Le cours particulier

il y a
2 min
22
lectures
1

Ce matin une jeune et jolie femme pulpeuse avait rendez-vous avec un homme, musclé et athlétique. Elle prenait pour la première un cours de yoga. Elle portait un Tee-shirt avec un col rond et lorsque qu'elle se pencher laisser apparaître la naissance de ces seins, en bas elle avait mis un legging laissant apparaître la marque de son string, celui-ci était davantage visible dans certaines position. Le professeur lui, portait un short et un Tee-shirt moulant ces abdominaux.
La séance se passa bien lorsque qu'elle prenait une mauvaise posture, il venait la repositionner caressant ainsi ces courbes. A un instant pour l'aider à maintenir l'eécart de ces jambes, il laissa sa main sur l'entre-jambe de son élève. Celle-ci bien que surprise apprécia cette caresse au point de commencer à mouillé au moment où il retira sa main... La leçon du jour était terminée.
La séance qui suivie portait toujours un string sous un legging mais cette fois en haut ne portait qu'une brassière de sport, il faisait chaud ce jour là.. Le prof arriva toujours vêtu de la même façon mais sembla remarquer la sublime poitrine de son élève car on pouvait apercevoir un début d'érection sous son short. Il fit cours normalement et tout en l'aidant comme la fois précédente caressa sa chatte rendue toute humide et qui commençait à traverser le tissus.. Il lui montra ensuite une nouvelle position et se colla à elle un instant, lui laissant sentir son érection qui était bien dur à présent, contre le bassin de son élève qui sembler de plus en plus curieuse de ce qu'il y avait sous ce short. Lui resta le plus professionnel possible et parti à la fin de la séance.
Le troisième jours il arriva alors qu'elle n'était pas encore prête, elle était en train de s'habiller, elle ne l'avait pas encore vue ni entendu, elle était dos à lui. La jeune femme ne portait alors plus de soutien gorge laissant ses seins nues et s'affairait à enlever son Jean pour enfiler son short.. Lui ne disait rien, et s'approcha un peu plus. Une fois son jean retirer, elle entendit un léger bruit qu'il l'a fit se retourner. Il était alors la à un mètre d'elle la contemplant et elle se retrouva quasiment nue face à lui. Il ne s'empêcher de lui sourire et de s'approcher pour la saisir par les fesses et presser sa chatte contre son membre dur. Elle se laissa faire et commença à retirer le Tee-shirt de son professeur.. Il se regardèrent lentement. Lui gardais les yeux rivé dur sa poitrine magnifique et ses tétons pointant. Elle passa sa main dans son short, il ne portait pas de sous- vêtement lui soufflant à l'oreille qu'il avait été trop serré les fois précédente. Il glissa alors à son tour sa main sur sa chatte à présent toute mouillé, commença à glisser un doigt, puis deux à l'intérieur, la faisant vaciller et se tortiller il continua en pressants l'un de ses seins dans dans mains et ce mis à lécher et mordiller son téton, elle passa sa jamais autour de lui caressant ses fesses musclé. Il la souleva alors et s'introduisit dans sa chatte, elle faisait de petits bon sur sa queue mouillant et jouissant toujours plus. Puis il l'allongement sur le sol et plaça l'une de ces jambes par dessus son épaule et continua encore... Il s'arrêta un instant et elle se mit à le caresser lui lécher son membre, le prit dans sa bouche et le suça tellement qu'il éjacula sur son visage et son sperme coula sur sa poitrine alors couvert de sueur de leur deux corps, elle le remercia pour son cours et lui dit qu'elle avait hâte d'être à la séance suivante.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Double

Ophelie F.

La chaleur pèse un camion rempli de déménageurs ; lourde, humide et fiévreuse. Passé midi, je ne tiens plus sur mon siège en faux cuir. La fonte de ma culotte Petit Bateau, dans mon jean... [+]

Très très courts

La porte ouverte

Rita Renoir

Je suis là, allongée nue sur mon lit et je t’attends. Je ne te connais pas. Je ne connais que tes mots provocants et ton goût du jeu. Ce jeu que nous avons initié il y a quelques jours déjà en... [+]