Le ciel des idées : la noosphère

il y a
1 min
41
lectures
3

Blah blah: dance! dance! and Temesta  [+]

Je crois que ce titre revient à la fois à Bernard Werber qui permet sa simplicité et à Teilhard de Chardin qui explicita, de manière assez complexe, l’idée de noosphère : les idées ne nous appartiennent pas, elles flottent en nuages autour de la Terre et se mélangent, évoluent, se donnent à certains : artistes, religieux, mathématiciens, paysan(ne)s... L’idée d’un ciel des idées me séduit car il est dit que les idées sont autres choses qu’une chimie du cerveau. Mais quoi alors, je ne saurai dire... Viennent-elles avec les météorites et les étoiles filantes d’un ciel extraterrestre, sont-elles les vapeurs de nos ruminations terrestres qui s’élèvent vers les nuages, sont-elles la mémoire de l’Humanité et peut-être l’Histoire de la Terre et du cosmos ? De belles choses à méditer !

Le sourire d’une femme et son étreinte appartiennent aussi, à mon avis, à la noosphère, sphère des noèmes qui créèrent la beauté. Beauté homme, beauté femme : je suis à la recherche de ma moitié femme depuis 18 ans. Ma fille, notre fille participe-t-elle de/à cette recherche, de cette beauté ? Je me rappelle l’avoir vue bleuie sortir du ventre maternel. Je ne sais rien de plus, à part savoir et pouvoir la bercer quand sa maman s’éreinter à ne pas savoir ou pouvoir l’endormir. Il me reste donc la sensation d’un bercement dans le creux de mon épaule et de ma gorge, ainsi que la mélodie des petites comptines françaises et américaines que je lui chantais.

La photographie d’une femme poétesse qui exhale la fumée de sa cigarette est aussi de toute beauté. L’harmonie subtilement dissonante du Veni Sancte Spiritu de la Berliner Mass (Arvo Pärt) est aussi un exemple de belle spiritualité : en chantant, j’étais presque aux Anges !

Je crois que J. aurait pu composer des airs sur mes textes... je lui demanderai ce soir. Composer, écrire : d’où vient l’inspiration sinon de la respiration pulmonaire reptilienne et de la « respiration » neuronale volontaire ou inconsciente ? La nature est source d’inspiration, c’est commun de le dire. Mais l’homme crée ou inspire aussi des choses non-naturelles. Les études de la crucifixion de Francis Bacon me viennent à l’esprit. Pour avoir peu pratiqué la peinture et la sculpture, les deux dimensions et les trois dimensions, je ne saisis pas encore le travail de l’artiste. J’ai aimé offrir un homme et une femme enceinte en métal moulé à mon frère et à sa femme.

Le haïku ne m’inspire pas mais j’aime la brièveté des choses. Les débuts, des départs, les premiers jets me plaisent plus qu’une fin, qu’une conclusion, qu’un aboutissement construit. C’est l’art au singulier.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Merci pour cette réflexion ! Je me demanderai toujours comme Nerval si le ciel est vide , et dans cet "inconscient collectif", faut t-il croire aux forces de l’esprit ? Avec la musique d'Arvo Pärt , sans doute ! Mais qui est cette poétesse qui exalte sa fumée de cigarette ?
Image de Thomas Besch
Thomas Besch · il y a
merci de me suivre et de noter ma relation avec la psychose de Nerval et la sainteté musicale des baltiques; la poétesse fut découverte au surf du Net, de langue espagnole, perdue de vue et donné quelques poèmes à la Maison de l'Amérique Latine, quelques années ont passé... has/zards des Rencontres...
Image de Dranem
Dranem · il y a
Synchronicité sans doute, toutes ces rencontres nécessaires ! A bientôt
Image de Thomas Besch
Thomas Besch · il y a
j'aime enfin l'adjectif "nécessaire" accordé au pluriel féminin - une Dame m'a dit en décembre 2017 de faire confiance à mes bonnes fées - une autre, d'avancer sans crainte
Image de Ludivine_Perard
Ludivine_Perard · il y a
j'aime beaucoup votre réflexion, c'est intéressant et ça fait réfléchir.
N'hésitez pas à aller voir ma nouvelle pour me donner votre avis si vous avez 5 min =)