Le cimetière s'agrandit

il y a
1 min
178
lectures
42

Il faut avoir un peu de chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse. Friedrich Nietzsche  [+]

Le cimetière s'agrandit et disparaissent les tombes anciennes, les oubliées, aux inscriptions en partie ou totalement effacées.
Au printemps, recouvertes d'une mousse épaisse, où s'accroche parfois un reste de couronne usée et délavée par le temps, elles sont envahies de longues herbes folles, vertes et blondes et de grandes fleurs multicolores, fruits de semences hasardeuses venues des tombes voisines, des jardins alentours, portées par le vent odorant et léger et les oiseaux. Leurs pierres branlantes, quelques fois écroulées, souvent un peu penchées, ont fait bouger la terre et provoqué quelques bas monticules et des aspérités où se sont nichés des morceaux de cailloux, des restes de croix et des bouts de ferraille.
Lorsqu'on s'approche un peu, on distingue une date, le début d'un prénom, une photo moitié gommée : elle portait un chignon haut, une robe noire avec de la dentelle autour du cou et s'appelait Amélie.

Elles dégagent une telle poésie qu'elles méritent de rester vivantes à travers quelques photos.
42

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !