1
min

Le bus

Image de Antoine Janot

Antoine Janot

0 lecture

0

Le bus fuyait tard,
il partait vers l'Orient.
Les arbres le suivaient,
ils allaient même plus vite que lui.

Le bus fuyait tard.
Il n'avait rien pris avec lui, ni bagages ni argent.
À travers les fenêtres, on ne voyait que des pauvres gens,
les mains collées à la vitre, la vitre embuée à leurs mains.

Le bus fuyait tard,
il n'avait même pas pu dire au revoir.
Quelque part dans la nuit,
on les ramenait au pays.

Il faisait noir depuis longtemps maintenant,
et le bus croyait avoir semé les arbres
tellement on ne les voyait plus.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur