Le début de la fin

il y a
5 min
166
lectures
64
Qualifié

Vivement que j'aille me coucher que je découvre ce que me réservent les rêves. Vivement que je me réveille que la vie voit ce que je lui réserve  [+]

Image de 2018
Image de Très très courts
Rien. Rien d’autres que rien, rien de plus, rien de moins. Lorsque quelque chose apparaît soudain et s’exprime.

— Bonjour à tous !
— Bonjour Univers !! répondit tout le monde en cœur.
— Je suis heureux de vous retrouver. J’espère que vous êtes prêts pour une nouvelle création ? Tout le monde est là ? Cosmos, Dimension, Lumière, Vie, Mort, Énergie, Destinée, Hasard, Architecte et enfin Time. Time ? Mais où est Time ?
— Il est certainement en retard, comme d’habitude Univers. Et ce n’est pas une blague, dit Lumière d’un ton sarcastique.
— Bon, commençons, il nous rejoindra ! Nous sommes à la cent trillionnième création. J’espère que cela se passera mieux que la dernière fois et qu’il n’y aura pas de conflits entre vous. Je veux de l’équilibre, du subtile. Je veux un système qui interagit de façon globale. La dernière fois c’était le bazar, cela partait dans tous les sens et rien n’était cohérent. Nous nous sommes un peu trop laissés aller. Je veux de l’harmonie, de la logique, mais aussi une plus grande part à ce que les êtres engendrés par notre création puissent évoluer d’eux mêmes. Procédons par ordre, Architecte je vous prie....
— Oui, je suis à vous. Voici la carte que j’ai construite pour satisfaire les besoins d’Univers en termes de développement. Comme vous pouvez le voir, il y a de la place.
— Je n’ai pas l’impression que ce soit si grand que ça, plaça Dimension.
— Êtes-vous sûr d’avoir pris toute la mesure de cette carte Dimension ? rétorqua Architecte.
— Oh! je n’avais pas vu l’échelle qui est mille milliards de fois plus petite que la dernière, et c’était un record. Je vais devoir me diviser en trois. C’est le mieux que je puisse faire.
— En trois ? Ce n’est pas assez, dit Cosmos. On aura un problème de taille, une partie de moi sera hors contrôle, il faut plus.
— Tu prends trop d’espace Cosmos..., dit Lumière en ricanant.
— Mets la en veilleuse toi, on verra quand ce sera ton tour, grommela Cosmos.
— Bon, Dimension, pouvez-vous faire une partie de plus ? demanda Univers.
— Une quatrième partie ? Je pourrai mais je n’ai encore jamais fait. Il se peut que tout soit désordonné à l’intérieur.
— Ça ira. Architecte ! Souscrivez ! Énergie, comment voyez-vous l’activation des processus ? Questionna le patron.
— Hé bien vu la grandeur de l’ensemble, les problèmes que je rencontre pour générer la matrice quantique de la gravitation en relation avec les forces nucléaires fortes et faibles, la stabilité de la force électromagnétique, je...
— Holololooo, dés qu’elle parle de force électromagnétique, je ne me sens plus du tout attirée, je m’éteins, railla Lumière.
— Lumière ! Ça suffit ! Vos sarcasmes n’éblouissent personne, vociféra Univers alors que Lumière pouffa de rire.
— Mon dieu, on ne vous refera jamais. Poursuivez Énergie.
— Merci, je pense que la seule solution et que je me déploie de toute ma puissance d’un seul et unique coup. Comme cela tout le monde sera généré en même temps et projeté partout sur la carte.
— Oupsss ! pardon je suis à la bourre, pardonnez-moi, j’ai raté le début ?? Demanda Time qui venait de rejoindre l’assemblée.
— Non, justement vous arrivez pile à l’heure Time. Nous parlions du top départ de la création du nouveau système.
— Ok super et je me mets comment ? Rapide ? Lent ? Moyen ?
— C’est vous le spécialiste alors j’attends.
— Quand je regarde la carte, c’est immense. Divisée en trois...ou peut-être quatre ce n’est pas clair. C’est le bordel votre truc non ?
— Non seulement vous arrivez en retard mais en plus vous critiquez !! Si ça continue on fera sans vous et votre manque de respect sera du passé, s’énerva Univers.
— Je préfère être présent. Bon très bien. C’est véritablement compliqué. C’est imparfait mais je ferai bien confiance à Hasard sur ce coup. Hasard tu peux définir ma valeur ?
— Peut-être, répondit Hasard.
— Comment ça peut-être ? Demanda Time.
— Oui et non.
— C’est quoi ces réponses ? Tu peux ou tu ne peux pas ?
— Ça dépend.
— Bon allez, ok, je n’ai jamais compris comment il fonctionnait celui-là. C’est bon pour moi.
— Architecte ! Souscrivez ! Déploiement suprême d’Energie en un instant et valeur de Time par Hasard, annonça Univers.
— Destinée des objections ? questionna Univers.
— Je ne vois rien de bloquant concernant cette phase, répondit-elle.
— « concernant cette phase », si même Destinée ne voit pas plus loin que le bout de son nez, où va-t-on ? chambra une nouvelle fois Lumière.
— Justement Lumière puisque vous vous manifestez, comment voyez vous les choses ? Demanda Univers.
— Et bien je suis heureuse de voir que vous conserviez Time car sans lui j’aurai du mal à...
— Trois cent mille kilomètres secondes !
— Quoi qu’est-ce que tu dis Hasard ? Demanda Lumière.
— Ta vitesse de déplacement sera de trois cent mille kilomètres secondes, pour faire un compte rond ! répondit-il.
— Quoi ???!! mais tu sors ça d’où toi ?
— Comme ça, je décide du temps donc je décide de ta vitesse, j’ai pris au pif.
— Non mais Univers, c’est pas possible, comment je vais faire pour parcourir toute la carte, j’y arriverai jamais !!
— Et moi je ne pourrai pas me développer partout si Lumière n’est pas là, s’inquiéta Vie.
— Et si Vie n’est pas là moi je n’ai plus lieu d’être non plus, s’inquiéta Mort à son tour.
— Hasard tu déconnes, change ça, ordonna Lumière !
— Hé ! Hé ! tu as tout de suite moins d’éclat mon amie, appuya Cosmos pour se venger.
— Hooo toi ta g......
— STOOOOOOP ! cria univers. Vous n’allez pas recommencer comme l’autre fois. Hasard a décidé. Architecte ! Souscrivez ! Vitesse de Lumière à trois cent mille kilomètres seconde environ.
— Mais Univers nous...
— Il suffit ! Je décide qu’une partie de la matière renfermera ton essence Lumière et sera propagée partout sur la carte. Il y aura une infinité de stations te produisant. Tu pourras partir de n’importe laquelle pour interagir avec les éléments créés par Energie et aider Vie à se développer. Ça compensera ta perte de vitesse. Architecte ! Souscrivez !
— Merci Univers, répondirent Lumière et Vie en même temps.
— Nous touchons à la fin, Mort c’est donc à vous. Des suggestions ?
— Hé bien je crois qu’on a un sacré problème, dit Mort.
— Lequel ? interrogea Univers.
— Votre carte est vraiment gigantesque. Je n’ai pas le pouvoir d’être aux quatre coins. Si je veux boucler le cycle vous devez me trouver une solution pour être partout où Vie sera.
— Destinée qu’en pensez-vous ? Demanda Univers.
— Ha oui, là, en restant comme ça, c’est mort, répondit-elle.
— J’ai une idée ! Dit Lumière. Vu que j’aide Vie à se développer, pourquoi ne pas aider Mort aussi.
— On vous écoute Lumière, annonça Univers avec enthousiasme.
— Je serai partout alors pourquoi ne pas créer une projection de ce qui vit lorsque je l’irradie. Mort pourrait s’y cacher dedans sans que personne ne le sache, et quand c’est le moment, elle est juste à côté de l’être vivant.
— Que fait-on si tu n’es pas là ? Demanda Mort.
— Les ténèbres absolues n’existent que maintenant, répondit Lumière.
— Excellente idée ! Je décide de créer une silhouette qui reflétera l’être vivant à la lumière. Mort s’y cachera dedans. Comment allons nous appelez cela ? questionna Univers.
— Les ombres ! annonça Hasard.
— Je trouve ça bien. Architecte ! Souscrivez ! Nous sommes prêts. Energie c’est quand vous voulez !
— Oui Univers ! 5, 4, 3, 2.....
— Attendez ! Intervint Destinée, ça ne correspond....
BANG !!

Des milliards d’années plus tard.
— Univers, je peux vous parler en privé ? Demanda Destinée.
— Bien sûr allez-y, vous m’avez semblé perturbée tout à l’heure juste avant la création.
— Oui, je me disais, vous vouliez que les êtres se développent d’eux même, sans notre influence. Mais Mort est partout maintenant, tapie dans l’ombre. Elle contrôle tout.
— J’y ai pensé, mais je ne peux plus rien y faire maintenant.
— Mais vous êtes Univers !
— Oui, bon, très bien. Je décide que Hasard contrôle Mort. Architecte ! Souscrivez !
— Ça vous va Destinée ? Destinée ? Destinée ??
64

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,