1
min

Le bas de l’affiche, ça m’irait.

Image de Naliyan

Naliyan

175 lectures

20

FINALISTE
Sélection Jury

Jamais, je ne supporterai de voir mon nom s’afficher en gros alphabet dans les magazines et les journaux télévisés. Ce n’est pas possible de vivre avec la notoriété. C’est prouvé. Par des études spécialisées et la télé-réalité. Je préfère me suicider à la tisane de camomille mentholée plutôt que d’imaginer la mère Renée promener ses doigts arthrités sur ma peau de bébé, même si ce n’est que dans son fantasme de femme esseulée. Si cela m’arrivait, qu’est-ce que les gens pourraient bien penser ? Beaucoup vont se moquer, d’autres vont m’aduler, me suivre et me photographier du mauvais côté, m’écrire des lettres d’amour à me faire rougir et bander. Quant à la jolie caissière de l’hypermarché, elle va tweeter que j’achète, chaque semaine, trois boîtes de thon mariné. Moi, qui prends la marque Petit Navire dans l’idée qu’elle me parle de ses T-shirts imprimés Petit Bateau, très moulants sous sa blouse orangée... C’est raté ! Jamais, je ne trouverai une femme qui m’aime pour moi-même et pas pour ma renommée. J’aurai de l’argent à jeter par-dessus les parapets, je serai la proie des voleurs de billets, des escrocs de haute volée, des avocats et des financiers comme le jeune arriviste de la Banque Hervet qui veut m’ouvrir des livrets alors que je n’ai pas de blé, et me parle comme à un arriéré parce que j’ai arrêté mes études après le lycée. C’est la vérité. Je ne pourrai plus prendre de pain au lait chez la boulangère au coin de la rue Léger, je devrai engloutir des macarons au beurre salé au goûter, afin de faire moins benêt. Mais, moi et la Fashioneté, on est fâché. Pas question de mettre des jeans serrés ou troués, et encore moins des écharpes rayées ou des lunettes à verres fumés violets. Quant à la Nerdité, ce n’est pas non plus ma tasse de thé. Il faudra que je prenne des cours du soir en informatique pour naviguer sur les réseaux sociaux en deux clics. L’abus d’alcool et de drogue va me traumatiser. Moi, qui ne peux pas voir une aiguille sans flageoler, je n’arriverai jamais à me droguer comme les vrais. Je serai pathétique en soirée et en interview vidéo, même préenregistrée. Je serai exclu du cercle fermé des célébrités pour non-excès. C’est assuré. Par prédisposition à la naïveté et à la banalité. À peine arrivé au sommet que je redescendrai, en accéléré, la tête dans le fumier.

Moi, ce que j’aimerais, c’est voir mon nom, sur l’affiche... en dernier.

PRIX

Image de 2015

Thème

Image de En haut de l'affiche
20

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Je viens de faire un petit tour sur votre page (lecture du plus court). Un peu tardé (je n'étais pas "né" à Sh-E lorsqu'il a été publié. Mais voilà, ça m'a arrêté. Avec un petit son rappé allitéré (le rap n'est pas ma tasse de thé ni de maté, mais…) pas désagréable. Merci pour le coup de pouce au noir.
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Merci d'être passé :)
·
Image de Mog
Mog · il y a
Je vote pour une notoriété contrôlée !
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Merci ! À quand le vaccin anti-tête de liste ?
·
Image de Emma A
Emma A · il y a
Je croyais avoir lu tous les textes de ce concours ! Pas celui-là. J'en aime le ton ! J'aime le thon aussi...
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Thon mieux ! Merci d'être passée :)
·
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
On ne rencontre pas beaucoup des comme vous qui se contenteraient de la base de l'affiche... Aller, un p'tit coup de pouce pour accroitre votre renommée, histoire de voir ce que vous allez en faire, hop, je vote !
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Merci bien ! La renommée, j'en ferais en autre TTC ;)
·
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
Ah oui, c'est sans fin... Un filon, en somme !
·
Image de Lionel Auberger
Lionel Auberger · il y a
Très joli, mon vote.
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Merci bien!
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Vive la gloire! vive la notoriété! Mais vive l'humilité aussi! Une bonne thèse bien menée! Bravo, et mon vote n0 12! Mes haïku, FROIDEUR et PREMIERS FROIDS, sont en compétition pour le Grand Prix Haïku Hiver 2016! Je vous invite à venir les lire et les soutenir si le cœur vous en dit. Merci!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/premiers-froids-1
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/froideur

·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Merci! Mes arguments plaisent, on dirait :)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
j'aime bien que vous le fassiez à l'envers ... à l'affiche aujourd'hui votre humilité et votre humanité en typo sobre et en corps 8 ... je vote pour cette bonne idée ...
je suis par ici si ça vous dit
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/rencontre-urbaine
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/carnaval-des-errances-1

une com, une suggestion, un vote, un ce que vous voulez ... jolie journée à vous

·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Merci. Vous avez une plume très poétique.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un aveu de modestie très efficace ☺☺☺ !
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Cajocle a noté: l'ambition des modestes. :)
Merci pour les smileys !

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
La célébrité doit, en effet, être lourde à porter, surtout quand elle vous tombe dessus très tôt ! et il vaut mieux être un citoyen lambda ! Mais tout de même : le bas de l'affiche ne doit pas être confortable et on se fait parfois tout autant remarquer ! ;-( ;-)
+1 et bonne journée !

·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
C'est la subtilité entre se faire remarquer et se faire glorifier.
Merci pour le long commentaire. :)

·
Image de Brigitte Prados
Brigitte Prados · il y a
Prendre le contre pied, bravo ! Fallait y penser... Bien écrit, fluidité, humilité... J'ai bien aimé ! +1
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Contre pied ou pied de nez, c'est vous qui voyez :)
Merci Pradoline.

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Dans un réacteur lointain vivait un petit sesquiterpène. Il devait apporter des électrons libres à son vieux cyclohexane qui habitait dans une sombre saumure de catalyseurs. Avant de partir sa ...