LE CHAT

il y a
4 min
107
lectures
23

Nouvelle étape qui commence, changement de décennie. Le chemin est toujours là, présent, pour les pas devenus  [+]

Toi aussi un jour , tu es parti . Tu m'as quitté , pour rejoindre le paradis des chats . Tu es parti après une longue vie de chat , passée près de nous , puis près de moi , ces derniers temps . Tu m'as , toi aussi , abandonné .
Tu étais le fils de Miquette , la chatte de mémé Alice . A son décès , nous avons récupéré Miquette , et pour qu'elle s'acclimate plus vite dans notre foyer , nous l'avions laissée avoir une portée . C'est de cette dernière que Mikey est issu , il y a tout juste 20 ans .
Arrivée elle aussi à un âge avancé , Miquette nous a quittés , li y a de nombreuses années . Mikey est resté seul avec nous . Nous lui avions aménagé une chambre , dans l'appentis à outils du jardin . Il y accédait depuis le balcon , par un pont levis privé . Mais il lui arrivait aussi , d'y accéder un utilisant le tronc du lilas , du jardin .
C'est sur le rebord de la fenêtre du salon , que nous lui donnions son repas , croquettes , lait et eau . Souvent d'autres chats , ceux des voisins , s'invitaient à la table de Mikey , mais en général , cela ne l'ennuyait pas , il ne disait rien .
Vingt ans de vie commune , cela fait beaucoup de souvenirs , qui font le futur et le présent , de ma vie solitaire . Même si ce sont des souvenirs de chat .
Lorsque je suis rentré de l'hôpital en janvier , Mikey avait élu domicile chez les voisins . Ils avaient eu la gentillesse de le nourrir pendant mon absence , forcée non choisie . Les premiers jours de mon retour , Mikey me boudait un peu , il semblait me faire comprendre que je l'avais abandonné .
Puis peu à peu il est revenu vers moi . Il a recommencé à venir manger sur le rebords de la fenètre du salon . Mais il ne rentrait pas encore dans la maison .
Puis petit à petit , il s'est hasardé dans le hall d'entrée , puis dans la cuisine . Bientôt il a repris sa place sur le divan du salon . Pendant mes repas , il aimait bien se mettre sur une chaise dans la cuisine , à hauteur de la table , et il attendait une friandise .
Le soir il demandait toujours à sortir . Il ne passait pas la nuit à l'intérieur . C'était amusant , car il venait me chercher , soit au salon soit même dans ma chambre , pour me demander de lui ouvrir la porte sur l'extérieur . Systématiquement le matin , il attendait devant la porte , quand je me levais , pour rentrer dans la maison .Peut etre miaulait il , moi je ne l'entendais pas , mais comme je savais qu'il était là , j'allais ouvrir .
Pendant mon petit déjeuner , il se mettait sur une chaise près de la table , et attendait . Des caresses mais surtout des petits morceaux de rillettes . Petits morceaux car il commençait à avoir des difficultés pour mastiquer .
Nous passions ainsi quelques temps ensemble . Souvent il m'arrivait de lui parler , de lui raconter des choses . Il ne me répondait pas , mais son regard me faisait comprendre , qu'il était bien avec moi . C'était une présence pour moi . Présence d'un vivant , d'un vivant qui avait vécu près de notre couple pendant des années . Je ne saurais pas expliquer ce que je ressentais , j'étais bien , c'est tout .
Un jour je m'aperçu que Mikey perdait ses poils au niveau de la naissance de sa queue . Craignant une pelade , je l'emmenais chez le vétérinaire . C'était une allergie , une piqure et des cachets , et tout rentra dans l'ordre .
Pendant ma dernière hospitalisation , Mikey retourna chez les voisins . Mais à mon retour il était là qui m'attendait . Quelqu'un avait du le prévenir de mon retour , le téléphone des chats peut être .
Alors notre petite vie à deux repris son cours , tout allait pour le mieux . Les habitudes se réinstallèrent , mais malheureusement le vie n'est pas statique , loin s'en faut .
Un jour je constatais que Mikey rencontrait des difficultés à monter sur sa chaise . Il restait aussi plus longtemps couché sur sa chaise , ou sur le sol de la cuisine près du radiateur . Puis il s'y reprenait à plusieurs fois pour atteindre le rebord de la fenêtre du salon . Je décidais donc de lui donner son repas dans la cuisine , sous la table en marbre . Il accepta avec reconnaissance je crois .
Par contre le soir , il demandais toujours à sortir , et ne revenait que le lendemain matin à mon réveil . Et il se précipitait toujours dans la cuisine , pour aller boire son lait , et manger quelques croquettes , avant de me saluer en se frottant contre ma jambe. Puis péniblement il s'installait sur sa chaise , quelque fois je l'aidais . Et le rituel commençait pendant que je prenais mon petit déjeuner ; Quelque fois il trouvait que cela n'allait pas assez vite , alors il montait sur la table et venais près de mon bol , pour réclamer sa part .
Ce furent ses derniers moments de sa vie de chat .
Le soir je le mettais toujours dehors , car il ne réclamait plus pour sortir , et faisait ses besoins dans la cuisine , ce qui me posait quelques problèmes . Mais le matin il était toujours là à attendre que je lui ouvre la porte .
Et voilà , un soir je l'ai mis dehors comme d'habitude , et le lendemain matin il n'était pas à la porte .
Il n'est plus jamais revenu !
Je ne sais pas ou il est allé mourir , peut etre dans sa chambre , je ne sais pas , je n'ai pas cherché , je l'apprendrais bien assez vite .
Je suis seul maintenant , vraiment seul , avec mes souvenirs .
Jean Jaurès disait :«Il ne faut avoir aucun regret pour le passé , aucun remord pour le présent , et une confiance absolue pour l'avenir »
Je vais essayer !


+
23

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,