Le bureau des rêves perdus

il y a
1 min
30
lectures
1

Journaliste, poète, nouvelliste et essayiste, l'écriture accompagne ma vie depuis l'âge de vingt ans. Mais n'est-ce pas là un geste essentiel, constitutif de notre humanité? En tant qu'auteu  [+]

Quand elle arrivait le matin au bureau, crinière brune rejetée en arrière, robe courte et escarpins, aucun homme ne pouvait plus se concentrer sur son travail. Elle faisait tourner toutes les têtes, distribuait les bons points et les remarques acides avec l’assurance d’un chef de service – qu’elle n’était pas. Qu’importe ! Puisque aucun de ses collègues n’aurait songé à contester le privilège de sa beauté. Oui, c’était bien elle, la reine du bureau.
Il y avait pourtant un vrai chef du service, un petit homme presque chauve qui la désirait tout autant que ses subordonnés. Mais son sens de la hiérarchie était tel qu’il ne s’était jamais permis (contrairement à d’autres ici) de lui adresser le moindre compliment sur son physique ou ses toilettes. Elle ne s’en étonnait pas mais lui affichait simplement un masque tout professionnel, sans le moindre sourire, miroir à sa propre timidité réactive.
La glace se rompit entre eux à l’occasion d’une faveur qu’elle lui demanda et qu’il n’osa pas lui refuser. Elle devait, ce jour-là, se rendre à un enterrement ; c’est du moins ce qu’elle disait pour justifier son après-midi chômé. Il ne l’avait pas questionné sur ce parent décédé, subodorant qu’elle comptait honorer un rendez-vous plus joyeux. Après tout, son absence ne pouvait qu’avoir une incidence positive sur le travail des employés placés sous sa responsabilité. Pour le remercier, le lendemain matin à l’heure de la pause, elle crût bon lui donner son numéro de téléphone personnel. Il aurait dû refuser cette invitation tacite mais, par faiblesse, il accepta une fois de plus, trop heureux au fond de lui de cette aubaine. Pourquoi voulût-il en retour lui communiquer le sien propre, se doutant bien qu’elle n’irait pas jusqu’à l’appeler ? Quoiqu’il en soit, il ne pût jamais écrire face à elle les dix petits chiffres porteurs d’espoir, mécontent de sa graphie, raturant puis déchirant, à chaque tentative, le bout de papier qu’il lui destinait. A tel point qu’elle finit par se lasser de sa gaucherie répétée et le planta pour retourner à son dossier du moment.

Jacques Lucchesi
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Horizontal

Sebastien Ayreault

Il pensait, c’t’andouille, que le sexe des filles était à l’horizontal, et que nos couilles,
Tombaient là-dessus comme un couché de soleil.
Je lui ai dit suis-moi.
La petite Nat’... [+]

Très très courts

Dans de beaux draps

Danydark

Et un jour qu’elles désiraient s’enlacer dans ses bras,
Qu’elles pensaient ne jamais se lasser dans ses draps,
Alors que les corps caressaient du bout des doigts,
Que les peaux et les... [+]