Le Bien des Hommes

il y a
1 min
5
lectures
0
Métro Montparnasse. Sur une pancarte en carton pliée à deux endroits, cette phrase : « J’ai faim ». Il était ramassé sur lui-même en enfant qui veut que cesse la dispute. Son teint était mat, où deux yeux se forçaient à ne fixer que le vague. La main droite maintenait, proche du visage, la pancarte en carton, quand l’autre épousait la forme d’un gobelet KFC. Une barbe quadragénaire lui coulait au bord des joues, la bouche cousue de n’avoir plus rien à dire, le front labouré par le souci, les tempes blanches de cette neige que le temps seul imprime aux cheveux. La silhouette ronde occupait, tout contre le mur, la dernière marche de l’escalier ; colis ainsi rangé pour ménager le plus d’espace possible. Le monsieur muet avait faim, la pancarte le disait, lui ne disait rien. La pancarte disait qu’il était de ceux qui toujours auront faim, lui ne disait rien. Toute sa voix était dans sa pancarte, silencieuse dans sa colère. Les saisons et les hommes le frôleront dans leur infinie charité. Un reste de dépense échappera à une belle âme et le cliquetis des pièces fera sa joie. Un sourire aura raison de son malheur. Une parole d’encouragement ruinera en lui toute inclination à broyer du noir. Certains, les plus solidaires de tous, l’honoreront de leurs regards ; il en sera touché, et en aimera davantage le genre humain. Et quelques rares, saints entre les saints, auront pour lui une présence, comme on a pour son chien une pensée, en montant les marches. Le monsieur à la pancarte alors sera au comble du bonheur, enveloppé par tous dans un amour si pur qu’il ne condescend à aucune preuve.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Plan B

Nicolas Juliam

Je me revois entrer dans la douche, tranquillement, en sifflotant. Je me souviens aussi de cette irrésistible envie de fumer. Celle qui vous tombe dessus n'importe où, n'importe quand. Et faut... [+]