3
min

Le boucher de ces Dames (2)

Image de Alain Lonzela

Alain Lonzela

58 lectures

15

Le commissaire a tenu parole. Au procès, on a dit que j’étais irresponsable. Quelle blague !
Quoi qu’il en soit, je suis en hôpital psychiatrique et comme il me l’a promis, les gens d’ici me bourrent de cachetons.
Ou plutôt tentent de me bourrer de cachetons devrais-je dire. J’arrive à donner le change et à faire croire que je prends mes cachets. Un petit tour de passe-passe que j’ai appris très jeune. Ce n’est pas mon premier passage en psychiatrie.

J’ai aussi appris à contrefaire le mec shooté et je ne me débrouille pas si mal.
De mes différents séjours, j’ai appris un truc : au début, les doses sont massives, mais après les toubibs diminuent la charge. Principalement pour des raisons pratiques, car un malade qui se déplace seul est plus facile à gérer, mais aussi, paraît-il pour des raisons « humaines ». Ça, c’est un truc que je n’ai jamais réussi à piger.

Quoi qu’il en soit, dès que je suis à l’abri des regards, je fais mes exercices. Je dois maintenir mon niveau physique sans me laisser aller. D’autant que la nourriture est chargée en hydrates de carbones et en sucres. Le sucre, c’est pour la sensation de bien être. Quelle blague.

Tous les jours, je passe des entretiens d’évaluation pour évaluer ma « dangerosité ». Je ne présente aucun danger : j’agis uniquement sur commande. Ils ont du mal à comprendre que c’est un travail ou plutôt un art. Et soit dit en passant, pendant que je suis coincé là, les commandes doivent s’accumuler.

Leur système de contrôle d’accès est basé sur des empreintes. Il y a des lecteurs à chaque intersection, chaque couloir. Ils pensent que c’est le nec plus ultra de la technique, qui offre la sécurité la plus élevée. Les crétins. Comment peut-on utiliser des systèmes aussi peu fiables...

On m’a autorisé l’hygiène corporelle. Je peux donc, chaque jour me laver, me brosser les dents et me raser avec un rasoir électrique « blindé » pour éviter toute idée négative ou dangereuse pour moi ou plus vraisemblablement pour les autres. J’avoue que c’est ce qui me manquait le plus.
Chez moi, la douche est rituelle et dure facilement une heure. Je commence toujours par les cheveux pour finir par les pieds, toujours dans le même ordre, les mêmes gestes. D’après eux, c’est un rite de « purification ». Je ne vois pas en quoi l’envie d’être propre et de rationaliser ses efforts serait hors normes et auraient une signification particulière.

J’ai repéré un gardien. Sans doute homo refoulé. Il regarde mon corps, en douce, chaque fois qu’il peut. Très bien. Je sais ce qu’il me reste à faire. Chaque fois que c’est lui qui fait la ronde, je fais ostensiblement des tractions... mais des tractions peu banales. Je les fais dans l’encadrement d’une porte (jusque là c’est classique), celle qui sépare les « commodités » de la chambre, mais je n’utilise pas le haut du battant : j’agrippe le haut de l’encadrement du dormant. Cela impose une puissance incroyable dans les mains pour suspendre son corps ainsi.
Et je fais, chaque jour, cinq tractions, et en pronation, pas en supination, s’il vous plaît.
Maintenant il me regarde faire. Je le défie du regard et il tombe dans le piège. Il a une matraque électrique, et me fait reculer au fond de la pièce. Il pince le haut de la porte dans ses mains et fait comme moi. Il veut me prouver qu’il est aussi balèze que moi. Le pauvre fou ! Il ne se méfie même pas, alors même que je suis sensé être un zombie.

Il fait péniblement sa cinquième traction. Il est en nage. Je peux en faire dix sans problème, sans même être essoufflé, mais mon piège est en place.
Il est tombé dedans tête première, et il est tout content, l’ahuri. Presque fier de m’avoir montré de quoi il était capable.
Le « truc », c’est qu’il n’a pas senti la pâte dentifrice que j’ai fait courir, la veille au soir, tout le long du tasseau de bois, là où il a planté ses pouces. Je le regarde d’un air neutre, l’œil atone. Il a récupéré, me jette un regard mauvais et sort.

Je n’ai que quelques secondes pour agir. Pas de droit à l’erreur. Je respire un grand coup, je récupère ma pâte dentifrice qui a séché, avec maintenant... la trace de ses pouces imprimée en relief. Je repère l’empreinte la plus nette... et je me jette contre la porte vitrée de ma cellule. Il est stupéfait.
Il ne s’attendait sûrement pas à ça. S’il savait que je fais semblant de taper avec ma tête, alors que c’est l’épaule qui encaisse le choc, c’est lui qui l’aurait, le choc.
Il n’a pas le temps de réfléchir. Il est responsable de moi : horrifié de me voir « cogner ma tête contre les murs » et revient pour tenter de m’empêcher de me blesser. Il est encore plus horrifié de ce qui l’attend à lui, de la part de la Justice si je me fais le moindre bobo. Il ouvre la porte...
La seconde d’après, il est mort. Nuque brisée. Pour une fois, j’ai fait rapide et sans douleur.

Aucune alerte à craindre. Je récupère ses fringues. Je suis un peu au large, et je suis un peu plus grand, mais je vais pas faire un défilé de mode.
Grâce à l’empreinte sur la pâte, je franchis les grilles les unes après les autres. En moins de cinq minutes, je suis dehors, sans la moindre encombre. Personne ne fait attention à moi.

Encore deux minutes, et je tourne au coin de la rue. Je suis sauvé. Je me noie dans la foule. Derrière, l’alarme a dû être donnée. Être furtif est une seconde nature. Je n’ai plus qu’à me rendre à ma planque de secours, toute équipée comme la première.
Bon... les affaires reprennent... Comment il s’appelait, déjà, ce commissaire ?
15

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Oups… Le tueur va pouvoir reprendre ses activités à commencer par l'éradication de ceux qui l'ont flanqué à l'asile… As-tu prévu la suite ? Je découvre seulement aujourd'hui ce 2ème volet de ton Boucher… J'essaierai (!) d'être plus attentive mais je ne peux matériellement pas vérifier si "mes" auteurs ont posté des textes libres…
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Oui, j'ai trouvé que cela finissait bien le cycle... ;-)
Une suite ? j'avais envisagé la chose, mais j'ai peur de me répéter ou de me retrouver coincé dans la répétitivité...
Ce qui rend le texte intéressant, c'est son rythme rapide imposé par le court. Et cela pose le pb de tenir sur un tempo qui peut lasser le lecteur. Sa rédemption, je n'y crois pas ;-)
Aucun souci... ce n'est pas grave. Moi aussi, j'essaie de bien suivre mes auteurs favoris... No problemo.
Alors, de temps en temps, je fais des sessions de rattrapage ;-)
L'important c'est de lire, et de profiter de la chance d'avoir une telle diversité d'auteurs, de styles, d'univers et d'histoires... on en trouve pour tous les goûts ;-)
Et puis, à moi de faire des efforts pour être en lice pour les "grands prix" ;-)
En tous cas, merci énormément pour ton soutien et tes commentaires.
A bientôt

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Il est vrai qu'il s'agit ainsi d'une fin "ouverte" que je serais mal venue de te reprocher car j'aime bien en faire usage, moi aussi ;) ;) ;)
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Merci beaucoup pour ton soutien et cette intéressante discussion
A bientôt

·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
Bon. Je te rassure cause j'ai voté pour ton texte atroce ... et qui promet bien d'horribles rebondissements ... En fait, depuis toute petite la FOLIE m'a hantée... comme dès avant 6 ans je lisais, et qu'en plus, on avait un oncle italien qui achetait "La Domenica del Corriere", j'avais été attirée par l'illustration prodigieuse de ce journal du dimanche italien et donc je lisais aussi l'Italien et l'Espagnol car mes parents étaient des réfugiés de l'époque ... Donc, on me jugeait un peu zarb d'où un peu folle ... même adulte quand mes mômes étaient hyper sots (parce qu'ils étaient si hyper bien portants, en bonne santé, intelligents, vifs, plein d'idées pour nous faire exploser de rage : lol !) j'avais peur de péter les plombs et leur faire du mal, même mon chat, idole de toute la famille, parfois qd pour jouer il m'attaquait à un angle du couloir : sale adorable bête !!! j'avais peur de ne pas céder et de vouloir me venger ... jusqu'à présent (???) j'ai résisté mais va savoir, un jour peut-être ??? NON !!! J'ai vraiment apprécié ton oeuvre, ton texte : bravo. Le pire c'est que pour ce psychopathe ... tout semble si normal et évident et qu'on a tendance à le suivre dans sa pensée : ouillouyouille !
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Bonjour Cruzamor, c'est très gentil de ta part.
Oui, on ne nait pas monstre, on le devient.... et ce pauvre garçon a dû subir pas mal de traumatismes pour en arriver là.
J'aime bien l'idée de considérer l'anormalité comme normale, car, après tout, la norme, c'est ce qui convient au plus grand nombre ;-)

Le génie aussi est une anormalité. En fait, les gens ont peur de ce qui est différent.
Mon fils, en classe de 6eme avait répondu à sa prof de français comme choix de carrière "Cow-Boy" ou "Chevalier", toute la classe s'était moquée de lui... et cela l'avait affecté. Je lui ai expliqué que c'était lui qui avait la bonne réponse, car les autres n'avaient aucune imagination ;-))). On veut être médecin, architecte, etc... mais personne ne veut faire le bonheur des gens ou vivre un rêve....
Et c'est aussi une chance pour tes enfants ;-). Ils sont vivants, créatifs, même si pour nous c'est fatiguant ;-)
C'est vrai que c'est une bonne idée de scénario, ce moment ou tout bascule, tu devrais le développer ;-)

Oui, pour ce psychopathe, tout semble évident, et son point de vue se défend ;-). Mais par exemple, son lavage est plus obsessionnel qu'efficace puisqu'il répète inlassablement les mêmes gestes... ;-)

En tout cas, merci beaucoup de me suivre et de me soutenir.
J'espère te lire bientôt
Merci beaucoup

·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
mon fils voulait faire en 6ème, texto : "GIGN !" étant donné que nous vivions en cité-banlieue, ça m'a qd même un peu surpris ... je croyais qu'il aurait dit : "cambrioleur ou autres dans l'genre !!! lol !". Ma fille elle voulait faire du "Cirque" ou alors "résoudre des énigmes, des enquêtes, etc" !!! J'aime ce que tu fais et donc c'est avec plaisir que je te suis !!!
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
LOL... Ils sont toujours surprenants ;-) Mais je trouve que ce sont de très bonnes réponses.
Merci, c'est vraiment très gentil.
J'espère que toi aussi tu vas te remettre à écrire ....
Merci encore

·
Image de JRS
JRS · il y a
Brrrr! Un psychopathe redoutable erre en ville ...y a pas de justice !
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Disons qu’il exerce la sienne ;-)
Mais il n’agit que pour l’argent, heureusement ;-)
Merci

·
Image de Saint Eusèbes Poulpix
Saint Eusèbes Poulpix · il y a
Vi, vi, vi, tu me connais Alain, je suis un casse bonbons... juste un truc qui me perturbe pourquoi autant de ruses de sioux pour avoir les empreintes d'un garde que je vais tuer? Moi, je le négocie d'abord, puis je prend ses empreintes tranquille, voire, si le garde a un couteau sur lui, je me prends pas la tête, je récupère direct la pulpe du pouce... Bon, j'ai voté! ;)
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Parce que c’est plus facile de prendre ses empreintes que de couper la main, surtout sans couteau et avec les dents, c’est pas hygiénique ;-). De plus, le dentifrice doit être pâteux, donc sorti du tube et un peu sec.
Ensuite pour diminuer sa vigilance et le placer en situation de stress ;-)
Quand il intervient il ne pense pas être attaqué, ce qui le rend plus vulnérable ;-)
Merci pour ces remarques très pertinentes ;-)

·
Image de Saint Eusèbes Poulpix
Saint Eusèbes Poulpix · il y a
ça va, ça va, boude pas, je l'ame bien ton "Hitman" 2 toi. ;b
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Je boude pas lol
Hit man est un amateur ;-), le c’est du vrai pro de chez pro ;-)
Merci ;-)

·
Image de Francine
Francine · il y a
Vif, rapide, ça fait peur tellement réel ! Est-ce du vécu, dans une autre vie au moins !
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Tout à fait ;-))
Non, en réalité, pas du tout ;-) mais j'ai eu des cours de psycho dans ma jeunesse ;-) et les psychopathes sont un sujet très intéressant sur lequel je me suis documenté à titre personnel ;-)
Merci pour ce compliment

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

8h45J’arrive à mon guichet. Je prépare mon petit coin de paradis pour travailler efficacement. Les tampons à portée de ma main droite, les différents formulaires sont rangées dans des ...