1
min

447 lectures

201

Qualifié

Les pattes tricotent le moelleux du lainage.
Le chat la fixe de son regard empreint de mille ans de compassion.
Le chat sent qu’elle s’en va la vieille, elle a pris l’odeur de la tristesse, l’odeur de de la résignation et de l’abandon.
Elle a l’œil qui suinte la vieille, larme arrêtée à mi-course entre l’iris devenu pâle et vide et le sillon des rides.
Elle souffre, cette pauvre vieille, elle qu’il a connue vive et joyeuse.
Le chat se rappelle du jour où il est arrivé dans la maison. Il avait été choisi parmi une portée de quatre autres chatons. Ce sont ses poils dans ses oreilles qui l’avaient séduite, se plaisait à conter la vieille quand elle avait encore du rire et de la malice.
Le chat s’était retrouvé lové dans les bras encore chauds et vibrants. Ça avait tout de suite été une belle histoire entre eux, une histoire de câlins et de douceurs. Car elle en avait à donner, la vieille, de la tendresse soyeuse tissée de gestes doux et de mots susurrés dans un velouté de voix.
Le chat s’était installé dans la maison.
Et puis, un jour, la vieille qui ne l’était pas encore, s’était mise à ruisseler. Le chat ne comprenait pas d’où venaient ces torrents d’eau salée. Elle sanglotait bruyamment et reniflait la morve qui débordait.
Et de ce jour, elle l’était devenue, vieille.
Elle s’était fripée petit à petit, rabougrie, l’éclat s’en était allée ne laissant qu’un visage terne.
Le chat la voyait diminuer chaque jour un peu plus.
Il observa ce phénomène étrange avec curiosité d’abord, puis avec peur.
Et c’est quand elle s’est figée avec la larme arrêtée au coin de l’œil, qu’il a compris.
Alors, il s’est approché à pattes de velours, s’est mis à ronronner en mettant dans ce son particulier toute la tendresse qu’il a pour elle. Il veut qu’elle parte le cœur pansé de ces blessures qui l’ont tuée.
Le chat se blottit contre, tout contre le visage de la vieille. Il le recouvre peu à peu de son corps doux et chaud, sans cesser de ronronner.
Elle, elle sait et elle accepte.
Et là, il recueille son dernier souffle qui rejoint dans leurs regards étreints les mille ans de compassion.

PRIX

Image de Printemps 2018
201

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Une belle histoire, touchante. La répétition de "la vieille" me faisait penser, en vous lisant, à la chanson de Guichard "Mon vieux". Mon vote
·
Image de Kenavo
Kenavo · il y a
Un texte à lire à la mi-août... MES 5 voix ! Vous pouvez aussi aller voir ma poésie ''Aphrodite 2018'' pour le prix Saint-Valentin...
·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Puissant et ... caressant !
·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
Les chiens ont le même pouvoir...
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
douceur et tendresse pour votre magnifique texte, mon vote +5
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/un-dernier-baiser-1

·
Image de Proton40
Proton40 · il y a
Belle page de tendresse à fleur de poil...
·
Image de Flauta
Flauta · il y a
Texte touchant et tout en douceur
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
je vote pour le tendre minou
·
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
Je découvre et je vote ! +5
Je vous invite à découvrir mon haïku de printemps .

·
Image de Patricia Rousseau
Patricia Rousseau · il y a
Merci
·
Image de Didier Caille
Didier Caille · il y a
Un récit très touchant et poignant :) et je vous invite à découvrir mon univers http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-programme-brume?all-comments=true&update_notif=1514413361#fos_comment_2324627
·