3
min
Image de Chantal Sourire

Chantal Sourire

1059 lectures

944

FINALISTE
Sélection Public

De simple filet, un ru comme on disait au pays, la rumeur avait enflé jusqu’à devenir torrent. On n’aurait pu dénicher plus belle trouvaille que cette comparaison.
On sortait de la grande guerre, celle qui devait être la dernière, et les esprits échauffés rêvaient de progrès et de grandeur. La fée électricité excitait l’imaginaire des savants. Éclairer les esprits autant que les corps des pauvres paysans jamais sortis de leur vallée. Créer du travail pour tous. Faire fi des cultures ancestrales. Mépriser les coutumes. Développer la richesse et sortir le pays des années sombres.
Les vieux qui en avaient entendu d’autres prêtaient une oreille distraite aux ragots de bistro. Ils hochaient la tête en lapant la dernière goutte de piquette, puis ils faisaient glisser la chaise de bois avant de s’en retourner chez eux, dîner du fricot mijoté sur le poêle à bois.
La jeunesse, elle, s’intéressait à la chose. Les moutons, ils en avaient déjà leur content et ils espéraient un monde meilleur, des horaires fixes et le confort moderne. Contribuer à l’électrification de la contrée, un projet enthousiasmant. Ils avaient lu le journal et admiré l’esquisse du futur mastodonte, un monstre de béton souverain aux lignes souples malgré sa corpulence. Et la retenue d’une onde turquoise, l’eau qui offrirait la lumière, on n’arrêtait pas le progrès. Ils voulaient en être, ne pas rater l’occasion de participer au chantier pharaonique qui marquerait l’histoire.
Les femmes ne disaient rien mais n’en pensaient pas moins. On avait bien vécu jusque-là avec les lampes à pétrole. Elles n’imaginaient pas, qui leur progéniture, qui leur compagnon, rescapé de l’horreur des tranchées, s’en aller risquer sa vie encore une fois pour la folie des hommes. Elles avaient déjà donné, sueur, sang et larmes mêlées, l’insoutenable attente et quand on leur avait rendu leur bien, c’était souvent un mutilé, une moitié de fils ou de mari, alors elles ne voulaient pas miser le bout de vie qui leur restait.
Insouciante enfance, les petits construisaient des digues dans les caniveaux pour parodier leurs aînés, deux ou trois cailloux, un morceau de tôle, une branche, et les architectes en herbe devenaient rois du monde.
Le murmure avait filtré entre les blocs de granit, dans le moindre interstice, on susurrait que c’était pour bientôt. Et les travaux avaient commencé. On avait décidé dans les bureaux de la capitale et qu’importaient les atermoiements des petites gens, leur lopin et les deux vaches qui constituaient tout leur cheptel.
Des messieurs bien mis avaient pris les mesures et les gars du pays s’étaient attelés à la tâche, crachant dans leurs mains nues, attaquant la roche de front, en brave soldat. Le vacarme résonnait alentour. Jusqu’aux bêtes qui hurlaient leur frayeur et leur mécontentement de voir s’envoler le calme des prairies. On forait, creusait, drainait, on étayait, et la montagne, dans un cri de parturiente, cuisses ouvertes, donnait naissance à la muraille de béton.
La vallée ne tarderait pas à être inondée, il fallait préparer son paquetage et partir vers l’inconnu, relogé ailleurs, à la ville parfois. Les anciens freinaient des quatre fers à l’idée de quitter la terre qui avait vu naître leurs parents et les parents de leurs parents. On comptait les mois, les jours avant de s’en aller, insolites encoches sur un rondin qui s’évanouirait dans la tourmente. On avait appelé les gendarmes pour aider le dernier récalcitrant à quitter sa masure. Arrivés trop tard, ils avaient trouvé le vieux pendu à la poutre de la grange. Il souriait aux anges, déjà loin du tumulte environnant.
Le barrage avait volé d’autres âmes, des jeunes en pleine santé, victimes du chantier. On taisait le nombre précis de corps sans vie retrouvés au fond d’une brèche ou noyés lors d’essais infructueux de mise en eau. Les accidents étaient légion et certains raconteraient plus tard les momies humaines incrustées dans le ciment pour l’éternité.
La vallée serait inondée et l’exode avait commencé au printemps. Des files de pèlerins, dépouillés de leurs oripeaux, longeaient la route les menant vers le nouveau siècle. Sinistre ruban d’humains hagards en quête de sens. Le dos voûté sous la menace du lendemain, orphelins éperdus, étrangers sur un sol qui ne leur appartenait déjà plus.
Trois villages avaient été sacrifiés. Trois clochers de pierre noire, des maisons de toutes tailles, la richesse ne compte pas dans l’exil, des potagers et des champs, une terre grasse qui savait nourrir les hommes et les bêtes, le café-restaurant où l’on dansait le samedi soir, la mairie qui avait marié ceux d’ici, le pommier du premier baiser, les hangars et les réserves de bois. Tout serait noyé. Rayé de la carte par un torrent arrogant dans l’indifférence de la civilisation. Une multitude de vies piétinées, histoires oubliées, existences méprisées.
On ne parla plus jamais de ces anonymes exsangues et pétris de chagrin, honteux de déserter, ceux-là même qui n’avaient jamais flanché face au devoir.
Plus tard, la longue file tarie et le silence revenu, le site fut fréquenté par les touristes en mal d’air pur. Des véhicules de toutes sortes, venus de partout, vomissant les photographes du dimanche, dames chapeautées et messieurs en habit.
En effet, lorsque le soleil en majesté décide d’une lumière favorable, il arrive qu’on distingue les vestiges des villages-fantômes à travers le miroitement des eaux bleues. Et chacun s’amuse à retrouver les reflets d’une vie passée en écoutant tinter les cloches.

PRIX

Image de Printemps 2019
944

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Thara
Thara · il y a
J'aime vos nouvelles...
+ 5 voix !

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
J'en suis ravie, merci Thara !
·
Image de chrlen8
chrlen8 · il y a
Merci Chantal ! Une nostalgie nous emporte et nous fait côtoyer les vies ballotées des uns et des autres pour le progrès, pour la patrie et pour bien d'autres choses qui au fond nous sont étrangères, voire indifférentes. Très bien écrit. Christine.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un grand merci !
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Mes voix pour cette finale dans quelques heures !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Oui...Quel suspense !
Merci à vous, Dranem !

·
Image de Stéphane Sogsine
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Stéphane !
·
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
Un beau recit. Bonne chance. Mes V
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Tout finit dans l'indifférence.
·
Image de ChristineMourguet
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Sympa, merci, Christine !
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Pour en fréquenter quelques uns vous avez bien saisi les sentiments des évacués de force.
·
Image de Jipaï
Jipaï · il y a
Une fresque qui nous vient de temps anciens et qui me rappelle un film vu dans les années cinquante où jouait Gérard Philippe: "La meilleure part"
J'ai connu ce temps là, sans eau, sans électricité, ça n'empêchait pas de vivre!
Et qui sait si bientôt...

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci pour votre commentaire et l'analyse réaliste que vous faites de mon texte !
·
Image de JACOU !
JACOU ! · il y a
Bonjour, Chantal,
En lisant ta nouvelle, je me souviens d'un village , Les Salles-sur-Verdon, traversé un jour de juillet 1973 en compagnie de mes parents pour rejoindre le camping de Gréoux-les-Bains. Le vieux village me semblait quasi désert – était-ce après la fête qui venait d'avoir lieu pour la dernière fois ? Je me souviens d'une église encore debout, des adultes discutant de la prochaine montée des eaux qui allait engloutir les souvenirs de ses habitants. D'un cimetière à évacuer. Un an plus tard, nous repassions au même endroit. Un lac s'étalait à nos pieds et de village il n'y avait plus.

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Jacou, pour ce témoignage personnel !
·
Image de Alberto Trentinher
Alberto Trentinher · il y a
On a vécu chez nous, pas directement, une tragédie pareille. Récit précis et émouvant, bravo Chantal
·
Image de Daënor Sauvage
Daënor Sauvage · il y a
Bonjour Chantal,
Un texte parfaitement bien rédigé, avec un vocabulaire riche et adapté à l'époque racontée. Très plaisant à lire, les mots coulent de manière aussi fluide que la rivière au centre de l'histoire. J'ai aimé ce texte, sans pour autant m'y attaché ou ressentir de tristesse. Je ne saurais dire s'il manque quelque chose, je pense juste avoir besoin de personnage fort pour être touché sur le vif.
Mes salutations,

·
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
je n'avais pas oublié mais le temps, le temps ... ben me voilà à tant ! bravo, Chantal !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Brocéliande, reprenez votre souffle...
·
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
ouiii ... ça va ! Merci et jolie soirée, Chantal !
·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Bonne chance pour cette finale !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci Françoise !...
·
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Belle plume, Chantal !
Belle finale !*****

·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Chantal je voue renouvelle mon soutien sans hésiter
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Bonne finale !!!!
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Bonne finale Chantal !
·
Image de Chateaubriante
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Très beau. Je renouvelle mes votes en finale.
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Bonne chance
·
Image de Stéphan Mary
Stéphan Mary · il y a
Un beau texte, une Ecriture impeccable. Je n'ai pas décroché ! Mes voix avec plaisir
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
un texte passionnant comme toujours Chantal, qui elle ne semble pas sous l'eau
toutes mes étoiles

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un grand merci, Marie !
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Je renouvelle mes voix pour ce texte dont j'ai beaucoup apprécié l'intensité dramatique, et comme toujours l'écriture impéccable.👍
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un bon texte qui rappelle que ce que nous avons sous les yeux a coûté du temps et des vies. Dans le cas du barrage, le passé dort sous quelques mètres d'eau et ne demande qu'à refaire surface. Bonne chance !
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Je vous soutiens et vous souhaite bonne chance Chantal 🌹
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un grand merci, Artvic !
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Je renouvelle mon soutien
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Mes trois voix et merci à vous.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Lov !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ben de rien ; donner c'est simple et efficace.
·
Image de Robert Grinadeck
Robert Grinadeck · il y a
Je confirme.
·
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
C'est un texte touchant qui nous plonge dans les travers de la modernité. Bravo à vous ! mon soutien, mes voix...
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Elle le sait, je suis fan.
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Je revote pr vs Chantal avec plaisir
·
Image de Chantal Sourire
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Une très belle écriture pour évoquer d'une manière poignante les victimes anonymes de la marche irrésistible du "progrès". Bravo et bonne finale !
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Beau texte, simplement tragique.
·
Image de Fanny Epie
Fanny Epie · il y a
Magnifique plume, vous avez l'art de raconter une histoire en peu de mots, jusqu'aux instants de vie de ce village arrachés par le progrès.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Fanny !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Mes voix bonne chance !
·
Image de Rostaim Yavari
Rostaim Yavari · il y a
Votre texte m'a rappelé le lac de Monteynard auprès duquel j'ai grandi. Un beau texte sur un sujet qui sort de l'ordinaire. Mes votes pour vous faire gagner une place.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Impossible de ne pas être touchée par votre texte, Chantal. J'ai pensé au petit village de Tignes, noyé sous le barrage, dont j'imagine le clocher chaque fois que je vais là-bas. Celui-là et tant d'autres... Toutes mes voix et bravo de renouveler la magie à chaque fois, dans des registres toujours différents, mais avec toujours la même maîtrise. +5 et bonne finale !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un grand merci, Emsie !
·
Image de Bruno Adjignon
Bruno Adjignon · il y a
Si joliment écrit ! Un vrai style. Chapeau bas pour votre maîtrise.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Bruno !
·
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
C'est superbe, bravo :) !
·
Image de Mama Durodie de Charrin
Mama Durodie de Charrin · il y a
Très beau et si triste à la fois cette violence du changement au mépris de certains hommes. Votre plume est forte et prenante ! Toute mon admiration Chantal ! :)
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Mama !
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Bonne finale, Chantal !
·
Image de Flore
Flore · il y a
Bonne finale pour ce doublet, bravo.
·
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Bonne finale. Ou plutôt, bonnes finales, devrais-je dire :-)
·
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Bonne finale, Chantal !
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Mon Re-soutien , Chantal !
·
Image de Lucile Sempere
Lucile Sempere · il y a
Bravo pour la finale, mes 3 voix pour vous
·
Image de Lucile Sempere
Lucile Sempere · il y a
C’est mon maximum pour l’instant :-)
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Lucile !
·
Image de Pherton Casimir
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Déjà voté !
·
Image de THIERRY VION
THIERRY VION · il y a
de nouveau tout mon soutient pour ce beau texte.
·
Image de Marie Deville
Marie Deville · il y a
Joli texte
·
Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
a nouveau toutes mes voix, pour ce très beau texte à l'émotion intacte
·
Image de Judith Fairfax
Judith Fairfax · il y a
Tres beau texte Chantal! Le sujet me tient a coeur car je l'avais traite ( sous un tout autre angle) dans ma nouvelle A Rebours. LA beaute et l'horreur des mondes engloutis.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une oeuvre sensible .
Je vous souhaite une bonne finale .

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Mes cinq voix renouvelées pour votre beau texte, Chantal !
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
J'y reviens... bonne chance Chantal !
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
Bonne chance votée
·
Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Belle place en finale, Chantal. Mes voix et bonne chance pour la suite.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Un récit quasi-documentaire et qui respire l'authenticité sans sacrifier l'émotion. Bonne finale !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Bravo et bonne chance.
·
Image de MCV
MCV · il y a
Les voit-on encore, ces toits noyés sous les lacs de barrage?
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Si on ne les voit pas, on les imagine...Merci MCV !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes voix pour cette Finale éclatante !
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Mes voix pour ce village englouti.
·
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Deux œuvres en finale, bravo!
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci Jo, pour votre vote élogieux !
·
Image de Fabrice Bessard Duparc
Fabrice Bessard Duparc · il y a
bonne chance à vous !
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
c'est sous l'eau mais c'est beau
·
Image de Marie
Marie · il y a
Mon soutien renouvelé
·
Image de Claire Arnaud
Claire Arnaud · il y a
Bravo et je croise les doigts pour la victoire méritée.. bises
·
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Bonne chance.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, cher Jarrié !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Bonne chance, Chantal ! Bises...
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci Joelle, bise aussi !
·
Image de Rolando
Rolando · il y a
Beau et grand texte... j'ai pensé en le lisant à la catastrophe du barrage de Fréjus...
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
De retour pour la mise en eau ☺☺☺ !
·
Image de Chantal Sourire
Image de pattes de cigogne
pattes de cigogne · il y a
Félicitations pour la sélection Chantal !
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Tout progrès technique a ses revers. Merci de nous le rappeler avec cette évocation d'une autre époque très documentée et sublimement écrite. Mes 5 points.
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Un texte empreint d'une grande poésie et d'une belle nostalgie. Mes 5 voix pour vous Chantal.
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Mon soutien avec plaisir, Chantal.
+5*****
Julien.

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes voix pour ce texte écrit avec beaucoup de passion, et très poignant !
·
Image de Emcée
Emcée · il y a
j'y retrouve les évocations de ma grand mère me parlant des villages engloutis dans le lac du Chambon; très beau votre texte, belle évocation du sacrifice qui ne quitte pas la société, même lorsqu"elle dit évoluer. Bravo
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Emcée, pour ce témoignage personnel !
·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Sacré style que le votre ! Ce texte est beau et fort bien raconté, avec un thème fort. Bravo Chantal
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Eliza !
·
Image de Martin Payette
Martin Payette · il y a
Mes voix, très forte évocation.
·
Image de Charieau
Charieau · il y a
Je pense à Tignes, mais aussi à tous ceux qui ont connu c funeste sort. Merci pour eux. Toutes mes voix;
·
Image de John-Henry
John-Henry · il y a
Texte émouvant qui récolte mes voix ))
·
Image de Matthieu Varaut
Matthieu Varaut · il y a
Un style très juste que j apprécie beaucoup, et un thème poignant et toujours d actualité, merci !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci à vous, Matthieu !
·
Image de Eowyn
Eowyn · il y a
Beau récit poignant.
·
Image de Fabienne Liarsou
Fabienne Liarsou · il y a
Merci pour eux !
·
Image de Renise Charles
Renise Charles · il y a
Belle évocation de ces vies bouleversées par l'horreur de la guerre ou le progrès et sa marche inéluctable. Une écriture subtile que j'aime vraiment. Bravo !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci beaucoup, Renise !
·
Image de Gabriel Epixem
Gabriel Epixem · il y a
Très bien écrit. Bravo.
·
Image de Sandra Cantabri
Sandra Cantabri · il y a
C'est émouvant. J'aime beaucoup votre écriture. On est aisément emporté jusqu'au bout ! Je vote ! :)
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Joliment bien dit, mais la fée électricité nous a apporté un certain confort tout de même ! +5
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Oui, tout de même...Merci Jean !
·
Image de Vivipioupiou77
Vivipioupiou77 · il y a
Toutes mes voix pour ce texte magnifique qui rappelle aussi tout ce que l'on perd au nom du progres
·
Image de Robert Grinadeck
Robert Grinadeck · il y a
Quelle belle écriture que la vôtre, vous savez redonner vie au passé avec une force et une délicatesse merveilleuse.
·
Image de Robert Grinadeck
Robert Grinadeck · il y a
... merveilleuses, ce serait mieux !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
La commotion que constitue l'inondation d'une coin de campagne, emportant dans une grande vague tout ce qui fut un village, une terre, des vies, des souvenirs. Et les victimes du chantier, tout cela après les ravages de la grande hydre de 14-18... L'ensemble est évoqué avec sensibilité, sans grandiloquence, dans une langue parfaitement maîtrisée, qui véhicule une émotion vraie. Un très beau texte.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Guy !
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Très beau texte. La comparaison entre les soldats de la grande guerre, qui avaient donné leur vie pour ne pas lâcher un pouce de terrain à l'ennemi, et ces paysans, qui avaient labouré leur terre toute leur vie, obligés de déserter leurs champs, m'a particulièrement plu. Mes voix bien sûr.
·
Image de De margotin
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Bravo Chantal, et bonne chance ! mes voix.
·
Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Très joli texte, belle écriture, mes voix !
·
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
Un très beau texte Chantal! Vous écrivez fort bien.
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
J'adore vraiment ce texte, caracrtéristique de votre très belle plume, que je prends toujours beaucoup de plaisir à lire. Bravo Chantal, et bonne chance !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci Louis !
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
C'est toujours un plaisir de vous lire. Quel beau texte! Vraiment touchant.
·
Image de Chantal Sourire
Image de Loute
Loute · il y a
Une prose à faire frémir le plus endurci des lecteurs. Vous écrivez superbement ! Bravo !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un grand merci, Loute !
·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
C'était l'époque des grands barrages qui ont noyé nombre de villages et de vallées... C'est une bonne chose de rappeler cela à ceux qui ne voient que la surface de l'eau bleue. Les ruines, on les découvre lorsque les barrages sont vidés pour travaux de maintenance : restes de maisons, murets, escaliers, couverts d'un fin limon et qui rappellent que des gens ont vécu là.
·
Image de Mendoza
Mendoza · il y a
Votre texte a une résonance particulière chez moi car j'habite dans une contrée qui a vu surgir de nombreux barrages hydroélectriques. Chez nous par contre, faible densité de population aidant, rares ont été les personnes qui durent être expropriées. Ce sont plutôt de magnifiques et majestueuses rivières, qui seraient appelées des fleuves chez vous, qui furent harnachées et qui virent leur débit réduit à un filet d'eau en aval du barrage. Le progrès a un prix mais je préfère les centrales hydroélectriques aux centrales nucléaires ou aux centrales thermiques. Beau texte... et mes voix.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
C'est où chez vous ? Merci pour votre passage !
·
Image de Mendoza
Mendoza · il y a
Le Québec
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Tant de vies bouleversées au nom du « progrès », et de souvenirs noyés. Beau texte, mes votes et mon soutien.
·
Image de Annick R
Annick R · il y a
Belle écriture !
·
Image de Elisabeth LOUSSAUT
Elisabeth LOUSSAUT · il y a
Un grand bravo pour ce texte
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
C´est toujours un grand plaisir de retrouver votre belle écriture et votre don pour faire revivre les drames du passé. A bientôt.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Tout fait penser au barrage de Serre-Ponçon. Mais il y a eu tellement d'autres tragédies ailleurs.
·
Image de Abdoux
Abdoux · il y a
On n'oublie pas la terre qui vous a vu naître, belle écriture qui rend fidèlement et avec passion l'histoire des gents victimes du développement , mes voix. Merci
·
Image de Michel Lombarteix
Michel Lombarteix · il y a
J'en connais construits en 1949. A côté des déchirements ils ont fait le bonheur de nombreux ouvriers portugais.Ainsi va la vie !A voté
·
Image de Mod
Mod · il y a
Vous racontez d'une belle écriture des drames qu'on a eu bien souvent tenté d'oublier. Merci de rappeler la souffrance de ces migrations forcées, tout près de chez nous.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Un petit monde englouti... combien de fois ! +5 , Chantal
·
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Un témoignage. La technique se nourrit de l'humain.
·
Image de Fred Deuhm
Fred Deuhm · il y a
Très beau texte, un rythme saccadé, presque oppressant, comme ce progrès qui broie et ces eaux qui noient...
·
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
Comme toujours votre prose est sensible et imagée. On dirait un tableau de ce petit coin de montagne
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Belle plume.
J'ai failli oublié de passer
Bravo je soutiens
Samia

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci Samia !
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Mon soutien renouvelé pour ce progrès de la civilisation au détriment de l’être humain.
·
Image de Daniel Glacis
Daniel Glacis · il y a
Toujours ce talent de conteuse qui fait naître l'émotion, la compassion et toutes les sensations... Bravo, Chantal ! Daniel.
·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
Toujours aussi bien écrit, j'ai vu en Espagne, les restes d'un village englouti, c'est très impressionnant de se dire que certains ont vécus à cet endroit !
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Très bien écrit Chantal, mes voix !
·
Image de Flore
Flore · il y a
La construction des barrages a soulevé tant de polémiques...Merci d'être passée me lire.
·
Image de Aurore Boréale
Aurore Boréale · il y a
Une écriture ciselée d’une grande force.
·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
C'est magnifique, et, bien que situé dans un autre temps, très actuel. J'aime toujours autant votre plume, qui sert très bien ce texte.
·
Image de Piver
Piver · il y a
Très beau texte. Merci à vous d'avoir fait le premier pas en allant à la rencontre de mon tanka volcanique. +5
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Magnifique, mes 5 voix sans hésitation.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Tout le monde plie face à la fée électricité. Mais oui, combien de villages piétinés face à la création de barrage et aujourd'hui avec l'évaporation des eaux, il n'est pas rare de voir resurgir parfois la pointe d'un clocher. En tout cas bravo pour votre texte et mes voix.
·
Image de Yvonne Bobonne
Yvonne Bobonne · il y a
Situé en d'autres temps, voilà un texte qui reste bien d'actualité à notre époque.
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Un beau texte!
·
Image de Maryse Destrem
Maryse Destrem · il y a
J'ai beaucoup aimé l'image de la montagne qui donne naissance à la muraille de béton. Félicitations pour tous vos écrits.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci Maryse !
·
Image de Patmarch .
Patmarch . · il y a
Toujours une belle écriture, toujours des thèmes dignes d'intétêt... Chapeau!
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci à vous !
·
Image de Tez
Tez · il y a
Superbe texte !
·
Image de Frédéric Rey
Frédéric Rey · il y a
Quel plaisir de vous lire.
Vos mots nous font ressentir l'impuissance face au rouleau compresseur du progrès qui évacue la douceur de vivre, l'équilibre et la simplicité forcés de s'effacer au plus vite.
Bravo pour ce texte.
Je suis curieux... S'agit-il d'un endroit en particulier ?

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup !
En fait ce n'est pas un endroit particulier,plutôt un mélange de lectures et de visites, des photos aussi.

·
Image de Valentin
Valentin · il y a
Un beau texte, réaliste et bien écrit avec un vocabulaire riche. J'ai voté.
·
Image de Napoléon Turc
Napoléon Turc · il y a
Bonjour, "le pommier du premier baiser" sera toujours en fleurs. Beau moment. je vote.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci Napoléon !
·
Image de Lydwine van Deinse
Lydwine van Deinse · il y a
Le bien commun est il légitime ? Quand on voit les dégâts que provoque le modernisme et le "progrès" c'est à se demander ...
·
Image de Le cacographe
Le cacographe · il y a
Pourtant, que la montagne est belle, comment peut-on s'imaginer etc
·
Image de Michel
Michel · il y a
Beau texte. Comme Dranem le commente, j'ai pensé à Tignes. Pour avoir senti toute la douleur que j'ai ressenti il y a quelques années lors d'une vidange du lac pour l'entretien du barrage. Mais cela vaut pour tous les villages submergés au nom du progrès. Partout on entend tinter les cloches...
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Et je pense à la méconnue chanson d'Henri Salvador "Les Voleurs d'eau"... 5* !
https://www.youtube.com/watch?v=a3T9DOJrzBw

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Je ne connaissais pas, merci pour cette jolie découverte, j'aime son rythme lancinant !
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Oui, moi aussi. D'une manière générale j'aime bien la musique africaine. (Salif Keita, Ismael Lo...)
·
Image de Fabrice Bessard Duparc
Fabrice Bessard Duparc · il y a
On forait, creusait, drainait, on étayait, et la montagne, dans un cri de parturiente, cuisses ouvertes, donnait naissance à la muraille de béton. c'est digne des plus grands conteurs ! magistralement accouchée, cette nouvelle fera grand barrage pour le concours... 5 / 5 bien sûr.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Quel commentaire, je suis touchée, merci Fabrice !
·
Image de Zazinette
Zazinette · il y a
Tellement bien écrit merci
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Un beau style pour raconter ce qui fut vécu comme une tragédie par ces villageois, au nom de "l’intérêt général"
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Je pense au barrage de Tignes dans la vallée de la Tarentaise... certaines nuits on entendait tinter les cloches du village englouti ...
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Il paraît, là et ailleurs...Merci Dranem !
·
Image de Christian PHILIPPS
Christian PHILIPPS · il y a
Une langue superbe pour décrire un monde simple et le faire resurgir du fond des eaux... Magnifique.
·
Image de PierreYves
PierreYves · il y a
Jolie nostalgie, et si bien exprimée, une fois encore !
·
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
Et comme le dit Chedid dans sa chanson:
Coule l'eau, coule l'eau,
Trois p'tits tours et s'en vont.
Des images, des sons,
Des visages, des noms,
Orages et passions.
Coule l'eau,
Coule l'eau sous les ponts.

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci de me faire connaître ce texte, Françoise !
·
Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
magnifiquement écrit. Les ravages du progrès, la terre qui souffre. même combat.
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
texte merveilleusement rédigé et écrit avec un rythme qui fait que l'on ne s'ennuie pas une seconde
·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
J'ai connu, j'ai vécu ... et ce récit me condamne car au fond, même jeune, même gamine : j'ai bien du accepter sans savoir que je le faisais . Très bcp plus tard en Chine, pour le fameux BARRAGE DES 3 GORGES ... j'ai su pour ce Barrage des 3 gorges, toutes ces régions inondées ces lieux confisquées,, ces vies saccagées .. mais : chut ! on n'a pas le droit d'en parler ... même ici chez moi pour le passage de l'autoroute un hyper con, un pov'type a refusé de céder tout de suite ... 40 ans que lui et les siens mitonnaient leur bien, leur propriété (oui je sais ça fait hyper capitaliste ! lol !) il y avait les arbres, et puis : tout le reste. OK ça a mis longtemps mais on a finit par les contraindre à abandonner le combat, l'un des 2 est DCD..... et puis c'était si ...PUERIL ... de vouloir garder ce qu'on a construit avec les siens pendant 40 ans ... tous ces détails innommables ... ces ptit' trucs persos qu'on n'oz raconter et qui nous font NOUS ... qui n'avons ... RIEN d'autre ... bref, l'autoroute a enfin pu passer et ces autres d'un autre temps et d'une ... AUTRE ... sensibilité ont ENFIN ... été éliminés. OK ?. bon.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
On ne peut s'empêcher de penser à la catastrophe de Malpasset Le modernisme a ses victimes. Très beau texte.
·
Image de Florence
Florence · il y a
très beau texte. Combien d'histoires noyées. je vote
·
Image de Nectoux Marc
Nectoux Marc · il y a
Des mots justes pour décrire la disparition de ces petits villages engloutis par les eaux. C'est très bien Chantal. Mes 5 voix.
·
Image de Mamiechat
Mamiechat · il y a
Très beau récit, bien écrit et bien décrit. La modernité est parfois criminelle souvenons-nous du barrage de Malpasset, entre-autres...
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
En effet, Mamiechat, merci !
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Bien! Celà me rappelle le film "L'eau vive" qui traitait de la même chose, avec la soeur d'Hugues Auffray comme vedette et une musique de Guy Béard. Que de souvenir! G.A.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Je ne connais pas le film mais la chanson, oui. Merci, Gérard !
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Comme une Atlantide à la mémoire des villages engloutis pour qq mégawatts
·
Image de Laura
Laura · il y a
Très beau récit, mes voix!
·
Image de Aristide
Aristide · il y a
Texte original magnifiquement écrit... + 5 vois qui te rapprocheront du podium !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Aristide, contente de t'avoir plu !
·
Image de Jigé
Jigé · il y a
Mon soutien et mes remerciements.......
·
Image de Gécé
Gécé · il y a
J'en connais en Dordogne. Quelle émotion lorsque EDF vidait la retenue et que nous descendions avec les parents, dans un paysage lunaire, reconnaître les pâtures et les vestiges dynamités des bâtiments engloutis ... Aujourd'hui les petits enfants cherchent désespérément à louer des fermettes dotées de tout le confort à des estivants providentiels...
·
Image de Clarabt
Clarabt · il y a
Un passé magnifiquement exhumé !
·
Image de Jean-Marc Kerviche
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Je ne sais pas...
·
Image de Jean Weber
Jean Weber · il y a
Beau texte. La roue du progrès parfois nous roule dessus !
·
Image de Sgann
Sgann · il y a
On n'arrête pas le progrès !
·
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Comme c'est bien décrit. J'ai revu mon enfance, on ne parlait pas de T1 ou T4 en ce tempslà, chacun était propriétaire de sa masure. La lampe à pétrole, que j'allume encore quand il y a une panne... d'électricité, un comble parmi tant d'autres. Quand aux cloches, il y en a de plus en plus qui tintinabulent.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Je ne vois pas de quelles cloches vous parlez....Merci pour votre passage !
·
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
C'est pas grave, la lapme à pétrole à mèche suffit. Il y avait aussi la lampe Pigeon !
·
Image de KAMEL
KAMEL · il y a
Emouvante histoire qui doit certainement relater une dure réalité, même si j'avoue être encore sur ma faim, quant à la fin de la narration.
Avec son style toujours Indétrônable, Mme Chantal nous séduit avec style léger et facile à lire.

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bonjour, de quels villages sacrifiés parlez-vous, car je suis une spécialiste de 14/18, et ça m'intéresse.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un mélange de lecture et d'imagination, pas un barrage en particulier ! Merci pour votre passage.
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Changer de monde
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Très belle narration, triste souvenirs, le monde est-il plus heureux? Je vote, si vs avez le temps voir sur mon site " LE VIEIL HOMME " merci
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Lu et aimé !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs : vive le progrès ! :( :( :(
Superbe écriture (comme d'habitude… ) pour ce récit plein d'empathie (comme d'habitude…)
Bises, Chantal :)

·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonsoir Chantal ,comme toujours une écriture limpide avec des mots. L'exode de pauvres gens abandonnés à la merci du progrès. Un village, des terres cultivées, des souvenirs, tous engloutis à jamais, apparaissant parfois comme des villages fantômes, à la lumière d'un beau jour. Mes 4 voix avec grand plaisir. Belle soirée. Jacques.
·
Image de Filabulle
Filabulle · il y a
Angle original sur le sacrifice de citoyens... l'histoire hoquete malheureusement
Vous avez mes voix !

·
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Nostalgique et réaliste. Félicitations.
·
Image de Edmond Dantes
Edmond Dantes · il y a
Magnifique peinture des conséquences humaines du progrès, servie par un style irréprochable. Je vous donne, sans hésitation, mes cinq voix. Permettez-moi de vous inviter dans l'univers du Marseille de l'Après-Guerre : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-militant-1
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un morceau d'histoire sur des villages qui ont disparu pour que croissent d'autres projets .
Un ton épique , un style épuré qui va à l'essentiel : des vestiges à contempler .
Un beau texte .

·
Image de Artvic
Artvic · il y a
C'est une belle histoire d'une belle réalité !
Le souvenir des vestiges... Nous replonge dans le drame.
Mes votes

·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
on n'arrête pas le progrès, à tort ou à raison (?) ; votre récit dense, simple et précis nous jette sur le chemin de ces vies sacrifiées, ces villages abondannés, ces souvenirs au fond du lac artificiel, d'où l'on croirait entendre résonner les cloches des églises noyées
cette histoire me ramène en 2015 quand le lac de Guerlédan a été vidé pour raisons techniques : "de mars à octobre 2015, EDF procède à l’examen technique complet du barrage hydroélectrique de Guerlédan en vidant le lac. Cette opération permet d’inspecter, de contrôler et d’intervenir sur les parties habituellement immergées de l’ouvrage. De mai à octobre, c'est la période d’assec (lac vide) au cours de laquelle l’inspection des parties habituellement immergées et les travaux seront réalisés. La centrale hydroélectrique est à l’arrêt. La remise en eau doit commencer en novembre prochain."
il est vrai que des flots de touristes, dont moi, ont découvert ces villages fantômes, ruines couleur de boue, vestiges silencieux des familles exilées

·
Image de Marcel Prout
Marcel Prout · il y a
Belle plume ! Dommage qu'elle serve un texte trop manichéen.
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Un texte bien écrit sur le passé submergé par les flots.
·
Image de Osi
Osi · il y a
Le ton de la narration est donné. Ce texte est écrit avec justesse.
J'aime voir un tel sujet abordé avec une aussi belle plume !

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Merci, Osi !
·
Image de THIERRY VION
THIERRY VION · il y a
Combien de personnes ont été délogées, déracinnées, pour le bien être des autres ??
Texte toujours aussi bien écrit et agréable à lire.

·
Image de Sansberro
Sansberro · il y a
Texte très bien écrit sensible et précis qui me conduit à une petite citation de Gérard Manset" D'une époque à vomir, l'Histoire dira ce qu'il faut retenir". Mes trois voix bien sûr.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Premier jour des vacances ! Elles sont parées du costume de fête, dos émeraude quand il n’est indigo ou vermillon. Des auréoles qu’on croirait de naissance, n’étaient les traces de ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

J’arrive. Tout est comme je le redoutais. Sale et sinistre. J’aperçois déjà leurs ombres dansantes. Des visages fades se collent à la vitre. Quelques joues déjà bien garnies avant Noël,...