1
min

le condamné

Image de Momo69190

Momo69190

9 lectures

1

Il n’a pas échappé à la rafle, Maurice est désemparé, que va devenir sa famille,
Son épouse l’avait pourtant prévenu, il faut rester caché, attendre le passeur,
Il n’est pas homme à se laisser guider par le bout du nez, il a tracé sa voie seul,
Il a toujours su se prévenir du besoin, et donné à ses proches un avenir serein,
Du moins il l’espérait, mais la guerre est arrivée, et a tout chamboulé,
L’Espagne est à deux pas, mais lui est là, dos au mur, cloîtré dans son silence,
Il a abandonné son bien, sa petite boutique à Paris, pour fuir comme tant d’autre,
Toute sa fortune, des années de labeur en tant que maître tailleur, se résume à presque rien,
Du chagrin et des larmes, ceux de ses enfants, dans la peine, l’errance et la souffrance,
Le soldat qui le fixe, l’arme à la main, ne connait rien de sa vie, mais il tient son destin,
Il vit ses derniers instants, il ne faut pas craquer, rester effacé, face aux persécuteurs,
Pas de larme, la peur, il la garde au fond de lui, ses dernières pensées, à sa femme,
L’officier vient de donner l’ordre, il est temps de partir, de mourir.

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,