2
min

Le coffre aux rêves enfouis

175 lectures

111

Sur Jupiter, le peuple de lampadaire souriait au vent de l'univers, cédric, un petit humain était tombé parterre. Ici pas de fleur, et l'enfant ne voulait pas pleurer, pour oublier qu'il était seul et loin de la voix douce de sa maman. Cédric, entrait dans l'onirisme, il songeait à l'histoire qu'elle avait lu, hier au soir, au chevet de son lit douillet, accompagné de son roudoudou Derrick. Un tissu au motif d'un chien labrador du nom de ce mystère, cette planète Terre dont sa maman lui parlait tout le temps. Ce fleuve où régnait, le roi des mers, le pirate Gueuledebois, l'as de la navigation, et ses trésors qui volaient sur l'Océan qu'il volait aux gens, à tel point que ses victimes fermaient les yeux. Le rideau de leur imagination s'éteignait, leurs volets aussi se fermaient quand le bateau arrivait sur le fleuve au nom de ce joli tissu qu'il mâchouille du soir au matin d'enclume. Ses rêves d'écumes se levaient et arrivaient en scène dans sa mémoire, ni noir, ni blanc, mais crème caramel, et cette caravelle du fabuleux pirate et son coffre magique à quatre papapattes. Pas chien, ce coffre ne voulait s'ouvrir devant le pirate aussi violent que le vent : il tempêtait, il fulminait, il dérivait mais jamais le pirate, ce méchant, bonhomme, voleur des bijoux et des cadeaux des petits et des grand enfants n'arrivait à décrocher la lune de Jupiter... mais celle du soleil si, vous y croyez-vous ?
...
Humm, poursuivons, cette petite histoire...


Car le coffre magique et ses quatre papapattes au roudoudou labrador, prénom d'un fleuve bien tranquille sur la planète d'origine de la maman de Cédric ne voulait pas dormir dehors, et l'or dans ce nid de bois exotique et magique, sa niche, ses bras, ne s'ouvrait pas devant l'affreux jojo. Le coffre aux quatre papapattes courait, trottait comme l'aiguille d'une montre, galopait comme un cheval dans la tourmente d'un marée montante dans un champ de mer agité par le dieu du vent, et du soleil levant, l'Ouest, et l’ombre de la lune disparut et elle aussi. Le coffre aux quatre papapattes gambadait tel un lapin de garenne, ce roi pas chien mais à l'esprit canin, nul canon ne pouvait l'impressionner. L'objet du sujet et sa magie empêchait le pirate et sa foi en l'or, son désir de vivre que pour le dieu diamant en oubliant que sur la Lune, sur Mars, sur Mercure, sur Jupiter, sur Vénus, sur Saturne et le grand rond jaune au cœur du ciel maître de l'univers qui ne verse jamais de larme. Pas de pluie, pas de nuages gris ou rose flamant ,jamais ce filament ne ment, il donne et prends rien aux petits enfants sage, comme une image.

Cédric du haut de ses sept ans, le sait si bien, puisque sa maman lui contait l'histoire toutes les nuits du méchant pirate qui courait tel un asticot derrière le coffre à quatre papapattes. Tandis que le peuple de lampadaire allumé le ciel d'étoiles filantes, et sourit en offrant un très joli spectacle, aux yeux de ceux qui regardent la lumière et qui ont le regard qui s'allume quand arrive le noir, l’ombre de la lune court. Cette non couleur devient parfois si belle couleur de transparence, qu'elle enlève toute souffrance, et ôte comme un père poussant son traîneau, les rênes étant en grève sur l'étang principal de Jupiter, toute peur du soir. Et oui, si la nuit toi aussi, tu es comme Cédric que le sombre t'expédie sur cette planète et le couloir de la peur, pense au coffre à quatre papapattes qui jamais ne fut attrapé par le pirate Gueuledebois, et tout son cirque et son cinéma pour s'offrir un royaume de pacotille !

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
111

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Super, lecture d'une mamie qui retombe enfance !!!
Texte écrit par Imaginarius et tout son cirque, sans l'ombre d'un doute !!! Mes 5 voix, mais l'ombre du vainqueur se profile . . .

·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Bonsoir Jean-François,
Juste pour information : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/speciale-imaginarius-2018
Belle soirée.

·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Le style est bien loin de mon écriture mais c'est justement ce qui m'a plu dans ce coffre (et son contenu). Beau texte onirique avec de belles trouvailles.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un beau conte onirique...une invention verbale entre le Pays imaginaire et le Petit Prince ; mes voix ! peut être irez-vous lire ce Ogre, une nouvelle en lice pour le GP d'hiver ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/logre-1
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
une somptueuse écriture poétique avec un goût subtil et effluves envoûtantes, un conte pour petits et grands aux limites stellaires d'un coffre gorgé de vie qui toujours pilpate et se carapate poursuivi par le pirate tête de mortibus! bel ouvrage original.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un jolie histoire avec d'une écriture peu banale.
Je vous invite à aller visiter ma forêt d'Emeraude. C'est par ici :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/larmee-des-ombres
Merci d'avance.

·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
dès que j'ai le temps, je suis un oiseau blessé, je vais vous lire
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Merci.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une écriture étrange qui fonctionne par association d’idées, j’ai eu du mal à suivre mais je reconnais que la curiosité m’a poussée à lire jusqu’au bout et j’y ai trouvé de l’intérêt. C’est très loin de mon style, aussi j’ai volontiers accepté de me laisser entraîner dans votre monde onirique qui a un parfum d’enfance. Mes encouragements Jean-François ! Et que le Soleil chasse les Ombres ! Mes voix.
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci je découvre votre mot et vous fait part de cette obscurité que je souhaite lumière, faire réfléchir le lecteur
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est très louable et tout bon écrit devrait pouvoir faire réfléchir, je suis d’accord, en plus de distraire la littérature a cette noble fonction. Bonne continuation Jean-François !
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci et vous aussi continuez a noter vos impressions
·
Image de Victor Ladou
Victor Ladou · il y a
J'aime beaucoup.
Vous avez mes voix.
Je vous invite aussi à découvrir mon texte en lice.
Merci d'avance.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-ombres-8

·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
"Le coffre aux rêves enfouis" réserve bien des surprises, à commencer par le personnage du pirate Gueuledebois. Vous avez une imagination débordante Jean-François.
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci en fait j'ai un secret, maix chuuut
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Me le direz-vous en MP ? Ah ah ah ! Comme si ce type de secret pouvait se partager aussi facilement...
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
l'imagination est juste une déformation de ce que l'on sait, laissez défiler la liste de mots de l'inspiration, et aller choisir un improbable, là votre histoire vient de changer et entre bine souvent dans la zone sang cible, le monde imaginaire de l'inconscient, né inconscient dans un ru, un aber, j'ai cet avantage là
·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
Quelle que soit la planète ,il restera toujours les histoires à écrire ou à conter. J'ai bien aimé le coffre aux quatre papapattes, rempli d'onirisme.****
Viendriez-vous me voir...

·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
mille merci, et je suis d'accord :)
·