Le Chaperon Rouge

il y a
1 min
36
lectures
9

Bref hommage au maître incontesté du court, Régis Jauffret et ses microfictions.  [+]

Image de Été 2020
Il était une fois, ou deux, ou plus, une fille de Village, bien éduquée, bien formée, peut-être la plus savante qu’on eût connue ici ; son père en était fou, lui qui n’avait guère qu’obtenu son baccalauréat ; sa mère la bénissait chaque jour, et que dire de sa grand-mère qui l’encensait nuit et brouillard, tant auprès de ses nombreuses amies et voisines, qu’aux oreilles de ses sept chats qui, vigilants toujours, ne dormaient que sur une.
Cette encore belle femme de soixante-dix-sept ans, ridée pomme cuite, caramel et cardamome, commanda pour sa petite fille chérie, avant même qu’on annonçât les résultats du concours, courus d’avance (le jury lui attribua une note supérieure à 20 sur 20), une magnifique toge rouge, un manteau et une cape de fourrure en fausse hermine, auxquels s’ajouta une épitoge, carrée comme un flan démoulé pour porter les jours de cérémonie. Le rouge de sa tenue rendait hommage à sa beauté, un rouge à faire mugir le taureau de corrida. Elle s’en paraît lorsqu’elle jugeait au Tribunal d’Assises, pour statuer sur le sort d’agresseurs, de violeurs, de voleurs et d’assassins.
Un jour, le Chaperon rouge convoqua Jean-lou, un jeune garçon élégant assisté d’un avocat volubile, assigné pour une affaire de mœurs. Eux disaient une affaire de cœur. Il avait rendez-vous, avec une meuf croisée rue Lepic, à proximité du Moulin de la Galette ; il lui avait conté fleurette et la fillette, ravie de cette cour, une fois chez lui, avec complaisance s’était déshabillée. Et ils s’étaient mis au lit. Que venait-elle à présent l’accuser !
Le Chaperon rouge avait entendu la grosse voix en colère de jean-lou, mais elle n’en eut pas peur. Ses récriminations insincères ne l’assoupirent pas. Elle avait dans sa mallette les déclarations de la pauvrette. Le charmant jeune homme, doucereux et fourbe en réalité, avait grand-faim, il la mangeait des yeux. Une fois la porte de la chambrette refermée derrière eux, il s’était jeté sur elle, et, méchamment, l’avait dépouillée de ses atours avec ses grandes dents voraces, affûtées comme des ciseaux, puis l’avait jetée sur le lit, en la tenant serrée bien fort avec ses longues pattes, et durant qu’elle était ainsi maintenue, impuissante, sous son contrôle, il lui avait ravi son magot le plus pur.

MORALITE

Que croyez-vous qu’il soit arrivé
À ce jeune garçon violent
Beau parleur et méchant
Au comportement dépravé.
La justice l’a condamné
Les policiers l’ont emmené
Des voyous, des jean-lou
Il en existe maintes sortes
Des légions, des cohortes
Et les demoiselles brisées
Par les fauves abusées
Doivent être entendues par les juges
Car le tribunal est leur refuge
Et leur parole ne jamais être mise en doute
La Justice doit être à leur écoute.
9

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un conte métaphorique tout rouge ... ! Mais où est donc passé le petit pot de beurre 😀😀😀 ??
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Un texte un peu hybride qui commence sur l'histoire fantaisiste d'une jeune juge et qui conserve ce ton enjoué pour enchainer sur une histoire plus grave avec une moralité disproportionnée pour un texte si court. Voilà pour les critiques. Sinon c'est un texte sympathique avec des trouvailles de style qui me plaisent bien.
Image de Guy Pavailler
Guy Pavailler · il y a
Il existe de nombreuses versions du petit chaperon Rouge. http://onl.inrp.fr/ONL/travauxthematiques/livresdejeunesse/ouvrages/ouvrages_proposes/john-chatterton/petit-chaperon-rouge. Disons que je rajoute une petite pierre à l'édifice.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Même si les jeunes femmes de nos jours sont plus averties qu'à l'époque où Charles Perrault lançait à mots très couverts sa mise en garde, les abus et les exactions diverses existent encore il est bon de renouveler les mises en garde!
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Une brillanhte mise en garde pour les jeunes filles contre les loups à apparence humaine.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une "mutation" intéressante et amusante quand on connaît l'origine des contes réécrits par Grimm et Perrault ! ;)
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Texte intéressant qui détourne le célèbre conte. Ayant étudié à fond le Petit Chaperon rouge de Charles Perrault je peux vous dire que vous êtes proche de la réalité : apparemment le grand méchant loup était une image métaphorique pour parler des voleurs et violeurs d'enfants.
Bravo pour ce texte qui m'a été plaisant de (re)découvrir