3
min

L'arche de Morphée

Image de Zabal

Zabal

414 lectures

106

Qualifié

— Papa, il est revenu ! murmure énergiquement ma fille depuis sa chambre.
2h30 du matin. Je me réveille en sursaut. Va-t-elle se calmer toute seule ?
— Papa, il est là ! insiste-t-elle.
Pitié ! Qu'elle se rendorme !
— Papa, je l'entends !
C’est sûr, elle ne va pas me lâcher. Je suis obligé de lui répondre.
— C'est un mauvais rêve, rendors-toi !
— Papa, viens, sinon il va rentrer !
Décidément, je n’arriverai pas à l’apaiser sans me lever. À six ans, elle ne fait toujours pas ses nuits. Les biberons, les dents, les coliques, le vent, l'orage, les gens qui parlent dans la rue, les voitures, pipi, caca, le loup... Il y a toujours quelque chose pour troubler son sommeil, et le mien. À côté de moi, sa mère ronfle. Et dire qu'aux premiers jours de sa vie, maman se réveillait au moindre bruit. Un souffle de mécontentement, un juron, une allure précipitée... Je contiens ma colère et je la rejoins.
— Pourquoi tu ne dors pas ?
— J'ai entendu un bruit dehors. C’est le loup.
— Mais non, il n'y a rien, regarde !
Je tire les rideaux. L'éclairage d'un lampadaire dessine des formes grotesques sur le mur blanc de la maison des voisins.
— Tu vois papa, c'est le loup.
— Mais non, ce sont des ombres, rendors-toi !
— Ça me fait peur les ombres papa.
— Tu n'as qu'à pas les regarder !
— Mais elles veulent rentrer dans ma chambre.
— Tu vois bien qu'elles ne peuvent pas sortir du mur !
Le vent souffle, les formes changent. Ces obscures transformations captent son attention, et la mienne.
— Tu n'as rien à craindre, c'est un gentil poisson, dis-je.
— Non, c'est un requin.
— Regarde bien, le poisson s'est transformé en ours.
— Non, c'est un dinosaure.
— Un dinosaure, n'importe quoi... C'est un petit lapin.
— Non, c'est un loup.
— Un hippopotame, comme il est mignon cet hippopotame.
— Non, c'est une méchante vache avec des cornes pointues.
Cette gamine a réponse à tout, comme sa mère. Il faut que cette discussion cesse au plus vite. J’ai autre chose à faire qu’à énumérer les animaux au milieu de la nuit. Il faut que je sois plus malin.
— Quel est ton animal préféré ?
— La licorne.
— Attention, je crois qu'elle va arriver. Tiens, la voilà, c'est la licorne !
— C'est pas la licorne, c'est le dragon-zombie.
Maudit grand frère et ses jeux vidéo.
— Ça n'existe pas les dragons-zombies ma chérie.
— Si, ça existe !
— Je te dis que non.
— Comment tu sais ?
Ma patience est sérieusement entamée. Un nom surgit soudainement de ma mémoire embrumée.
— C’est Darwin qui l’a dit !
— Qui c'est Darwin Papa ?
— Quelqu’un qui a vu et qui connaît tous les animaux.
— Comme Noé ?
— Oui.
— Il a vu des licornes ?
— Oui.
— Il y avait des licornes sur l’arche de Noé ?
— Oui.
Cette révélation la laisse songeuse. Elle va chercher à me coincer, j’en suis sûr.
— Elles sont où maintenant ? me demande-t-elle.
Je n’en peux plus.
— Sur le mur, regarde !
— Je veux en voir une pour de vrai.
— Et moi je veux voir Morphée.
— Qui c'est Morphée papa ?
— Le monsieur qui garde les licornes.
— Je veux le voir moi aussi.
— Tu n'as qu'à dormir, on ne le voit que dans les rêves.
Ma réponse ne lui convient pas. Je le vois dans son regard.
— Il n'y avait pas de licorne sur l'arche de Noé, affirme-t-elle. Mamie me l’a dit.
Celle-là, il faut toujours qu’elle me mette des bâtons dans les roues. Je riposte :
— Non, mais sur l'arche de Morphée, oui.
Elle reste dubitative. Je dois porter le dernier coup.
— Dors maintenant ! Je te raconterai l'histoire de l'arche de Morphée demain.
— Il y avait qui d'autres comme animaux ?
— Pégase, le phénix, le griffon, le gentil dragon. Il a transformé tous les animaux normaux en animaux magiques.
J’ai réussi à l'apaiser. Son attention est de nouveau concentrée sur la métamorphose des ombres sur le mur. Elles ne lui font plus peur. Je l’abandonne.
— Qu'est-ce que tu fabriques ? me demande ma femme.
— Elle a encore fait un cauchemar. La prochaine fois, c’est toi qui y vas !
Elle se retourne, muette. Je tente une approche, un effleurement qui annonce mes intentions. Quitte à être réveillé, autant en profiter.
— Je suis fatiguée, il faut se reposer, réplique-t-elle.
Toujours la même histoire. Heureusement, il y a Morphée. Où en étais-je ? Ah ! oui. Je venais de perdre mon embarcation après avoir subi l’attaque d’un bateau pirate. J’allais périr noyé lorsqu’une sirène m’a porté secours. Par amour, elle était devenue superbement humaine et me faisait visiter le royaume de son père.
— C’est ma chambre, me dit-elle. Embrasse-moi. Je suis à toi pour l’éternité.
Gloire à toi, Morphée !

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019
106

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
J'ai l'honneur de vous informer que mon oeuvre a été sélectionnée Pour la finale.pour ce faire je vous invite incessamment à me soutenir en renouvelant votre vote sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant svp......
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Un papa poule et ses attendrissantes histoires !Je vous donne mon vote et je m'abonne ! Merci de passer lire, si le coeur vous en dit, mon premier texte en concours ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
·
Image de Rox86
Rox86 · il y a
Très réussi bravo +5
·
Image de Renise Charles
Renise Charles · il y a
Quel amour cette petite et quel chouette papa ! De bien belles ombres aussi.
Ravie du hasard qui m'a conduite jusqu'ici.

·
Image de JACB
JACB · il y a
Avouez que c'est quand même plus exaltant de parler des licornes que de compter les moutons ! C'est tendre et poétique ! Bonne chance Zabal!
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un papa attentif à gérer les insomnies . C'est un joli conte .
Une invitation à découvrir mes deux textes en lice également :" l'oeuvre et son maître" et " du dimethylfumarate au ... " Merci beaucoup .

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Très sympa. Petits tracas de la vie ordinaire mais avec de la poésie et ça change tout.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Drôle et sympathique !
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Des rêves d'enfants , des rêves de grands enfants :)
Très plaisant à lire, et j'ai beaucoup ri durant le dialogue de sourds entre le père et sa fille :)

·
Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
J'adore, c'est trop chou... bon pour les enfants on peut s'arrêter avant la fin...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

C'était une journée simple comme seuls les après-midi de juin savaient en faire : un soleil limpide qui baigne le monde avec douceur, l'été qui arrive en pente douce, paresseuse, les jours ...