LE CADEAU DE SAINT-TINTIN À LA TERRE (jeunesse)

il y a
1 min
46
lectures
13

Textes à chanter ... J'erre dans des univers mêlés, de Barbara, Juliette Gréco à Catherine Ringer, Brigitte Fontaine, Birds on a wire, Patti Smith, Beth Gibbons, Youn Sun Nah, Madeleine Peyroux  [+]

Les premiers matins de la Terre
furent d’interminables jours de bonheur
fière de sa parfaite rondeur
(elle eut détesté un carré
quelle horreur)
elle s’émerveillait des beautés
que Dieu lui avait données

Premièrement
et fort modestement
elle se trouvait adorablement dodue
puis ingénue
admirait l’équilibre parfait
de la roche et de l’eau
qu’un trait blanc et mouvant séparait
faisant comme un gâteau
applaudi par les flots
Des pierres et des diamants
de l’or et de l’argent
décoraient le gâteau
afin qu’il brillât très longtemps

Mais très vite vint l’ennui
la Terre voulut des amis
que Dieu dans sa grande bonté
lui accorda volontiers
Arrivèrent ainsi
la chatouillant
énormément
quelques bêtes
stupéfaites
et néanmoins ravies
d’autres plutôt curieuses
voire monstrueuses
qu’on n’osait approcher
la Terre était bien protégée

Non non, ne riez pas
une Terre qui vient de naître
c’est très vite effrayé
au premier extra-terrestre
il faut la rassurer
et mettre à ses fenêtres
des barreaux par milliers
Dieu imagina
que seraient de bois
les arbres protecteurs
le fer eut été une erreur
résistant moins longtemps
à la pluie et au vent

Tout allait bien
enfin
on pouvait le penser
mais la Terre
déjà bien gâtée
réclama
un petit extra
dit qu’à son bonheur
manquaient les fleurs
dont elle ne savait rien encore
sauf les noms qui lui plaisaient fort
Elle eut ainsi des lys
des myosotis
violettes et lilas
bleuets et mimosas
bougainvilliers
frangipaniers
des roses des coquelicots
Dieu ne trouvant rien assez beau
pour cette sacrée coquette
la plus fière de ses planètes

De toute la galaxie
on regardait avec envie
les robes bleues blanches vertes
et les métaux précieux
et des rubis les feux
les saphirs et les fleurs
et les arbres dont le cœur
était tendre souvent
on le devinait aisément
et les petites bêtes...

La Terre avait la grosse tête
seule choisie
pour recevoir autant d’amis
de cadeaux de bonheurs
et elle exigeait de nouvelles faveurs !
Dieu à court d’idées
consulta son voisin
dont le nom
Saint-Tintin dit le Malin
n’annonçait rien de bon
mais Dieu fit preuve dans le passé
de peu de perspicacité

Du malin Saint-Tintin
pour l’éternité résonne
le rire énorme
qu’il eut en conseillant
au Créateur
d’offrir à la Terre
impossible à satisfaire
LES HOMMES !

Contes de Tahiti - 1994
Droits réservés

13

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,