2
min

L'arbre foudroyé

Image de Birchen

Birchen

73 lectures

32

Dans un lointain village africain isolé, Bamogo le vieux chef de la communauté et ses ouailles se réunissent pour les palabres quotidiens sous le majestueux baobab tricentenaire trônant entre les dernières habitations et le ruisseau quasiment à sec en cette saison.
Cet arbre fait l’admiration de tous. Les villageois en sont fiers et s’empressent de le montrer aux étrangers de passage ; l'après-midi, nombre d’entre eux y font leur sieste à l'ombre , bercés par le clapotis des eaux et les rires des enfants qui se baignent à toute heure de la journée.
Un beau jour, à la fin d’une journée particulièrement chaude et humide, un violent orage s’abat ; tout à coup, des éclairs illuminent le ciel à des kilomètres à la ronde. Des coups de tonnerre stridents retentissent.Une pluie violente s'abat sur les habitations désertes à cette heure de la journée. Les villageois apeurés fuient leurs plantations pour se réfugier dans la forêt qui borde le village. Après une heure de déluge ininterrompu, ils s’en retournent et constatent avec stupeur que la foudre a frappé le vieux baobab, couché maintenant sur le côté, inerte .Seuls, les enfants dans leur innocence trouvent de ce spectacle un nouveau terrain de jeu. Ils jouent à cache- cache dans les branches devenues accessibles et se balancent tels de jeunes singes d’une branche à l’autre.
Dès le lendemain, le chef coutumier, Bamogo, triste , dépité, réunit tous les habitants et leur dit sur un ton solennel au rythme de sa canne brandie avec force au dessus de sa tête: « Nous sommes un peuple fier. Le mauvais œil des esprits nous a frappés mais nos défunts nous somment de réagir, de ne pas baisser les bras. Dès demain, nous replanterons un autre baobab pour que les générations futures soient elles aussi protégées comme nous le fûmes depuis tant d’années. »
Les villageois applaudissent à l’unisson. Ils entonnent des chants traditionnels ; pour fêter cette renaissance, les hommes sortent les djembés, les balafons, les tambours . Les femmes se parent de leurs plus beaux pagnes pendant que les enfants courent chercher du bois mort alentours pour allumer un grand feu de joie. Le brasier alimenté toute la nuit et le bruit sourd des percussions attirent les habitants des villages voisins qui viennent se joindre à la fête .
Longtemps, le village gardera le souvenir de la plantation de ce nouveau baobab. Mais, il faudra encore bien des années pour qu’il inonde le sol d’une ombre généreuse pour accueillir les fidèles de la sieste et des palabres journaliers autour du nouveau chef coutumier ! Les villageois surnommeront ce nouvel arbre « Bamogo », en souvenir de ce vieux sage aujourd'hui enterré près de l'ancien baobab. Une modeste pancarte colorée peinte à la main rappelle aux plus jeunes l'importance de cet homme illustre.
Aujourd'hui,dans ce village lointain, tout le monde se sent protégé des caprices de la nature et des sorciers. Il est devenu au fil des ans un véritable petit paradis sur terre! Les hommes y vivent en paix et les enfants y sont traités comme des rois.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Jeunesse
32

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un texte original qui mériterai d'être en finale! Mes 5 voix bravo :)

Je vous invite également à soutenir ma peinture: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/dumbledores-tattoo-1

·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
L'Afrique a toujours été un terrain d'histoires lointaines et magiques. +3 Venez voir mon grenier......
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-grenier-7

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Joli conte
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Superbe texte. Lorsque j'avais 8-12 ans, mes histoires préférées étaient les contes africains, car ils m'éloignaient à coup sûr de la grisaille de ma cité. J'aurais adoré te lire à cet âge-là... et j'adore ton texte même adulte :) Que cette fragile plantation grandisse en un majestueux baobab !
Merci et bravo, Birchen !
J'ai également écrit une nouvelle dans la catégorie "jeunesse" (Les Pirates du Ciel Azur) et une autre dans la catégorie "grands enfants" (Le Ballon Pirate !). Si tu le souhaites, n'hésite pas à voguer en ces mots inconnus, en espérant que tu y fasses beau voyage :D
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-pirates-du-ciel-azur
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-ballon-pirate

·
Image de Birchen
Birchen · il y a
une graine de baobab!
·
Image de Polotol
Polotol · il y a
Super, j'en prends de la graine pour mes aventures...https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/terre-creuse-retour-mer-1
·
Image de Birchen
Birchen · il y a
merci bcp
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Le baobab est à lui seul une force de la nature , parfois il devient un être étrange dans les contes qui se racontent à son pied . Très belle histoire .
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Planter un arbre. Un geste pour l avenir. Pour le respect de notre nature et de notre écologie. Un geste fort. Une histoire qui se laisse lire. Je vous offre mes voix.
Sans aucune obligation vous pouvez si vous ne les avez pas tous lus découvrir mes trois textes en compétition en utilisant les trois liens ci-dessous :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-peril-vert
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-ridicule-ne-tue-plus-nouvelle-humoristique
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/au-dela-de-la-foi
Tres amicalement.

·
Image de Christopher Olivier
Christopher Olivier · il y a
Très belle histoire
·