2
min

Le Combat de l'Olympe

Image de Koalaonthetree

Koalaonthetree

19 lectures

2

Le combat de l’Olympe

Un beau matin sur l’Olympe, une discussion vît le jour entre Apollon et Artémis, sa soeur jumelle :
— Mon frère, penses-tu que l’un d’entre nous est le plus fort ? Crois-tu qu’entre toi, Athena, Arès, et tous les autres il y en a qui mérite d’avoir le pouvoir grâce à supériorité ?
— Je pense oui. Un d’entre nous aura sûrement le dessus sur les autres un jour. Pour l’instant c’est Zeus car il est notre père, mais un jour ça changera.
Les deux jumeaux discutèrent pendant de longues heures sur les performances des uns et des autres pour tenter de trouver lequel d’entre eux serait le meilleur. Apollon pencha plutôt pour Arès car il est le dieu de la guerre et qu’après tout c’est en ayant vaincu une guerre qu’on bénéficie du pouvoir. Artemis, elle, paria sur Aphrodite la déesse de l’amour. Pour Artémis, l’amour triomphe toujours et c’est la solution à tous les méfaits commis sur l’Olympe. Après plusieurs heures de débat, les jumeaux se rendirent chez Zeus pour lui demander son avis.
Père, commença Apollon, Artemis et moi nous demandions si l’un d’entre nous, y compris nos frères et sœurs, serait meilleur que les autres.
— Mon fils, répondit Zeus, je ne pense pas que cela soit possible. Nous sommes des dieux et nous sommes tous égaux. Si tu veux vraiment vérifier cela nous allons organiser un grand concours pour vous tous et j’en serai le jury. Celui d’entre vous qui se démarquera règneras sur l’Olympe à ma place. Dis le à tes frères et sœurs, vous êtes conviés lundi prochain dans le jardin afin de participer à la première épreuve.
Suite à cette conversation et heureux de pouvoir affronter sa fratrie, Apollon alla prévenir Athéna, Arès, Dionysos, Héphaïstos, Heracles, Hermès, Persephone et Éaque. Artemis fût déçue qu’Aphrodite ne puisse pas participer au concours car pour elle, c’était la seule solution mais Zeus fut très clair : il n'y avait que ses enfants qui puissent concourir.

Le lundi suivant se trouvait dans le jardin de l’Olympe les dix enfants de Zeus, prêts à prouver leur supériorité sur les autres. Athéna déesse de la stratégie et de la sagesse, était assise sur un muret en bois, sereine et souriante, comme à son habitude. Elle n’avait pas l’air stressé ni compétitive comparée à sa soeur Perséphone déesse des Enfers, qui ne tenait plus en place. Elle n’attendait que le début des épreuves pour montrer ce qu’elle savait faire. De l’autre côté du jardin, nous pouvions apercevoir Hermès dieu du voyage et messager goûter le bon vin de Dionysos Dieu de l’ivresse, lui avait ramené de sa demeure. Les deux Dieux riaient aux éclats et n’en avaient visiblement rien à faire de cette compétition. Il y avait donc énormément de comportements différents à propos de cet événement.

— Le concours va débuter dans quelques minutes ! Annonça Zeus.
Voilà donc le début des épreuves. Arès fut le premier gagnant de la première épreuve, car elle consista à montrer sa force. Étant le Dieu de la guerre, Arès n’eut aucun mal à établir un plan de guerre pour vaincre sa fratrie. La deuxième épreuve voulait que les participants prépare le meilleur repas que l’Olympe n’eut jamais mangé. Dionysos gagna haut la main. Sa capacité à faire du vin lui fut plus qu’utile pour savoir concocter un met délicieux.
Au fur et à mesure des épreuves, chacun d’entre eux se démarquait dans une branche différente. Athena gagna l’épreuve qui demandait d’être stratégique, Apollon celle de la musique, Hermès celle de l’écriture... Etc... Zeus ne pu donc point les départager.
— Mes enfants, vous êtes tous doués dans un domaine spécifique. Vous n’êtes pas fait pour réussir les mêmes choses. J’ai tout de même une récompense pour chacun de vous. Puisque vous êtes à la fois forts, stratégiques, beaux, cuisiniers, écrivain, je vais prendre vos qualités et en mettre un peu dans chaque homme. Ainsi, tous les hommes seront une partie de vous. Certains seront plus forts que littéraires, d’autres plus stratégiques que malveillants. Voici mon cadeau pour vous.

Thèmes

Image de Très très courts
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Jolie création d'une légende en partant de la mythologie : bravo ! :-)
·
Image de Christophe
Christophe · il y a
Bonjour. Je viens de lire votre conte et je le trouve très joli. Merci.
·
Image de Koalaonthetree
Koalaonthetree · il y a
Ravie de vous avoir fait sourire. Merci à vous.
·