre . La chute m'a surprise !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Ginette.
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
continuer à prendre le bus ou pas
un texte bien ficelé et qui marque les esprits en tout cas le mien
toutes mes voix

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Marie, content de vous lire en des termes aussi flatteurs.
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Quelle écriture!!! aussi la pudeur ... très beau tout cela .
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Moniroje, heureux que mon texte vous ait plu.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Pauvre Petrus, on a envie de comprendre ce qui lui est arrivé pour en arriver là. Je comprends qu'il ait préféré effacer son triste quotidien pour revenir à une époque peut-être pas parfaite - rien ne l'est - mais un peu plus sereine.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Isabelle. Petrus vous salue bien :-)
·
Image de Jean-Michel Philibert
Jean-Michel Philibert · il y a
ah ! la place Matefin...
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Je suis sûr que tu la connais cette place ;-)
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
sa vie semble s'être arrêtée il ya bien longtemps, dans cet abri-bus et chaque soir, il revit la même scène, "rentrer à la maison" et puis, le coup de jaja et puis l'ambulance et ensuite il retournera sous l'abri-bus et il loupera encore tous les bus
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci chateaubriante d'avoir pris le temps de me lire et d'écrire ce gentil commentaire.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
mes voix pour cet habitué du naufrage, Aubry !
en lice poésie avec 'Au cœur de l'hiver 'si vous aimez...

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Zouzou pour votre lecture et votre soutien.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une superbe plume pour cette œuvre bien menée et émouvante !
Mes voix ! Une invitation à découvrir “Gouttes de pluie” qui est également
en lice pour le Grand Prix Hiver 2019. Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Keith.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un texte qui ne laisse pas indifférent, je vote !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Chantal pour votre soutien.
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Triste, mais si bien écrit, je vote, si vous avez un peu de temps voir sur mon site " L'IMAGE " merci
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Daniel pour votre lecture. Votre texte est très poignant.
·
Image de Jérôme EtJulie
Jérôme EtJulie · il y a
Bon vivant, le Pétrus ! Excellemment écrit !
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci à tous les deux, heureux que ma nouvelle vous ait plu ;-)
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Excellent. L'écriture est fluide, travaillée, et très agréable à lire : le début est particulièrement remarquable pour cela, avec ces chenilles et robots mêlés, qui ont une résonance forte avec la toute fin. L'intrigue, qui m'a laissé dubitatif dans un premier temps, se dévoile complètement avec la chute très bien menée, en remettant en cause le témoignage et la santé mentale du narrateur. Un petit bijou ce TTC, très très beau boulot. :D
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Aurélien pour ce commentaire élogieux qui me touche sincèrement. Je viens de lancer tes dés.
·
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Belle construction qui nous laisse découvrir petit à petit le pot aux roses -Bravo
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Alain de cette visite.
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Aubry, Quel texte! c'est bien amené, On est plein de compassion depuis le début pour "Petrus", qui fait un point sur sa vie, jusqu'à cette chute inattendue et surprenante. Bravo, c'est bien écrit et très agréable à lire. Mes 4 voix sans hésiter. Si vous avez 2 petites minutes, mon texte "Le carnet" vient de paraitre ce matin. En attendant belle journée ensoleillée. Jacques.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Merci Jacques d'avoir emprunté ce dernier bus en ma compagnie.
·