L'Amour

il y a
1 min
9
lectures
1

Je voudrais écrire des romans Qui valent la peine d'exister. Mon rêve est-il à ma portée  [+]

Je sais que c’est plat d’écrire une histoire d’amour à notre époque. On a tout vu, des Roméo et Juliette, des chansons à tout va, des comédies romantiques américaines...

Mais est-ce que l’amour est intemporel ?

À une époque où les smileys remplacent les longs poèmes enflammés, où les je t’aime s’effacent derrière un selfie, où on exprime toute la splendeur de nos sentiments que sous prétexte qu’on est bourrés, je ne sais pas.

Est-ce qu’on peut encore vivre une vraie histoire d’amour à notre époque ?

Une belle histoire romantique, à couper le souffle. Une histoire où on serait prêt à mourir pour l’autre, parce qu’on sait qu’un autre rendez-vous Tinder ne remplacera jamais cette magie qu’on a vécu.

Je m’auto-censure déjà, j’ai peur qu’on me voit, qu’on me juge.

L’égo est devenu si important, et aimer ce n’est plus dans l’air du temps. On juge si facilement. Est-ce que j’ai même encore assez d’amour en moi pour pouvoir l’écrire ? Est-ce qu’il n’est pas enfoui, meurtri, affaibli par des centaines de couches de paraître, de moi-je, de fausse identité qu’on s’est créé pour être au-dessus du lot, pour garder la tête hors de l’eau ?

Je me sens triste d’exister sans lui, et pourtant j’ai peur de lui, peur de perdre ce que j’ai construit, un statut social, une situation, une famille, une sécurité.

Peur de ce qu’il peut faire à mon âme, peur de me perdre, de perdre mes jours, par amour.

Sans doute parce que jeune j’ai aimé quelqu’un qui m’a fait mal, que j’ai identifié les forces maléfiques de l’amour comme étant universelles, et que je m’en suis protégé. J’ai sans doute fait une erreur de débutant, mal géré cette matière puissante qui nous transforme, qui nous donne des ailes. Je l’ai laissé salir par des qu’en diras-t-on, par des situations.

Je veux réessayer mais j’ai peur de tout perdre, tout ce à quoi je me suis rattachée par compensation, tout ce qui fait ma sécurité, mon confort aujourd’hui.

Je ne crois pas que je serais obligée de tout lâcher, je crois que j’avais besoin de ce passage pour me rassurer, pour me donner la stabilité nécessaire pour exprimer et libérer mon amour.

Reste à savoir comment je vais faire.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de SIMON DUMOULIN
SIMON DUMOULIN · il y a
Je vous encourage à y croire... À vos rêves de devenir écrivaine et surtout à l'amour ! Les problèmes d'images doivent être mis de côtés ! Venez lire mon très court "singulier" qui fait la liaison avec votre texte je trouve.
Image de Janne Perrot
Janne Perrot · il y a
Merci beaucoup pour ces encouragements ! Je vais le lire de ce pas...

Vous aimerez aussi !