2
min

Le casse-tête

Image de La  luciole

La luciole

282 lectures

241

Qualifié

Selon Martine Krieg, c'était le mercredi 17 avril :

— Je m'en souviens bien de ce jour là, j'ai raté une réunion importante. J'étais en retard et je me hâtais pour prendre mon bus, le 56 de 7h17. Tout à coup je me suis sentie projetée et je me suis étalée de tout mon long. Mon talon était cassé, ma jambe me lançait, une horreur ! Je me suis levée avec difficulté et j'ai vu la cause de ma chute : mon pied a percuté une boule de béton sur le trottoir. Elle n'y était pas la veille, je le sais, je prends ce chemin tous les jours. J'ai appelé la Mairie pour le signaler et vous savez ce qu'ils m'ont répondu ? De regarder où je mets les pieds !
Un peu plus tard dans la journée, le petit Bastien Pornic passa en observant la bosse formée sur le bitume, il était chaussé de rollers et une idée le fit sourire. Il fonça alors sur la butte et fut tellement satisfait qu’il recommença plusieurs fois.
Ernest Furetin, dentiste à la retraite se souvient bien avoir remarqué cette bosse le même jour : il faisait sa petite promenade du soir et en appuyant sa canne sur une butte, il s’aperçut ainsi que la hauteur de sa canne était beaucoup trop basse et décida ce jour précis, qu'il lui faudrait en changer. Quelques minutes plus tard il avait entendu Agostina Percos sa voisine du 3ème hurler sur Blacky, son gros épagneul qui s’apprêtait à faire ses besoins sur la bosse.
Lorsque Erwan Barok, employé de la voirie vit la bosse sur le trottoir, il réfléchit : il ne s’expliquait pas cette apparition soudaine.
Le lendemain, la bosse semblait avoir doublé de volume et une seconde était apparue quelques mètres plus loin.
Les jours qui suivirent il y eu des buttes de plus en plus nombreuses sur le bitume du quartier.
Les rumeurs allaient bon train : un matériau de mauvaise qualité aurait fait gonfler le bitume, un tunnel aurait été creusé sous les trottoirs par des voleurs de banque. Des membres de la mafia auraient, il y a plusieurs années, fait couler du béton sur des bijoux volés et cela aurait rendu le bitume défectueux...
La presse se fit l’écho de toutes ces rumeurs et en trois jours, on ne parlait plus que de cela. Si bien que le Préfet intima au Maire d’intervenir. Une décision fut prise : détruire ces bosses. Ce matin-là, tout le quartier était venu assister mais ce bitume vallonné mais sur chaque bosse de ce dernier, une matière rigide leur donnait la forme de tortues.
Les gens affluaient et des enfants faisaient maintenant barrage autour des bosses à l’allure de tortues, pleurant et hurlant « Laissez les tortues ! Laissez-les vivre ! » Les parents eurent beau tenter de raisonner leurs enfants, rien n’y fit. Pire : les ados les avaient rejoint.
Devant tout ce remue-ménage, Anatole Boin, responsable de la voirie et ses comparses n’eurent pas le cœur de détruire ce qui ressemblait à des carapaces de tortues.
Le Maire fit venir alors un spécialiste qui déclara que ce n’étaient en aucun cas des animaux malgré une imitation remarquable.
Les journalistes étaient ravis et toute la France fut au courant de cet événement.
Au bout de quelques jours, le monde entier était en émoi. C’est alors qu’il y eut un dernier rebondissement dans ce que la presse avait intitulé : « le mystère des tortues ». Angelin Percoeur, Abou Diara et Rudolf Hopt créateurs de l’association des Artistes Humanistes firent une déclaration :
— Nous, les artistes associés, déclarons être les créateurs des tortues de bitume qui ont poussé sur vos trottoirs. C’est un happening-citoyen à visée universelle pour rappeler au monde que les tortues géantes des Galápagos étaient sur terre bien avant nous et qu’elles disparaissent dans l’indifférence.

Cette démarche secoua la population mondiale et les tortues gagnèrent le monde à leur cause.
Ces tortues nées du bitume étaient devenues la spécificité de ce petit quartier parisien. Des années plus tard, les enfants du quartier qui avaient vécu leur apparition, racontaient à leurs enfants ce dont ils se souvenaient : la nature avait alerté l’humanité en faisant apparaître le nombre exact de tortues des îles Galápagos qui restaient dans le monde. Le bitume les aurait sauvées.

PRIX

Image de Printemps 2019
241

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Mignon conte écolo sur le pouvoir de l'art.
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Merci pour votre message A.Nardop :)
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Finalement, le mystère reste entier ! Bravo, La luciole ! Je clique sur j'aime.
Je vous invite à lire, et éventuellement soutenir, mon sonnet "Spectacle nocturne" : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bon week-end à vous.

·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Merci Jean, je passe vous lire bientôt :)
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Alors bienvenue à vous, La luciole !
·
Image de Alain de La Roche
Alain de La Roche · il y a
Marrant, mais j'arrive trop tard pour voter utilement.
Par contre, vous, vous pouvez me dire ce que vous pensez de "Le vieil homme, la Petite et la mer".
Merci. 😏

·
Image de Pherton Casimir
Pherton Casimir · il y a
Bien écrit. Une invitation à lire et à supporter mon texte en final du prix Viva Da Vinci https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-beaute-dun-reve
Merci !

·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Merci :)
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Une très belle surprise que votre texte La Luciole. J'aime beaucoup le thème que vous développez ici.
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Merci beaucoup Claire :)
·
Image de JACB
JACB · il y a
Des tortues d'asphalte voilà une idée géante qu'on aurait pu soupçonner d'être à contre-courant d'une marée verte. La chute est toute autre et l'on s'en porte fort bien. En tout cas, c'est un sujet génial dans une progression bien ficelée. Bravo La luciole!*****
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Merci pour ce message bienveillant et vos voix JACB :) je passe lire Lou très bientôt
·
Image de MCV
MCV · il y a
Bravo! Mais pour les éléphants, on fait quoi?
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Il faut vérifier l'état du bitume à la Défense ... :) Merci d'être passé MCV :)
·
Image de Jipe
Jipe · il y a
Ecolo et drôle, je vote
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Merci beaucoup Jipe :)
·
Image de Marc
Marc · il y a
Joli conte et belle idée; il y aurait tellement de bitume à modeler.
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Effectivement :) Merci d'être passé et pour votre message Marc.
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Un conte écologique original qui ménage bien son suspens. Très belle surprise, bravo. Cependant, si je puis me permettre, il y a deux petites fautes qui perturbent le fil de la lecture (ma jambe me lançais, visée universel) : un petit mot au site et il n'y paraîtra plus :). Que diriez-vous d'un petit tour au secours des animaux des Ecrins? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/augure-royale
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Merci Véro, j'ai déjà envoyé par email un message demandant quelques corrections mais il n'y a pas eu de suite. Aussi, j'ai supposé que ce n'était plus possible.
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Tiens, c'est curieux, j'ai pourtant fait déjà l'expérience réussie par deux fois. Peut-être le mois de mai est-il un peu chargé pour l'équipe éditoriale...
·
Image de Marc
Marc · il y a
Peut être qu'en ce mois de mai, l'équipe est plus "ponts" que "chaussées" :P
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

On m’a dit hier matin qu’il était temps de faire un peu de ménage dans la maison. J’ai fait le tour de la maison et j’ai mis au creux de ma paume une dizaine de frêles araignées qui ...