Le cri des apparences

il y a
3 min
497
lectures
91
En compétition

Après avoir exploré les montagnes en professionnel de la randonnée il est temps pour moi d'essayer de déchiffrer mes cartes intérieures pour y chercher des sommets encore plus beaux et plus  [+]

Image de Été 2020

Maman dit que c’est beau, le Wisconsin. Petit frère, ajuste bien ton col, regarde dans la vitre de cette maison en bois, fais comme moi. Tant que nous longerons une rivière, nous serons toujours propres, il a dit, papa. Elles n’ont pas été faites pour nous, c’est nous qui sommes faits pour elles, qu’il dit, il dit même que nous et elles, c’est pareil, puisqu’on peut se voir dedans. Il dit que nous sommes partout et que partout se cache au fond de nous. Bien sûr, papa, il veut pas qu’on soit tristes…

La route, elle fait de nous des grands, tu sais, un enfant qui ne joue pas, c’est plus tout à fait un enfant, je suis sûr… Même nos yeux ne savent plus jouer, regarde, ils ne savent plus… Maman dit que c’est beau, le Wisconsin, que c’est le pays de nos rêves, que quand t’as plus rien du tout, il faut rêver, elle a dit. Papa il sait pas trop nous habiller, hein, tu as vu, mais nous on sait, maintenant petit frère, fais comme moi. Le principal, c’est d’avoir des habits bien boutonnés, elle a dit, maman, même s’ils sont un tout petit peu déchirés.

Elle me parle, tu sais, maman, petit frère. Elle dit que c’est beau, le Wisconsin. Elle a dit qu’elle te parlerait aussi quand on arrivera au bout de la route, là-bas. Alors il faut que tu t’accroches toujours bien, et que tu ne tombes pas quand le chariot passe dans un trou. Charlie, il dit que les routes n’ont pas de bout et que c’est juste comme de longs lits où la poussière dort. Il dit que la poussière, c’est pas vraiment de la crasse, que c’est comme un nuage d’or quand le soleil il la regarde s’envoler, quand elle a peur d’être écrasée par les sabots du cheval blanc du vieux Sam. Il a raison, Charlie. Il dit que tout est beau si tu sais bien regarder, et qu’il faut apprendre à regarder. Un soir, il m’a dit que j’étais un peu jolie, mais dans la classe de Miss Sheridan il regardait toujours Brenda Livermore, alors je sais pas si c’est vrai, car elle est moche comme un chapeau mou.

Les gens d’ici ils sont gentils, t’as vu, ils nous ont donné des pommes qu’ils avaient cachées à la saison des pommes, et des raisins noirs cachés à la saison des raisins, ici il y a plein de saisons, et dans le Wisconsin encore plus, c’est sûr. Charlie, il dit qu’il faut toujours se regarder pour voir si qu’on existe, il dit ça… Moi, je dis toujours ce que disent les autres, je sais pas dire, moi, je sais qu’écouter, écouter beaucoup, et répéter. Papa, il a dit que le vent c’est lui qui porte les oiseaux dans leurs maisons en haut des arbres, et que nous aussi on doit le suivre et s’arrêter quand il s’endort. Il chante des chansons, le vent, on le voit pas, mais il nous touche. Charlie, lui, il dit que le vent, y’en a des grands et des petits, que c’est comme une famille et que parfois le papa vent, il crie sur les bébés vents à faire se pencher les arbres, quand ils se sont trompés en soufflant vers le lac Michigan.

Voilà, nous sommes prêts, petit frère. Papa, il dit que Wisconsin ça veut dire « l’endroit de la pierre rouge », c’est beau le rouge, maman elle dit que c’est beau, le Wisconsin. Avant qu’elle tombe toute morte de fatigue dans la poussière de la route, elle disait déjà qu’il fallait trouver du travail là-bas, alors papa il a dit qu’on irait, dans le Wisconsin, et on ira. Voilà, on est bien beaux, petit frère, maman elle dit qu’il faut étouffer le cri des apparences, et qu’alors plus rien ne peut plus nous arriver. On sourira à nouveau, dans le Wisconsin, on redeviendra peut-être des enfants, c’était si amusant, tu te rappelles, quand on courait dans le jardin pour faire voler les papillons… Charlie, il dit ça aussi, qu’on sourira jusqu’à tout oublier. Ses parents iront là où papa ira, ils ont dit, alors je suis bien contente, tu sais je l’aime bien, Charlie, surtout ne lui dis pas, et maman elle dit qu’elle nous attend là-bas, moi je la crois toujours. Ici, devant la vitre de cette maison qui nous prête ses grands yeux de verre aux longs cils de bois, nous ne sommes que le pâle reflet de nous-mêmes.

À Dorothea Lange, photographe de la Grande Dépression aux États-Unis dans les années 30 cette libre interprétation de l’une de ses nombreuses photos de ceux que l’on appela « the migrants ».

91
91

Un petit mot pour l'auteur ? 81 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de André Page
André Page  Commentaire de l'auteur · il y a
Image de S EN
S EN · il y a
J'ai beaucoup aimé lire dans ce texte l'innocence de cette petite cheminant sur la route; une innocence bien rendue avec le travail du discours interne , les mots répétés et les tournures employées.

C'est sublime, André.

Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Quel beau texte. Sensible, prenant, à l'écoute dès les premiers mots, à cette voix, à ce regard d'enfant, balloté lui et sa famille, par la crise... Merci à vous !
Image de Gisny
Gisny · il y a
Emouvant votre texte. La vraie misère reste discrète et nous touche infiniment.
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Un chemin de poussière et de misère, que transcendent l'émotion et le regard d'une enfant.
Image de Tnomreg Germont
Image de De margotin
De margotin · il y a
Un très beau qui me touche beaucoup.
Je vous invite à découvrir mon Dessin. Merci beaucoup
https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/au-bord-de-la-plage-1

Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Cette femme, celle de la photo, avait un regard inoubliable.Comme elle n'en a retiré aucun avantage personnel, cet hommage posthume est bien mérité.
Image de Liane Estel
Liane Estel · il y a
Que de belles images, décrites à travers la vision d'une enfant. Ce texte est plein d'amour et de poésie.
Image de Sandra Dullin
Sandra Dullin · il y a
Un beau texte, fort et touchant à travers la voix de cette petite fille.
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Bjr si tu a du temps merci de lire la saga du Corona mania vv
Image de Anna Mindszenti
Anna Mindszenti · il y a
Merci pour cette nouvelle et hommage au beau travail de Dorothea Lange.
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Jo. a aimé (Le cri des apparences) à bientôt!
Image de Madeleine Duval
Madeleine Duval · il y a
Bonne continuation plaisir de lecture
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Un texte magnifiquement bien écrit.
J'ai aimé.
Bonne continuation!
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon texte "Mésaventures nocturnes" en lice pour le Prix des jeunes écritures. Pour y accéder plus facilement, vous pouvez cliquer sur mon nom en haut de ce commentaire. Merci d'avance de passer.

Image de LaNif
LaNif · il y a
J'ai beaucoup aimé votre texte si bien écrit.
Image de Caroline Kipik
Caroline Kipik · il y a
Très beau texte. Merci pour ce moment.
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Thème douloureux mais l'espoir est permis, et à travers les ressentis d'un enfant, vos mots résonnent davantage encore
Image de Norsk
Norsk · il y a
Sans la photo, j'étais partie sur la route de la conquête de l'ouest ! Évocation très réussie d'une gamine en survie.
Image de Laurent courdavault
Laurent courdavault · il y a
Très beau texte qui nous rappelle une époque pas si lointaine, et encore actuelle.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Ce regard d'enfant porté sur une situation inconfortable dans un contexte dramatique est très émouvant...
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
De la littérature de toute beauté
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Les larmes me sont montées aux yeux tout le temps de la lecture de ce texte tant l'écriture met avec une infinie justesse la tristesse puis les espoirs de cette petite fille qui égrène les conseils de sa maman, "maman a dit", "maman a dit" tandis que le papa crie sur les bébés vents dans un contexte toujours rappelé.
Une grande puissance pour faire passer l'émotion.
Merci pour cette nouvelle, André.

Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
En te lisant j'avais les images du film de John Ford, "Les raisins de la colère"... parallèle bien émouvant.
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
Un texte superbe ! Sous les mots d'une enfant on a toute l'âpreté e la condition des pauvres gens qui ont tout perdu dans ces années là. Bravo!
Image de Flore
Flore · il y a
Sourire jusqu'à tout oublier...c'est très beau, comme un enfant peut le faire, et ton texte est superbe, bravo de nous permettre, le temps d'une lecture, d'essayer de voir la vie comme ces enfants.
Image de Flore
Flore · il y a
Quel dommage que Short ne permette pas de joindre une photo à un texte ou un poème...les mots y puisent encore plus de force, c'est très beau.
Image de André Page
André Page · il y a
Oui, tu as fait de très belles compositions photo texte sur tes poèmes...
Image de Flore
Flore · il y a
Et je trouve que ton image sous ton texte donnerait une force supplémentaire à tes mots. On ne peux le faire qu'n libre...Il fut un temps, ancien, où je n'écrivais pas, où Short illustrait les textes qu'il estampillait d'une recommandation, Il y avait donc bien un intérêt....
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Vous avez magnifiquement donné la parole à cet éternel enfant , tiré des " migrants". Ça serre le coeur.
Ça appelle une suite...

Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Et voilà comment j'apprends encore et toujours la beauté du geste de te lire, André. C'est chaque fois pareil. Comme une leçon douce et magnifique de mots tout juste faits les uns pour les autres.
Les longs lits sont sublimes.
Merci André
Sylvie

Image de André Page
André Page · il y a
Merci Sylvie, oui les longs lits la poussière n'y dort que d'un oeil, comme tu as vu :)
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Émouvant et touchant
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Magnifique extrapolation littéraire de "la mère migrante" de Dorothea Lange, sublimée par une écriture d'une infinie tendresse, d'une profonde humanité, d'une sensibilité à fleur de plume et d'une acuité "photographique" (j'ai osé… rien de mieux ne s'est offert à l'objectif qui était mien… te dire que tu as su saisir ces instants de vie si difficiles à exprimer dans la réalité de l'instant…). C'est vrai qu'il y a du Steinbeck, mais paradoxalement… plus de celui de - Des souris et des hommes - que celui de - Les raisins de la colère -. Brillant travail d'écriture !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mon soutien pour ce beau texte bien écrit, attrayant et touchant, André !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Très beau récit d’un rêve à travers les yeux des enfants, bravo André, voici un « j’aime » que j’espère transformer en voix lors de la finale 🍃🌾🌱🍂🍃
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Il y a du Steinbeck dans l'écriture de ce texte touchant. J'aime beaucoup.
Image de Paul Marie
Paul Marie · il y a
beau texte, qui rappelle les raisins de la colere...
Image de Cristo
Cristo · il y a
Il était une fois l’Amérique. Un texte qui appelle à beaucoup de réflexion
Bonne chance pour la finale

Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
Un beau texte ,très riche, attirant et bien rédigé . J’aime bien ce texte .Bravo 👏🏽
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Image de Rio
Rio · il y a
très belle inspiration de cette magnifique expo
Image de KARIMOU Inas
KARIMOU Inas · il y a
J'ai entendu qqn dire un jour que le pire des mensonges était celui auquel nous croyions, tandis que le plus gros des mensonges était le rêve américain... Alors merci pour ce sublime hommage. Je vous invite fortement à faire me lire, en espérant vraiment que mon œuvre vous fera autant vibrer. Bisous
Image de Morganne Langlois
Morganne Langlois · il y a
Le rêve américain n'a pas été pour beaucoup de personnes bravo
Image de Anne-Marie Menras
Anne-Marie Menras · il y a
Quelque part j'ai entendu les mots de Marc Twain dans les mots de ces enfants. Bonne chance pour la finale !
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
toute la dureté du rêve Américain en trois paroles d'enfant, excellemment écrites.
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
J’ai senti les aspérités du monde et la poussière poétique saupoudrée par ta jolie plume
Une belle réussite André

Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
un très beau texte écrit avec les trébuchements et la respiration d'un enfant ! bravo
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Je m'abonne Mon soutien .. fluide avec un style original ..un texte structuré J'ai beaucoup apprécié Merci de me soutenir avis et voté si sa vous tente https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
"J'en sais rien, donne moi la main..."
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
A la recherche du bonheur
Image de Randolph
Randolph · il y a
Un grand texte !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
J'adore Dorothea Lange ... et ton texte sur ses cris, c'est juste magnifique !
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
C'est sociétal !
Image de Daniel Grygiel Swistak
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Elle dit tant de choses cette petite fille... je la vois sur la photo et c'est très émouvant.
Image de Stéphane Sogsine
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Au souvenir des "Raisins de la colère", le livre comme le film.
Image de Alkos
Alkos · il y a
Une bonne idée de départ (interpréter une vieille photo) pour un texte très émouvant.
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un texte qui émeut profondément.
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Enfant, je suis redevenu en empruntant les remous de votre si beau texte .
Image de Cécile Boizard
Cécile Boizard · il y a
D'habitude, je ne lis pas les textes de plus d'1 mn. Mais, puisque c'était vous, j'ai lu ce récit qui étreint le coeur j'usqu'au bout. Bravo André pour cette évocation d'une periode terrible qui a broyé tant de vies.
Image de Jeanne Mazabraud
Jeanne Mazabraud · il y a
Très émouvant
Image de Aëlle GUTBUB
Aëlle GUTBUB · il y a
La misère vue par les yeux d'un enfant. Il y a beaucoup d'émotion et de poésie dans ce texte.
Image de Ikouk OL
Ikouk OL · il y a
Je ne connais pas la photo. Peu importe. Votre texte d'une grande sensibilité naïve par la voix de la jeune narratrice et en même temps d'une gravité bouleversante.
Un poeme en prose. Époustouflant ! Mon vote et si le coeur vous en dit je vous invite à lire Euskal en finale poesie (https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/euskal)

Image de FLOFLO Cedou
FLOFLO Cedou · il y a
Toujours au top ! On ne se lasse jamais :) Tu sais si bien décrire les choses de la Vie avec émotion et poésie.
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Cette façon d'écrire... toujours aussi pougnante... merci André
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un souffle d'espérance court dans ce rêve des possibles.
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Une très belle histoire avec un air de poésie qui cadre exactement avec la photo. J'ai aimé.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de SEF Myé
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Je ne connaissais pas du tout cette photo alors je suis allée chercher sur internet. Et quand j'ai vu la photo je me suis dis: ah oui l'histoire y colle bien !

Bravo :)

Image de Dieudonné Ndayizeye
Dieudonné Ndayizeye · il y a
Une bonne histoire qui m'inspire ! Merci de jeter un coup d'œil à mon œuvre en compétition et voter pour moi si vous jugez bon de m'encourager !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/zeze-lhomme-a-limage-dun-marie-1

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un grand vent de pureté souffle sur ce texte .
Quand l'enfant parle avec ses mots, c'est cela qui devient une merveille d'espérance .

Image de André Page
André Page · il y a
Merci beaucoup Ginette, oui cette petite fille essaie de donner un peu espoir à son petit frère... :)
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Le texte évoque les transhumances de la Grande Dépression aux USA, j'ai tout de suite pensé à Steinbeck ("Des souris et des hommes") quand je l'ai lu. Un document d'époque intéressant et un hommage aussi.
Image de André Page
André Page · il y a
Merci Sylvie, oui Steinbeck s'est beaucoup inspiré des oeuvres de Dorothea Lange, parait-il, en plus de vivre à cette époque...
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Une petite histoire dans la grande, retracée ici avec beaucoup de poésie, comme tu sais si bien le faire.
Image de André Page
André Page · il y a
Oui j'essaie toujours un peu d'atténuer la triste réalité dans mes écrit, merci Isabelle :)
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un air des raisins de la colère, un bien joli texte !
Image de André Page
André Page · il y a
Oui c'était bien cette triste époque, merci Chantal :)
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Superbe évocation de cette photo et d'un pan d'histoire (et d'actualité ) qui veut cacher la douleur et s'efforce de croire en l'avenir. J'ai suivi ces enfants sur le chemin de leurs espoirs.
Image de André Page
André Page · il y a
Merci beaucoup Eva, oui cette petite fille essaie de donner un peu d'espoir à son petit frère... :)

Vous aimerez aussi !