1
min
Image de Andrew Clarkev

Andrew Clarkev

4 lectures

0

- Allez voir là-bas si j’y suis !

- Je veux bien mais dans quel référentiel dois-je me placer pour comprendre un là-bas différent d’ici ?

- Vous m’agacez avec vos questions, j’ai du travail alors allez voir là-bas si j’y suis !

- Êtes-vous ubique ?

- Comment ça ? J’élève des vaches monsieur, pas des chèvres ? Je sens la moutarde me monter au nez, je vous ai assez vu, alors allez voir ailleurs si j’y suis !

- Là-bas ou ailleurs, faudrait savoir, je ne peux pas me couper en deux, et si nous commencions pas ici puisque vous y êtes.

- La barbe, je vous ai assez vu, je n’ai rien à répondre à vos questions, j’ai du travail qui m’attend je n’ai pas une seconde à moi, tout mon temps appartient à mes bêtes, du balai je vous dis, je vous ai assez vu !

- Mais j’en reviens et vous n’y êtes pas. Je suis là et vous aussi.

- Excusez-moi, mais maintenant j’ai une vache qui va mettre bas par là-bas d’une minute à l’autre, je n’ai rien à vous dire, vos questions ne m’intéressent pas, il n’y a que la santé de mes bêtes qui me préoccupe.

- Si vous y allez, j’y vais aussi, et dans ce cas nous nous croiserons.

- Hein, qu’est-ce que vous me chantez encore ?

- Vous me demandez expressément d’aller voir là-bas si vous y êtes, or il se trouve que vous y serez puisqu’une de vos vaches va y mettre bas.

- Mais je ne vous ai pas dit là-bas mais par là-bas, ce n’est pas la même chose, allez ouste, du balai, j’ai autre chose à faire que de répondre à vos questions.

- Très bien, je n’insiste pas, je reviendrai demain par ici histoire de voir comment ça va alentour.

- Ce n’est pas la peine de vous donner tout ce mal, à l’entour et même aux alentours, ça sera la même chose qu’aujourd’hui, allez voir là-bas si j’y suis, j’ai pas de temps à perdre à répondre à vos questions, ma priorité c’est la bonne santé de mes bêtes, le reste ne compte point.

- Dans ce cas chère madame je vous dis à ailleurs.

- Ah oui, merci, c’est gentil, je préfère ça à au-revoir, qui voudrait dire que vous seriez de retour ici dès demain, dans le pire des cas. Ailleurs ça me plaît, au-delà d’après eut été encore mieux mais je me contenterais d’un approximatif peu encombrant ailleurs, sur ce j’ai du travail monsieur, mes vaches ont besoin de moi, je ne vous retarde pas plus, mes hommages monsieur.

- très bien, arrivederci madame, et bonne continuation !
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Alex déboula dans le cabinet du médecin au pas de charge, adoptant un ton accusateur :— Vous m’aviez assuré que je pourrais accomplir ces dix mille pas par jour très facilement … ...