1
min

l'Art moderne

Image de Dranem

Dranem

43 lectures

13

L’art moderne


Ils exposent leurs œuvres dans cette salle lumineuse jouxtant la médiathèque. Tout le monde sait qu’il n’y a plus de bibliothèques mais des médiathèques lieux ouverts à la culture. L’offre culturelle actuelle consiste à donner au plus grand nombre l’accès aux œuvres, aux films, aux disques, aux bandes dessinées, et accessoirement aux livres. Culture ou divertissement ? On s’interroge !

Certains lecteurs, appelons les encore des lecteurs, entrent dans la salle d’exposition, par curiosité, pour l’art, pour la modernité. Le lecteur moyen lui, est toujours dérouté par l’Art Moderne, à peine s’il jette un regard évasif sur ces étranges installations. Une exposition s’accompagne toujours en ouverture d’un buffet réservé à l’élite départementale ou municipale, entendez quelques journalistes, critiques, décideurs et autres représentants du monde culturel ou artistique. On édite pour ces gens là une somptueuse brochure sur papier glacé qui coûte une fortune mais qu’importe, c’est le contribuable qui paye. Et ce pauvre contribuable ne verra jamais cette magnifique exposition parce qu’il a autre chose à faire et qu’on ne lui expliquera jamais ce que l’art veut dire. Et ces artistes, ceux qui exposent, ces artistes subventionnés, présentent leurs œuvres en fournissant parfois quelques explications fumeuses au public présent.
Imposteurs ? Opportunistes ? Sont t-ils sincères ? Peut être... l’art moderne me fait penser à la religion ou plutôt aux religieux. Peuvent-ils croire encore à leurs propres illusions ? La question est posée ; ces artistes officiels se comportent comme des bourgeois qui gesticulent de salons en salons.

Ouvrons une plaquette de présentation. Morceaux choisis, extraits :

« Son travail est le fruit d’une résidence de création - L’artiste à travers un travail plastique où la trace et l’empreinte occupent une place prédominante, entend évoquer le temps, la mémoire, l’imaginaire - l’artiste interroge la notion du sacré - il développe un travail d’intelligence collective » (ce qui est merveilleux, il faut en convenir). Poursuivons :

« Ou il est question de mythes fondateurs et de leur résonance dans l’actualité – sa vidéo s’inscrit dans la continuité d’un travail mené depuis quelques années sur le lien entre contemplation et imaginaire – toujours en interaction avec l’humain et son environnement - sa réflexion se déplace vers une vision plus contemporaine où les signes, le comportement et l’inconscient collectifs sont les sujets de ses installations. »


Restons en là et ouvrons le livre d’or pour écrire :

« Les artistes sont encore plus bourgeois que cette satanée bourgeoisie. »
Arthur Rimbaud
13

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de alberto
alberto · il y a
Vous avez raison Dranem, il faut tout de même la goûter.
·
Image de Jennifer Ducloux
Jennifer Ducloux · il y a
L'art avant tout, n'est-il pas une pensée personnelle délivrée à tous? Une vision intérieure qu'on a décidé de partager en la rendant accessible? Je ne peux donc qu'être frappée par l'incompréhension et la confusion en observant que certains artistes se sentent obligés de se réfugier dans l'élitisme pour se sentir artiste, plutôt que de contribuer à la démocratisation de l'art! L'art est ce qui nous rallie tous, est ce qui fait abstraction de nous en tant qu'individu pour nous réunir autour d'une même émotion, d'un même sentiment intense, qui bouleverse et ransforme quelque chose en chacun de nous.
·
Image de alberto
alberto · il y a
Remarque impitoyable et correcte, suis totalement d'accord avec l'auter. Sans oublier que l'art moderne est aussi un grand fleuve d'argent qui touche expositeurs, vendeurs, acheteurs, galeristes etc. Peut-être qu'on y trouve dedans même des artistes.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
L'art comme la liberté nous appartiens alberto !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est une réflexion intéressante. Il faudrait pouvoir entrer dans les arcanes de l'art .
Les pistes proposées par les artistes sont obscures et on expliquera jamais totalement leurs œuvres .
On lit souvent souvent sans comprendre ; or l'art c'est d'abord d'éveiller une émotion personnelle .

·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Je me moque un peu de certains " artistes " subventionnés et imbus d'eux mêmes... ceci dit j'ai un grand respect pour l'art indispensable à la vie... vous avez tout à fait raison quand vous dite que l'art nous éveille à l'émotion... merci pour cet échange Ginette !
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Le pire, c'est que c'est vrai.Et on dit amen pour faire croire qu'on est intelligent.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Que de vérités. Un gargarisme dont on avale tout. Y croit-ils eux mêmes ?
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
C'est ce que je me suis toujours demandé ! croire ou pas croire , pourvu que ça rapporte ....
·
Image de KAMEL
KAMEL · il y a
Je confirme les doutes de l'auteur.
En lisant les critiques, on réalise souvent qu'on a rien compris à la culture, car on découvre des aspects auxquels on a jamais pensé en regardant l'œuvre elle même.

·
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
c'est sûr qu'accompagnées par des commentaires abscons, les œuvres "dites" art moderne subjuguent les gogos et les prétentieux qui prétendent s'y connaître
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
C'est bien dit et je vous approuve !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Perso je n'ai jamais pu exposer ( photos ) et j'ai vu des merdes d'expos sans arrêt sauf une. En fait , c'est l'artiste qui paye. Toute promo - et j'en sais quelque chose - a un coût. L'artiste maudit c'est fini.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
l'art est devenu un " placement de produit " et l'artiste" maudit" c'est à dire " absolu " n'est plus !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ben moi j'suis ti-maudite car après trois livres je n'ai pas percé.
·
Image de Duje
Duje · il y a
Quand le concept tue l'esthétique . Être plus adroit avec sa langue qu'avec ses mains .
"La culture est ce qui reste quand on ne sait rien faire " (Françoise Sagan)
"Est-il indispensable d'être cultivé quand il suffit de fermer sa gueule pour briller en société" ( Pierre Desproges )
Hors sujet ??

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

De la même thématique

TRÈS TRÈS COURTS

Je pars demain pour un grand voyage. Un carton de livres, on m’a dit. Un seul. Là où je vais, c'est tout petit, adieu mes rayonnages de rêve. Je pense à ceux que la guerre traque ...