Le choix d’Aphaïa

il y a
1 min
25
lectures
3
Aphaïa, était une jeune femme de 22 ans. Elle était une sorte de sirène et avait les idées très lumineuses. Astucieuse et ingénieuse. Elle était censée prendre la suite de ses parents. Ils étaient les gardiens du royaume des océans. Cela avait toujours été ainsi. Ce rôle était transmis de génération en génération. Personne ne se posait de question. Mais elle, voyait et envisageait les choses autrement. Pas que ce royaume ne lui plaisait pas, mais elle aurait souhaité, avant tout être gardienne du royaume de la connaissance. Si bien que ses parents étaient tristes et désemparés. Ils pensaient bien faire en demandant à la vipère malicieuse de leur envoyer un bel homme afin qu’Aphaïa en tombe amoureuse et l’épouse. Tout cela dans l’objectif qu’elle abandonne et oublie son ambition complètement délirante et démesurée. Mais c’est cet homme qui tomba amoureux d’elle. Il ne souhaitait pas aller à l’encontre de ses projets et la priver de sa liberté. Alors il lui offrît l’anneau solaire pour qu’elle se souvienne de lui. Cet anneau avait le pouvoir d’éclairer les chemins des êtres vivants lorsque ceux ci se sentaient perdus. Ses parent, cette fois-ci, furieux, frappèrent à une autre porte et allèrent voir un sorte de diable à la tête de chien, pour prendre conseil. Il décida de lui envoyer un homme dont elle ne pouvait que tomber cette fois-ci sous le charme. Il avait accès à toute la sagesse du monde. Elle ne pouvait pas résister. Mais c’est lui qui tomba, encore une fois, sous le charme d’Aphaïa. Alors une fois de plus il souhaitait l’aider. Il lui donna accès à l’immortalité. Ce qu’elle accepta. En effet cet homme souhaitait qu’elle puisse vivre aussi longtemps que possible. Comme à présent elle avait la capacité d’éclairer les chemins et d’être immortelle. Elle inventa l’écriture. Elle pouvait, à présent, prétendre devenir gardienne du royaume de la connaissance. Ses parents qui réalisaient qu’ils ne pouvaient plus lutter et qui aimaient profondément leur fille acceptèrent et respectèrent son choix. Ils cherchèrent un autre gardien afin de pouvoir prendre leur retraite. Et Aphaïa proposa sa candidature au poste tant espéré. Son gardien était, quant à lui, ravi de céder sa place contre l’anneau qui éclaire. Il s’appelait Indra.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Joli récit... 😊
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
J'aime beaucoup, c'est poétique et philosophique à souhait ! Cela mériterait d'être plus développé !
Image de Panda Bleu
Panda Bleu · il y a
Merci beaucoup de vos commentaires. J’y songerais. Cela m’encourage beaucoup.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Vol de Nuit

Tanguy Mandias

Pendant longtemps nous eûmes chez nous, durant les longs mois d’hiver, un gros et verruqueux crapaud vert qui, la nuit, s’infiltrait dans notre buanderie.
Souvent mon père se munissait alors... [+]