2
min

Le coach du cœur

Image de jc jr

jc jr

36 lectures

7

« Je forme une entreprise, qui n’eut jamais d’exemple et dont l’exécution n’aura point d’imitateur.
Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de sa nature ; et cet homme, ce sera moi.
Moi seul, je sens mon cœur et je connais les hommes. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j’ai vus ; j’ose croire n’être fait comme aucun de ceux qui existent.
Si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre.
Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule, dans lequel elle m’a jeté, c’est dont on ne peut juger qu’après m’avoir lu. »
« Les Confessions », J.J.ROUSSEAU


Je revendique ma différence. Toute cette entreprise repose sur ce fait. Je vois les autres hommes, qui courent et qui s’agitent, courant après le temps et se cherchant eux-mêmes, toujours inassouvis, engrangeant les bilans, glanant les résultats, ne s’arrêtant jamais pour voir la vie qui coule, ces petites brindilles de joie et de félicité, sur lesquelles ils marchent à pas pressés. L’amour est un graphique, une passion oubliée, dans le rythme du temps, basé sur des normes et des croyances, qu’il est bon d’aborder en étant responsable. Une femme, une maison, des enfants, que l’on éduque en les accrochant très tôt aux aiguilles de l’horloge. Les chaussant des baskets d’indifférence, pour affronter très vite la compétition de la vie.

Et puis l’on peut cueillir les lauriers des concours, qui font de l’existence une course effrénée, jusqu’à ce qu’arrive l’automne, aux tempes argentées et puis enfin l’hiver, tiens, c’est déjà fini, je n’ai rien vu passer.
Je suis quelqu’un d’unique et cette unicité s’exprime à l’orée de mon unité. Ma vie est personnelle et je l’assume au sein de tous les contextes habituels, qui transforment mon quotidien en une suite d’événements prévisibles. Je veux jaillir, rebondir, accueillir la surprise, prendre appui sur mon Être, pour vivre cette vie au gré des émotions et de la nouveauté, enrichie par les autres. Sinon que faudra-t-il pour que j’en prenne compte : une maladie, la vieillesse, un événement exceptionnel ou tout autre accroc, qui m’oblige à m’arrêter pour trouver ce bonheur, qui est souvent dans ma poche, alors que je le cherche dans celles des autres. Profiter de la vie et apprécier l’instant, épicurien dans l’âme, c’est le Carpe Diem, qui fait du jour vécu une aventure unique. L’existence est le chemin de la vie, autant se promener, car il est très court, à l’échelle du temps.

Je revendique donc ma différence, tel un coach du cœur, qui part et qui s’arrête, humant l’air du temps, dans lequel il s’abreuve de tous les sentiments. Mes chaussures sont usées, au gré des pas des autres, chantonnant la musique de toutes nos émotions, explorant la finesse de tous nos ressentis, flânant sur les temps libres de toutes nos passions. Sur la portée de la vie se jouent tous les silences, où l’écoute des autres devient une richesse, puis les notes s’envolent sur d’autres variations, basées sur l’émotion, l’amour, la compassion. Réveillez-vous !

Maintenant, vous m’avez lu et vu ma différence, au cours de ces arpèges, où le piano répond à l’orchestre, avec des airs forts et empathiques et que je revendique, je suis un coach du cœur.
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un texte qui dégage les toxines et ouvre la voie aux vraies valeurs de joie tranquille.
Si on parvient à n'écouter que l’émotion du coeur , on peut exister simplement .

·
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Une belle leçon d'humanité, bravo !
·
Image de RAC
RAC · il y a
Un texte plaisant, une agréable lecture. A bientôt...
·