2
min

le brumisateur

Image de Praz

Praz

94 lectures

65

Pierre s’était réfugié dans le grenier de ses beaux-parents. La dispute avec sa femme Marion commençait à mal tourner, et il avait voulu y mettre le holà. S’écharper sur le choix d’un lieu de vacances était vraiment lamentable ! Ces accrochages pour des babioles étaient de plus en plus fréquents, et Pierre se posait des questions sur son couple.
Loin des trilles suraigües de sa femme, il prit le temps de détailler la pièce où il se trouvait : un vrai capharnaüm, de petits meubles oubliés, des tas de livres et de revues de périodiques disparus, des rouleaux de vieilles tapisseries, et un grand coffre de jouets désormais inutiles, sans doute ceux de Marion ou de son frère. Mû par la curiosité, il se mit à fouiller dans le coffre, dérangeant des petites voitures à moitié rouillées, des peluches râpées et démantibulées, des poupées aux regards morts, des jeux de construction en bois sûrement incomplets, le tout grisé par une fine couche de poussière. Dans ce fatras, un objet attira son attention : un tube doré que la poussière semblait avoir épargné. Il le tira hors du coffre. Un brumisateur ! Ce n’était pourtant pas un jouet ! Pierre le soupesa et le secoua. Aucun doute, il était plein. Des roses blanches étant dessinées sur ce curieux vaporisateur, il ne put s’empêcher d’appuyer sur la valve, pour découvrir le parfum enfermé.
A sa grande surprise, il n’y en eut aucun. Mais dans le nuage de brume projeté, il vit avec stupeur une image se former. Pas de doute, c’était lui, assis sur un vieux tricycle bleu, et qui le fixait en souriant. Lui à trois ans, avec ces affreuses oreilles décollées. IL eut à peine le temps de réaliser que l’image s’effilocha, puis disparut. Alors il pressa à nouveau sur la valve, précipitant un nouveau nuage de brume. Une nouvelle image se forma, mais bien différente. Encore lui, mais âgé d’au moins vingt ans, et collé à une donzelle seulement vêtue d’un loup noir au liseré doré. Fasciné, il se souvint : une soirée bal masqué, son anniversaire, elle avait été son cadeau, il n’avait jamais rien su sur elle. De nouveau, la brume se fissura. Pierre tendit le bras pour la retenir, mais il ne parvint qu’à saisir fugitivement le sourire de la belle inconnue. Et tout s’évanouit à nouveau. Nerveusement, il libéra de nouveau la valve. Dans la nouvelle brume, Marion apparut en robe de mariée. Oui, c’était il y avait cinq ans, une journée magnifique, le soleil dans le ciel tout bleu, et son soleil à lui accrochée à son bras. Des larmes vinrent à ses yeux, qu’il dut fermer un bref instant. Lorsqu’il les rouvrit, Marion la mariée avait disparue. Se maudissant lui-même, il écrasa longuement la valve. Dans la nouvelle brume, son visage apparut, son visage d’aujourd’hui, dans ce sombre grenier. Il se vit porter la main à sa poitrine, la bouche tordue par une douleur intense. Puis un voile noir obstrua la scène, la brume se décomposa et disparut, comme aimantée par le tapis de poussière du parquet.
A ce moment, une douleur intense enserra la poitrine de Pierre comme dans un étau, et lentement, sans pouvoir proférer un son, il s’affaissa et tomba couché sur le sol, sans un bruit. Sous le grenier, il n’entendit pas Marion le chercher, l’appeler, disant que sa colère s’en était allée, qu’elle regrettait, qu’ils iraient en vacances là où il voulait, qu’elle ne recommencerait plus, qu’elle l’aimait.
Là-haut, dans le silence du grenier, la main de Pierre s’ouvrit, lâchant le brumisateur qui roula sous un petit meuble en attendant sa prochaine victime.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
65

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Les choses de la vie...Quand tout s'arrête!
·
Image de Praz
Praz · il y a
Merci beaucoup, mais heureusement ce n’ est qu’ une fiction
·
Image de Praz
Praz · il y a
Je suis d'accord que le système de votes fait vivre le site et encourage les échanges. Cependant, dans un concours, on ne vote pas pour ses concurrents, ce n'est absolument pas logique. Finalement, après plusieurs mois de fréquentation sur le site, ce que j'y trouve d'excellent et de stimulant est un ensemble de contraintes: de taille du texte, de temps, de thèmes à traiter. Une grande joie aussi pour avoir fait plaisir à des lecteurs ou lectrices; Cela me motive pour les histoires beaucoup plus longues que j'écris par ailleurs, et que je publie sur Amazon (Laisse-moi entrer; l'ami alsacien)
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime Sfumato. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Hirondelle Fine
Hirondelle Fine · il y a
un retour sur son passé trop furtif pour y échapper ! D'où la mort... Bonne année Praz et au plaisir de lire encore bien d'autres histoires fantastiques !
·
Image de Praz
Praz · il y a
Merci beaucoup et bonne année également. Si vous voulez d’aurées histoires fantastiques, il y a mon livre « laisse moi entrer «  sur Amazon avec mon vrai nom : Pierre Zanetti
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Praz
Praz · il y a
Merci beaucoup je suis partant pour un commentaire argumenté
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Vous êtes le seul, à ma connaissance, à avoir réussi cet exploit de mettre la brume en bouteille... Bravo pour cette idée très originale. Le seul problème, à mon avis, vient de ce que le postulat est peu vraisemblable : quel était le pourcentage de chance pour que cet objet maléfique se retrouve dans ce grenier sans qu'aucun des autres membres de la famille ne succombe à ses sortilèges ? Ou pour le dire autrement : j'ai beau tourner le problème dans tous les sens, je n'arrive pas à comprendre comment le brumisateur a pu atterrir là, au milieu des jouets des enfants... Il n'en reste pas moins que l'histoire est bien contée : votre récit est efficace et va droit au but. On passe un bon moment !
·
Image de Praz
Praz · il y a
Peut-être quelqu’ un De malintentionné l’y avait mis ? En tout cas merci pour votre commentaire détaillé
·
Image de Nadinka
Nadinka · il y a
Vouloir revisiter son passé est bien risqué... Texte très bien construit.
·
Image de Praz
Praz · il y a
Merci beaucoup
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Triste fin mais texte charmant et original, ça s'équilibre, vous avez mes voix !
Si vous voulez connaître mes déesses des eaux, vous pouvez embraquer sur la barque solaire du dieu Rê et rejoindre mon royaume embrumé...
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Et bien entendu, impossible d'appuyer à nouveau sur le brumisateur pour savoir, ENFIN, ce qu'il y a après ......la mort...
·
Image de Praz
Praz · il y a
On peut toujours imaginer quelque chose et puis faire comme ci c’ Vrai
·
Image de Carole Nimbus
Carole Nimbus · il y a
C'est une bonne idée le brumisateur comme support de visions...Ca va pfit pfiter je sens !
·
Image de Praz
Praz · il y a
Merci beaucoup. Si vous voulez d’atires nouvelles fantastiques plus longues, voyez mon livre sur Amazon « laisse moi entrer «  sous mon vrai nom Pierre Zanetti
·