2
min

L'amertume du macaron

Image de Fabienne BF

Fabienne BF

367 lectures

195

Qualifié

— Pourquoi tu n’as pas pris ceux au citron ? Tu sais bien que ce sont ceux que je préfère...
La petite note acide, le sucre et le croquant...
Lydie s’empiffre. Elle mord à pleines dents dans le macaron à la framboise.
— Relis celui d’avant.
Elle parle la bouche pleine. Ça craque, ça croque. Elle postillonne des miettes roses comme les paillettes d’un bonbon.
— Monsieur Joël Pouillard...
— Non, non, pas celui-là, celui juste avant...
Lydie ordonne. Josie exécute.
— Monsieur Pierre Cambardi...
— Oui c’est ça je préfère Cambardi, c’est un joli nom. Allez lis...
— Monsieur Pierre Cambardi a....
— Ça sonne comme des vacances en Corse, tu ne trouves pas ?
Elle s’essuie les lèvres, des confettis roses sales sont collés sur sa vieille bouche pincée couleur vermillon. Elle n’est pas très jolie, Lydie. Subitement ça saute aux yeux de Josie.
— Pouillard ce n’est pas beau, Pouillard bavard hagard cafard blafard... Cambardi, franchement, ça a plus d’allure, non ?
Quand elle relève la tête comme ça, Lydie ressemble à une vieille poule... une vieille cocotte. Et hop elle attrape un autre macaron, caramel beurre salé. C’est le seul. Et vas-y qu’elle le picore, l’engouffre sans même demander à Josie si elle en veut. Lydie ne demande jamais rien à sa sœur. Et encore moins si elle a envie de quelque-chose.
— Tu les as achetés à la pâtisserie de la place des Halles ? Tu sais bien que je préfère ceux de la rue piétonne, celle d’en haut surtout... en plus il n’a pas d’enfants... Pierre Cambardi n’a pas d’enfants... Pouillard, lui, en a une tripotée...
Lydie n’a jamais aimé les enfants. Ils font trop de bruit. Ils touchent à tout. Peut-être parce qu’elle n’en a jamais eus. Lydie ne supporte pas le désordre et tout ce qui la dérange. En plus, si elle avait des enfants, elle devrait partager ses macarons. Drôle d’idée : Lydie ne partage jamais rien.
— Comment peux-tu être sûre que ce Cambardi n’a pas d’enfants ?
— Relis, espèce de cruche, tu vois bien que le verbe est au singulier : monsieur Pierre Cambardi a le...
Josie n’a pas envie de relire. Elle connaît la suite par cœur. Tous les vendredis après-midi, c’est la même limonade : Lydie dépouille le carnet du jour, rubriques décès, en mangeant des macarons.
— Pouillard, lui, c’est bien marqué, lis, monsieur Joël Pouillard, ses enfants, ses petits-enfants... Tiens regarde la quatrième ligne, il a même des arrière-petits-enfants. Ça sent la smala qui passe ses vacances d’été en Bretagne. Famille nombreuse, famille heureuse.
Lydie persiffle. Il reste un macaron. A la vanille. Lydie n’aime pas la vanille. Elle trouve ça fade, triste et blanc.
— Pierre Cambardi a le chagrin de vous faire part du décès de son épouse... Tu vois il est tout seul !
Encore un. Un seul. Un dernier.
— Il est tout seul, je te dis. Je le préfère à Pouillard.
Josie se dit qu’elle mangerait bien le macaron blanc. Tout à coup il lui fait envie.
— L’enterrement a lieu mardi à Saint-Fiacre...
Elle pourrait peut-être se laisser tenter, après tout, elle ne mange jamais les macarons qu’elle achète pour Lydie.
— Tu m’y conduiras... on ne sait jamais après tout.
Ce n’est pas une question, Josie le sait bien, Lydie ne lui a jamais laissé le choix...
— Maman disait toujours que les veufs font les meilleurs maris...
Et elle prend le dernier macaron.

PRIX

Image de Printemps 2018
195

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Croqueuses d'hommes, croqueuses de macarons... Lydie et Josie sont deux sacrés personnages. J'ai aimé faire l'indiscrète en écoutant ce dialogue ! Merci pour ce bon moment de lecture !
·
Image de Star seeker
Star seeker · il y a
En authentique gourmande, c'est le titre qui m'a d'abord attirée. Puis la description des macarons m'a convaincue : j'ai adoré votre style ! Enfin, j'ai trouvé l'histoire très intéressante, vous l'abordez d'une manière que j'ai adorée ! Je regrette de ne pas disposer de plus d'une voix...
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Je vous remercie de votre visite, de votre lecture et de votre vote... Une voix pour commencer ... vous allez vite en gagner d'autres ! Et surtout continuez à écrire !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Délicieusement canailles vos deux bécasses. J'ai adoré les entendre cancaner (mon côté pervers). Lecture bis = régal.
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Je vois que vous êtes gourmand et ne savez résister à la tentation... c'est du joli Patrick !
·
Image de Serge
Serge · il y a
Mes voix chaleureuses Fabienne. Je vois aussi dans la gourmandise de ces deux sœurs, un appétit de la vie qui leur fait déguster avec la même gourmandise le ''dernier macaron''. Une magnifique métaphore, où le regret ''du temps qui passe'' n'a décidément plus sa place.
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Merci beaucoup Serge pour cette visite chez mes vieilles dames indignes... un sujet plus léger que votre voleuse de regards qui ne cesse de me hanter depuis sa lecture.
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
J'adore ce duo de soeurs. J'imagine deux volatiles (poules ? pintades ? perruches ?) attendrissantes et agaçantes ! Joli dialogue.
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Des dindes peut-être... même si l'une des deux sort quand même du lot ! Merci de votre visite dans mon univers
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Texte très agréable à lire ! + 5
Apprécierez-vous "Entre les persiennes" en lice pour la Saint-Valentin ?

·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Merci ! Votre haïku n'est pas en reste... :-)
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
J'aime l'originalité du texte, bravo, mon vote +5
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/un-dernier-baiser-1

·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
merci pour votre vote et votre visite. Je vais aller lire votre dernier baiser...
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Superbe histoire, tout en finesse, comme le sont les ... calissons (ça rime aussi !).
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
calisson vs macaron ! Merci pour ce commentaire sucré et gourmand.
·
Image de JigoKu Kokoro
JigoKu Kokoro · il y a
Bonjour Fabienne ( ^_^)
Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer... C'est un évidence je déteste déjà Lydie ( >_<) C'est satyrique voir même acide comme ces fichus macarons au citron dont raffole la mangeuse de veufs. Que de peine éprouvé pour Josie et comme j'aurais aimé la voir envoyé promener sa sœur "sans gêne". Vous l'aurez compris, j'ai plongé directement dans l'ambiance de ce texte et me suis laissé porter par ce que j'y ressentais tout du long. Direct, fluide, et bien rythmé je l'ai lu aussi vite que disparaissaient les macarons. Un petit bémol toutefois sur la gestion des certaines répliques, par moment j'ai douté un instant que qui prenait la parole ou de qui on parlait juste après la réplique. J'ignore à quoi je dois cette impression mais j'ai relu deux ou trois passages afin de m'assurer de mon interprétation. L'absence de saut de ligne peut être...
Au plaisir ( ^_^)

·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Merci beaucoup pour ce long commentaire qui apporte beaucoup ... Pour la gestion des répliques, je sais que c'est un de mes points faibles. j'ai du mal à faire parler mes personnages :-)
·
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
Bravo ! Ce texte est bien sympathique !
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Merci beaucoup Luce
·