Le confit né d'un confiné.

il y a
1 min
27
lectures
2

Bien plus qu'un passe temps, une passion, un plaisir ! Je me qualifierai d'étrange bonhomme perdu dans son monde en folie. Sors de ce corps, folie furieuse et crache sur papier cette assemblée de  [+]

"Bonjour, je m'appelle Jean Pierre, j'ai 80 ans, je suis sans famille et confiné depuis 3 semaines. Je ne sais pas pourquoi c'est si dur à faire. Généralement, le canard, je m'en sors très bien. Il faut faire avec les moyens du bord. Confinés, les gens se jettent sur tout ce qui se mange. J'ai arrêté de faire les courses, je me fais livrer par ma petite maraichère."

Il était 17h, c'était un jour de confinement comme les autres, sauf que cet homme avait trouvé une nouvelle activité pour s'occuper. Il était en tablier, devant son plan de travail, la planche à découper et la hache à viande. Il voulait cuisiner ce gros gibier.

"Je ne pensais pas qu'un os était si dur à casser. Qu'est ce que ça saigne ces bêtes !"

Il souriait niaisement. L'odeur d'un bouillon aux herbes émanait de la cocotte sur le feu. Les bocaux stérilisés attendaient d'être remplis. Le son de la télévision résonnait, le présentateur de la chaine d'informations relatait les faits du jour : enfant disparu, COVID et confinement, attentats et meurtres.

"Haha s'il savait le nombre de choses qu'ils ignorent, hein ma belle ! "

Il continuait de déchiqueter la chair pour réduire le gibier et le mettre à cuire.

"Une cocote dans une une cocote, heureusement que tu n'es pas à poil dans une poêle ! " Il riait de ces blagues, seul.

"Et mince, mon dentier ! "

Il venait de perdre son appareil, tombé dans le bouillon.

"Heureusement que je n'ai pas coupé ta jolie main ma belle !"

Il prenait la main de son gibier pour récupérer ces dents au fond de sa cocote et remercia gentiment la tête posée sur l'évier.

Quelques heures après, il pouvait remplir ces bocaux.

" J'espère que ça sera meilleur que le canard, ce nouveau confit est né de ma folie, de ma solitude. Mais, comment vais-je donc pouvoir faire ma purée sans légumes maintenant ? "
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Feu la belle jardinière ne manque pas de sel ... !