3
min

Le cadeau

188 lectures

114

Quand elle lui avait annoncé qu'elle partait dans le Maine pour deux semaines, sa mère avait essayé de l'en dissuader. Selon elle, il s'y passait toujours des choses étranges et terrifiantes.

Jessica Crondel était une inconditionnelle de Stephen King...

- C'est bon Maman, avait répondu Marina en levant les yeux au ciel. J'ai vingt-quatre ans je te rappelle, et puis c'est toi qui as peur des clowns, pas moi.

- Fais comme tu voudras, avait capitulé sa mère. Mais tu ne pourras pas dire que je ne t'avais pas prévenue !

***

Le meilleur ami de Marina, Samuel Reyes, habitait depuis deux ans dans le Maine. Le jeune homme était chercheur en biotechnologie mais Marina n'avait jamais su en quoi consistaient ses recherches exactement, son ami n'ayant jamais souhaité lui en parler.

Aussi, quand Samuel l'avait appelée pour lui proposer, sur un ton des plus mystérieux, de se joindre à lui afin qu'il lui fît part de LA découverte scientifique du siècle, la jeune femme avait littéralement sauté de joie, et s'était empressée de trouver un vol pour le Maine.

***

Samuel se précipita pour ouvrir la porte. Son amie lui avait tellement manqué !
Il la détailla du regard un moment. Marina était restée la même que dans ses souvenirs, resplendissante, étourdissante de beauté.
Un sourire éclaira son visage tandis qu'il la regardait, et elle lui adressa en retour son plus beau sourire, avant de se jeter dans ses bras avec cet enthousiasme enfantin qu'il avait toujours aimé chez elle.

***

- Je sais que je ne suis pas ton petit-ami mais demain c'est la Saint-Valentin et je tiens à t'offrir un cadeau, lui confia le jeune homme quelques heures plus tard, alors qu'ils prenaient le thé dans le salon. Je pense avoir trouvé le présent idéal... Et avant que tu protestes, attends déjà de savoir de quoi il s'agit !

- Mais... Moi je n'ai aucun cadeau pour toi !

- La joie sur ton visage sera pour moi le plus merveilleux des cadeaux, répondit Samuel, taquin, à une Marina de plus en plus rougissante qui ne sut quoi répondre.

Le jeune homme regarda alors sa montre, l'air pressé tout à coup. Il avala d'une traite son thé encore fumant et se leva.

- Le labo m'a appelé peu avant ton arrivée, mes collègues ont besoin de moi, dit-il tout en enfilant son manteau. Je crains de ne pas pouvoir revenir avant demain matin. Cela ne te dérange-t-il pas de passer ta première nuit seule ? Je suis vraiment désolé, ajouta-t-il d'un air penaud.

- Ne t'inquiète pas, je devrai pouvoir me débrouiller ! Répondit Marina avec un clin d’œil qui se voulait rassurant. Mais en parlant de labo, qu'en est-il de cette fameuse découverte dont tu devais me parler?

- Tu sauras tout demain, c'est promis, répondit Samuel, les yeux pétillant de malice. En attendant, je compte sur toi pour rester sage en mon absence!

Samuel sortit de la maison et une bourrasque de vent froid s'engouffra dans la pièce le temps que la porte se refermât.
Ayant désormais le silence pour seule compagnie, dans cette grande maison perdue au milieu de nulle part, Marina frissonna. De peur ou de froid, elle n'aurait su le dire...

***

Il était plus de 23 heures et Marina, qui n'arrivait pas à dormir, lisait, confortablement installée sur un fauteuil près de la cheminée. Persuadée d'avoir entendu un bruit à l'extérieur, la jeune femme se leva, son livre toujours à la main, et alla regarder par la fenêtre.
De curieuses nappes de brume s'étaient formées dans les airs et semblaient suspendues dans la plus parfaite immobilité. Il n'y avait plus du tout de vent et il régnait, aussi bien dehors qu'à l'intérieur, une atmosphère quelque peu... étrange.
« Je te l'avais bien dit » susurra alors la voix de sa mère à l'intérieur de sa tête. Agacée, Marina tira les rideaux d'un coup sec.

Le bruit se fit alors entendre à nouveau et la jeune femme étouffa un cri de surprise et de terreur mêlées. Pas de doute, il y avait bien quelqu'un qui frappait à la porte !
Mais quand une voix féminine d'une grande douceur brisa timidement le silence de la nuit, Marina se sentit étonnamment rassurée, et sereine à nouveau.

- Qui est là ? Demanda-t-elle d'une voix forte, l’œil collé au judas.

- Je suis perdue, je ne sais pas comment rentrer chez moi, lui répondit la voix douce – qui appartenait à une jeune femme dont le visage semblait lui aussi incroyablement doux.

Instinctivement, sans réfléchir à ce qu'elle faisait, Marina ouvrit la porte et fut stupéfaite devant la beauté de l'inconnue, dont les cheveux auburn et bouclés tombaient en cascade sur ses épaules, et s'épanouissaient librement autour d'un visage rond et doux, sur lequel brillaient de grands yeux en amande qui l'observaient avec candeur.

- Je m'appelle Cora Linderman, se présenta-t-elle de sa voix si agréable.

- Et moi Marina Crondel, répondit la jeune femme qui était comme hypnotisée.

***

Marina ouvrit les yeux brusquement. Elle s'était endormie en travers du fauteuil, les mains toujours serrées sur son livre, et elle devina que c'était l'aube à la lumière qui filtrait à travers les rideaux tirés.
Avait-elle donc rêvé ? Oui bien sûr, cela ne pouvait être qu'un rêve car cette rencontre était tellement improbable, et les liens tissés toute la nuit durant avec cette parfaite inconnue, surréalistes... Elle avait même cru reconnaître en elle son âme-sœur...

- Cora était bien réelle, déclara soudain Samuel, la faisant sursauter.

Depuis quand était-il là ?

- Elle est le cadeau que je t'avais promis et la découverte dont je te parlais, poursuivit-il. Nous avons réussi à extraire des larmes d'un individu son essence même – sa personnalité profonde et ses désirs secrets – et à partir de cette essence créer un être qui n'est de chair et d'os qu'en apparence, et qui s'évanouit au lever du soleil. Cora en l’occurrence... qui porte ton nom en vérité...

- Mais quel est le sens de tout ceci?

- Je voulais seulement te montrer que tu peux t'aimer toi-même Marina... Joyeuse Saint-Valentin.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
114

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'arrive également trop tard :( Désolée, Marine ! Mais... mieux vaut tard que jamais.
Bises et bonne chance pour tes tankas !

·
Image de Sarah Saysouk
Sarah Saysouk · il y a
Vraiment désolée d'être arrivée trop tard. ^^' J'ai beaucoup aimé ta nouvelle, l'idée est super ! Et puis j'ai vu que c'était une idée que tu avais eue pour un autre concours à la base, je trouve que tu as très bien réussi à la rattacher aux thèmes de l'aube et de l'amour !
·
Image de Paraskevie Jotche-Baron Klissouris
Paraskevie Jotche-Baron Klissouris · il y a
Sur le c*l. Quelle chute.
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Bravo une vraie réussite!
·
Image de Roly
Roly · il y a
Tout mes encouragements et que Dieu vous aide à progresser d'avantage dans vos écritures.
·
Image de Roch sans e
Roch sans e · il y a
La st Valentin comme cela, c'est beau.
·
Image de Marine Snape Morin'stal
Marine Snape Morin'stal · il y a
Oui c'est vrai, on devrait en voir plus souvent des St-Valentin comme celle-ci n'est-ce pas? :D
·
Image de Aëlle
Aëlle · il y a
Très belle chute ! Magnifique ! On s'attendait à quelque chose d'horrible et puis... c'est tout le contraire qui se passe.
·
Image de Marine Snape Morin'stal
Marine Snape Morin'stal · il y a
Oui j'avais envie que le lecteur redoute la fin pour mieux le surprendre! Mon côté diabolique! ;)
Je suis contente que vous ayez aimé! Merci à vous!

·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Quelle surprise ! Un très beau cadeau et un bien joli anagramme !
·
Image de Marine Snape Morin'stal
Marine Snape Morin'stal · il y a
Pour l'anagramme j'avais peur que personne ne le remarque si je ne laissais pas le petit indice vers la toute fin. Je ne voulais pas qu'on croie que Samuel se serait enquiquiné à trouver un nom choisi au hasard à sa créature, ce qui reviendrait à se donner beaucoup de mal pour rien! Non il avait lui-même laissé des indices à Marina dès la présentation entre les deux femmes! Mais Marina n'y a vu que du feu! ^^ Contrairement à vous! :D
Merci d'avoir pris le temps de lire ce petit récit!

·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Sourire. C'est très astucieux Marine !
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Ah le Maine. original comme cadeau. Bravo
·
Image de Marine Snape Morin'stal
Marine Snape Morin'stal · il y a
Merci beaucoup Jfjs! :)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Toujours cet art du récit palpitant et de la chute émouvante, bravo Marine pour ce merveilleux texte posté à la dernière minute et pris sur ton précieux temps je l'imagine. J'espère que le jury te sélectionnera pour la finale. Mes 5 voix cela va sans dire.
·
Image de Marine Snape Morin'stal
Marine Snape Morin'stal · il y a
On va croiser les doigts en effet! :D Surtout que cela fait bien longtemps que je ne me suis pas retrouvée en finale...! Merci beaucoup Frédérique!!!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Par contre emportée par le suspense je n’avais pas vu l’anagramme ! Maintenant oui !
Un scoop rien que pour toi : il y en aura dans mon prochain texte (publication en attente depuis une semaine...)

·
Image de Marine Snape Morin'stal
Marine Snape Morin'stal · il y a
S'il est en attente c'est sûrement un texte que tu as écrit pour le Grand Prix non? Hâte de te lire! :D
Oui pour l'anagramme j'ai laissé un indice quand Samuel dit à Marina à la fin que Cora porte son nom en vérité...!

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Actualisation : quand on parle du loup ! Voilà, c’est publié ! Merci Short ! Et c’est toi qui es la première informée. Sauras-tu trouver les anagrammes ?
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-bonne-descente

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Au temps pour moi je suis passée à côté de l’indice. Trop prise par l’histoire !
Hé hé pour le texte... même pas pour le Grand Prix, c’est pour les Paysages d’Isère (le ttc après le poème)
Mais aucune publication n’a eu lieu depuis une semaine, ni pour moi ni pour d’autres. Les textes sont tombés dans le ravin...ou alors le chasse-neige n’est pas passé, et il en est tombé, de la neige !

·
Image de Marine Snape Morin'stal
Marine Snape Morin'stal · il y a
Ah oui j'ai vu ce concours mais je ne pense pas le tenter celui-là, je ne suis pas douée pour décrire les paysages et je ne connais pas l'Isère en plus, je ne suis jamais allée par là-bas!
Je pense qu'il y a de l'attente car l'équipe a dû privilégier les prix Imaginarius et St-Valentin, ils ont sans doute lu ces textes-là en priorité car les concours durent moins longtemps et donc le délai d'envoi est plus court! Du moins je suppose car je n'ai pas regardé depuis quand et jusqu'à quand on peut soumettre des œuvres pour le prix "Paysages"!

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
En effet Marine, c’est exactement ce que j’ai pensé aussi. Le prix des Paysages dure jusque mi mars, et début avril pour les résultats du palmarès ! Alors bien sûr il y avait priorité pour les prix plus courts, c’est normal. Et voilà, l’insuuuuupportable attente vient de prendre fin, mon texte est en ligne (voir mon post un peu plus haut :-))
·